SOFREV ASP : CONTINUITE, FIDELITE ET NOUVEAUTE

lundi 12 mars 2012 par IMEC

Jeudi soir, Jérôme Policand a donné rendez-vous à tous ses amis à la succursale Ferrari de Balma, pour présenter son programme 2012. Un programme que l’on peut résumer en trois mots : continuité, fidélité et nouveauté.


La concession Ferrari Modena Sport dirigée par Jean-Paul Montarini recevait jeudi dernier le team Sofrev-ASP pour la présentation de la saison 2012

Continuité : Comme l’an passé le team Sofrev ASP va disputer deux championnats, le GT Tour et le Blancpain Endurance Series. Dans le premier trois voitures seront engagées, et deux dans le second. Continuité aussi pour les voitures, puisque elle ressemblent comme deux gouttes d’eau à celle de 2011, se sont des Ferrari 458 Italia GT3.


Charles Guillet le président de Sofrev – ASP et Jérôme Policand

Fidélité : tout d’abord des sponsors, Sofrev, représenté par son dirigeant Charles Guillet qui soutien le team depuis une dizaine d ‘années, Minerva Oil, HBI Groupe ou encore les remorques BLS avec Jean-Luc Beaubelique à la fois chef d’entreprise et pilote, tous ont répondu présent. Fidélité aussi chez les pilotes, presque tous ont déjà couru sous la bannière du team de Jérôme. Jean-Luc Beaubelique, Ludovic Badey, Fabien Barthez, le revenant Morgan Moulin-Traffort, Patrice Goueslard, Mike Savary, Maurice Ricci ou encore Guillaume Moreau connaissent bien l’équipe.


Les régionaux du team, nouveau venu Eric Debard, les habitués de l’équipe Morgan-Moullin-Traffort et Fabien Barthez

Nouveauté : deux pilotes aux solides palmarès rejoignent Sofrev ASP, Olivier Panis et Eric Debard. Leur but, décrocher le titre en GT FFSA. Un titre que l’Albigeois Debard avait remporté en 2009. Ils disputeront également les 24 Heures de Spa avec Fabien Barthez. Nous reviendrons très prochainement sur les deux programmes sportifs avec Jérôme


Tristan Vautier le filleul de Jérôme, qui repart quelques heures après la réception aux USA, où il dispute le Championnat Indy Lights, et le Normand Patrice Goueslard, très, très impatient d’en découdre

B.L.S.