AU ROUERGUE,YOHAN ROSSEL S’IMPOSE DE FAÇON MAGISTRALE

lundi 8 juillet 2019 par IMEC

Le podium sous le soleil

Vainqueur pour la troisième fois d’affilée après ses succès obtenus à Antibes et Gérardmer (Loeb étant transparent dans les Vosges donc pas de points dans son escarcelle), Yohan Rossel (Citroën C3 R5) prend le large en tête du ‘CFR’ (et s’impose également dans le cadre du ‘Trophée Mixte by Michelin’) ! Meilleur performeur du rallye et vainqueur du ‘Trophée Michelin R5’, Nicolas Ciamin (Skoda Fabia R5, Team JSA Yacco) récupère l’argent et se replace parfaitement dans la course au titre avant d’aborder la deuxième partie de saison. En délicatesse avec les réglages de sa Skoda Fabia R5 tout au long du rallye, Sylvain Michel (Team 2C Compétition) se console en montant sur la dernière marche du podium et devance au final, Quentin Giordano (Hyundai i20 R5, Team Sarrazin Motorsport) et William Wagner (Volkswagen Polo GTI R5, Team Sébastien Loeb Racing). Leader jusque dans l’ES9, Yoann Bonato (Citroën C3 R5, Team CHL Sport Auto) est parti à la faute dans cette spéciale et perd l’occasion de refaire son retard au Championnat. Cet abandon est également préjudiciable pour le Team CHL Sport Auto dans le cadre du Championnat ‘Team’. C’est le Team 2C Compétition qui triomphe grâce à Sylvain Michel et Franck Giraud (Renault Twingo R2). Une fois de plus, Cédric Robert (DS3 R3 Max, Team CHL Sport Auto) s’est montré intraitable en Trophée Michelin ‘Hors R5’ même si Lionel Jacob (Peugeot 206 S16) a longtemps menacé le Ligérien avant de connaître un problème mécanique dans l’ES10. En Championnat Féminin, Charlotte Berton (Renault Clio R3T) s’offre une belle victoire à domicile tout comme Cédric Noé qui remporte le Clio R3T Trophy France. Le résumé de cette dernière journée :

  • ES7 (Lévézou - 16,32 km - 10h28) : Spéciale très rapide et nouvelle pour tout le monde - Meilleur Temps : Rossel
    Faits marquants : Parcourue à 125 km/h de moyenne par Yohan Rossel, l’auteur du meilleur temps, cette nouvelle spéciale fait l’unanimité parmi les pilotes. Ce ‘scratch’ permet au leader du Championnat de reprendre la deuxième place à Nicolas Ciamin qui redoutait ce ‘chrono’. Derrière les trois hommes forts de ce week-end, on note la frayeur de Sylvain Michel qui a failli partir à la faute. Quentin Giordano a ‘sous-noté’ et concède un peu de temps.
  • ES8 (Luc - Moyrazès - 31,50 km - 11h11) : Temps chaud, spéciale longue et difficile - Meilleur Temps : Bonato
    Faits marquants : Yoann Bonato sort le grand jeu dans cette spéciale mythique du Championnat. Seul pilote à passer sous la barre des dix-sept minutes, le leader du Team CHL Sport Auto creuse (un petit peu) l’écart sur Yohan Rossel et Nicolas Ciamin. De retour en course après son abandon prématuré, Quentin Gilbert se distingue avec un quatrième temps. Quentin Giordano se plaint du comportement de sa Hyundai I20 R5 et pensait même avoir crevé alors que Sylvain Michel n’est pas satisfait par ses réglages. William Wagner effectue tête à queue et peine à redémarrer tandis qu’Éric Mauffrey (Skoda Fabia R5) part à la faute et doit rendre son carnet.
  • ES9 (Lévézou - 16,32 km - 15h24) : Temps chaud et apparitions de nombreuses plaques noires, spéciale très dégradée - Meilleur Temps : Ciamin
    Faits marquants : Coup de théâtre dans cette spéciale avec la sortie de route sans gravité de Yoann Bonato. Nicolas Ciamin signe le meilleur temps sur une spéciale très dégradée et revient à moins de huit secondes de Yohan Rossel alors qu’un seul véritable ‘chrono’ reste à parcourir. Irréprochable jusque là, Patrick Rouillard (Skoda Fabia R5) se pose dans une épingle et perd de précieuses secondes face à Ludovic Gal (Hyundai i20 R5, Team Sarrazin Motorsport) et Jordan Berfa (Hyundai i20 R5).
  • ES10 (Luc - Moyrazès - 31,50 km - 16h07) : Temps chaud, spéciale longue, difficile et dégradée - Meilleur Temps : Ciamin
    Faits marquants : Tous les pilotes assurent dans cette spéciale et les écarts se stabilisent. Seul changement notable dans le top dix, Jordan Berfa qui récupère la sixième place face à Ludovic Gal. A noter le problème mécanique de Lionel Jacob qui restait menaçant pour Cédric Robert dans le cadre du Trophée Michelin ‘Hors R5’.
  • ES11 (Rodez - Musée Soulages - 1,12 km - 18h15) : Spéciale très courte, tracée en ville - Meilleur Temps : Gilbert
    Faits marquants : Quentin Gilbert s’offre le meilleur temps dans cette courte spéciale tracée au coeur de Rodez. Grâce à son quatrième temps dans ce ‘chrono’, Ludovic Gal réintègre le top six au détriment de Jordan Berfa.

Cette étape du Championnat de France des Rallyes est un peu spéciale, dans la mesure ou les pilotes d’ Occitanie sont majoritaires, nous reviendront sur ces derniers.

Le classement final

B.L.S. – communiqué © DPPI/FFSA