A ESTORIL, LE CLAP DE FIN POUR LES CHALLENGES GT ET PROTO

mercredi 4 novembre 2015 par IMEC

Dannielou, Maulini, Wolff du CD Racing font partie des favoris de cet ultime rendez-vous

Les deux derniers challenges V de V a n’a pas encore avoir désigné leurs champions concernent les endurances, celle du Sport Proto, et du GT . Il faudra attendre dimanche prochain pour connaître ceux qui vont décrocher les titres sur le circuit d’ Estoril au Portugal. Des finales qui s’annoncent d’un grand millésime sur un circuit qu’ affectionne le promoteur de la série, Eric Van De Vyver : « Cette finale relève d’un suspense qui a rarement valu dans les V de V Endurance Series, car je défie quiconque de prédire qui sera champion, tant sur le front de l’Endurance Proto que de l’Endurance GT / Tourisme V de V. Cette saison disputée reflète une réflexion de trois ans pour définir une nouvelle réglementation qui fait aujourd’hui l’unanimité dans le paddock. Nous allons donc assister à un sprint final d’anthologie dans les deux catégories sur cette magnifique piste qui est le théâtre de notre dernier meeting depuis 2006. Le Portugal est un très beau pays, peuplé de gens adorables et les villes comme Lisbonne, Estoril ou Cascais, en périphérie du circuit, sont des lieux où il fait bon vivre et où apprécient de se rendre nos concurrents en cette période de l’année. Il possède également une riche histoire, puisqu’il accueillit de nombreux Grands Prix de Formule 1, dont certains resteront dans les annales. Il est techniquement très intéressant, notamment les passages tels que ‘’le tire bouchon’’ la courbe Gancho, ou la Parabolica Ayrton Senna. De nombreux championnats étant par ailleurs terminés, plusieurs équipes de renom en profitent pour prolonger leur programme et goûter à l’esprit V de V. Qu’en général ils apprécient et qu’ils inscrivent sur leur planning la saison suivante. Avec plus d’une trentaine de voitures dans chaque plateau, cela préfigure de ce que sera 2016. »

Les 6 heures Endurance Proto : CD Sport, ou IDEC, Norma ou Ligier ? Mathématiquement les équipages sont encore nombreux à pouvoir encore prétendre succéder à Vincent Capillaire. Si le champion 2014, qui dut manquer une partie de la saison, ne peut figurer dans cette liste, son équipe TFT sera, à défaut du titre, en lice pour la victoire qu’elle remporta à Magny-Cours avec Ferté, Illiano, Vilarino sur la Norma M20 FC N°8. A ce jour, c’est à la N°30 de Bole-Besançon, Accary, Foubert que revient la faveur des pronostics. Mais le trio CD Sport devra cependant remporter la lutte interne qui l’oppose à la N°33 de leurs équipiers Dannielou, Maulini, Wolff. Et c’est également sans compter sur IDEC Sport Racing qui aura de sérieux atouts à faire valoir avec son association Patrice et Paul Lafargue, Dimitri Enjalbert, fer de lance de Ligier, le constructeur à qui l’on doit les JS53 Evo 2 qui animent le peloton. Quant à Jens Petersen, Norma N°41 Palmyr, il peut lui aussi mettre tout le monde d’accord. Une petite vingtaine de points séparent ces prétendants au titre, vous avez dit serré ?

4 heures Endurance GT/Tourisme : En attendant la confirmation d’une tendance qui prévoit la venue d’une quinzaine de prototypes LM P3 la saison prochaine, nous assisterons au Portugal à la première confrontation en V de V Endurance Series entre les protos Ginetta et Ligier, respectivement engagées par le team LNT et par Onroak Racing qui accueille Jacques et Pierre Nicolet, accompagnés pour l’occasion par Pierre Fillon, le Président de l’Automobile Club de l’Ouest qui a souhaité la création de cette catégorie LM P3. Sportivement, la bataille pour le titre promet d’atteindre une intensité toute aussi élevée, entre l’écurie Visiom et sa Ferrari 458 GT2 n°2 confiée à Pagny, Perrier, Bouvet, et IDEC Sport Racing qui aligne la Porsche 911 GT3-R n°1 des champions en titre Patrice et Paul Lafargue. La Mercedes SLS n°70 ANTeam de Bruno et Edwin Stucky, Yerly et la Ferrari 458 GT3 n°51 AF Corse de Montermini, Cordoni, Zanuttini s’affronteront pour le gain de la troisième marche du podium final. En GTV2, le classement est actuellement dominé par Eric Van de Vyver Audi R8 LMS N°11 qui trouvera comme premiers adversaires ses équipiers Thybaud, Proust, associés sur l’Audi n°45 AB Sport Auto. Quant au classement S1, il a d’ores et déjà été remporté à Magny-Cours par GC Automobile et la GC10-V8 de Calari, Alexander. Il faut noter que l’ équipe Akka-Asp engage deux Ferrari 458 Italia dont la N° 83 sera pilotée entre autre par le big boss Jérôme Policand associé à la famille Ricci.

Engagés Protos
Engagés GT/Tourisme
Horaires

B.L.S. – source VdeV - @ photo Hugues Laroche