V. de V. A NOGARO : LES PILOTES DE CD SPORT ET DU TFT S’IMPOSENT

vendredi 5 octobre 2012 par IMEC

Le Challenge Endurance Proto de 3 heures, ressemble à si méprendre à une coupe de marque Norma. Mais où sont donc passées les Ligier, les Wolf et autres ? Après tout les absents ont toujours tort ! Maintenant qu’elle est la Norma qui va s’imposer, car tout les ténors sont présents ? Deux équipes jouent à domicile le CD Sport basé à Bergerac. Puis le TFT, qui n’a qu’à pousser ses autos dans la zone artisanale toute proche du circuit, franchir quelques dizaines de mètres de gazon, puis traverser la piste de l’aérodrome, après avoir regardé à droite et à gauche si un avion n’est pas en approche, ou en phase de décollage, et encore un tout petit bout de gazon, et hop tout le monde est sur la piste.

Après un départ canon de Thomas Accary, en pole position sur la Norma n°26 (C.D. Sport), il prend au minimum une seconde par tour à ses adversaires directs, en imprimant un rythme d’enfer. Derrière l’on trouve David Zollinger sur la n°1 (Palmyr), Kévin Bole-Besançon sur la n°25 (CD Sport), et Grégory Fargier sur la n°3 (Palmyr) qui a du mal à suivre le rythme. Rapidement la n°1 va se trouver confronté à une crevaison lente à l’arrière, à tel point que dans le virage au bout de la ligne droite, l’on a l’impression que le vieux routier Zollinger n’est pas spécialement à l’aise. Ce n’est que le début d’un long calvaire pour les chauffeurs de la 1, David et Philippe Mondolot., courroie de pompe à huile, problème de boîte de vitesses, ils vont boire le calice jusqu’à la lie. Ceci fera les affaires de Bruno Bazaud et Philippe Thirion n°96 (TFT)

Derrière, le peloton de chasse est emmené par Stéphane Daoudi sur la n°20 (Extrème Limite Aric), qui est en catégorie Open, suivi de Christophe Tardieu sur la 56, Frédéric Da Rocha sur la 17 et Philippe Thirion sur la n°96 (JRT). Alors qu’on attendait beaucoup de la n°34 des Britanniques Padmore et Phillips (TFT), elle perd énormément de temps à la suite de problèmes d’accélérateur dès la première heure de course et ne finira que neuvième.

Pendant près d’une heure les positions vont rester relativement figées, jusqu’à ce que la Norma n°25 qui était en deuxième position, connaisse une première alerte, liée à des problèmes électriques, elle repartira pour une dizaine de tours avec Matthieu Lecuyer au volant avant d’abandonner pour problèmes d’accélérateur. C’est à ce moment que la n°3 pilotée par Christian Vaglio-Giors récupère la troisième position, avant de connaître quelques soucis de boite de vitesses, qui vont l’obliger à terminer la course en ayant plus que le quatrième rapport.

Mauvaise passe également pour la n°1 de David Zollinger. A son tour Philippe Mondolot, en deuxième position, devra s’arrêter à plusieurs reprises à son stand pour résoudre des problèmes de commande de boite. Ils perdront leur deuxième position, et sombreront dans les profondeurs du classement.

C’est la n° 96 de Bruno Bazaud qui va s’emparer de cette seconde place inespérée, suite à une course sans soucis mécaniques, alors qu’elle partie de la 8e place. Malgré ses problèmes, la n°3 parvient à conserver sa troisième place au scratch. Patrice Lafargue finira en quatrième position sur la n°17, devant la famille Striebig sur la n°67. Notons encore la bonne performance de Philippe Papin qui gagne la catégorie Open et finit septième au scratch, sur la Norma n°20 qu’il partage avec Stéphane Daoudi. De leur côté, Sébastien Dhouailly et Thomas Accary ne connaîtront aucun soucis sur la Norma n°26 malgré un rythme très soutenu. Ils s’imposent une nouvelle fois, avec trois tours d’avance, ce qui leur permet de se rapprocher encore un peu plus de la tête du championnat, toujours mené par Zollinger, Mondolot. La fin de saison à Magny-Cours et Estoril s’annonce passionnante.

Les classements sont ici : http://www.actumecanique.fr/spip.php?article2312

B.L.S.