MAGNY COURS – PEUGEOT SPORT : LES REGIONAUX CARTONNENT

mercredi 21 avril 2010 par IMEC

Le week-end dernier le circuit de Magny Cours était le théâtre de la première manche des Rencontres Peugeot Sport qui en compte six, dont Albi du 25 au 27 juin et Nogaro du 22 au 24 octobre où, se déroulera la finale.

Eric Trémoulet première

Quatre catégories de voitures composent le plateau des Rencontres Peugeot Sport, la Coupe 207 THP , le Relais 207, le Relais 206 et enfin la formule reine de ces meetings le THP Spider Cup.

  • A vingt et un ans le Gersois Eric Trémoulet après avoir fait ses gammes grimpe d’un échelon pour devenir le chef d’orchestre de la Coupe 207 TPH à Magny Cours. Il signe samedi sa toute première victoire devant une vingtaine de choristes. Dimanche il ne jette pas ses baguettes, bien au contraire il donne une fois encore le tempo et signe sa deuxième victoire d’affilée, ce qui fait de lui le leader provisoire de cette série, devant Yannick Péchard et Kévin Ropard.. La course Relais 206 revient à l’équipage AK Compétition composé d’Alexis Anthony et Manuel Lefrançois. EN TPH Spider Cup deux pilotes auront marqué de leurs empreinte ce week-end nivernais, tout d’abord Gaël Castelli le samedi et Steven Palette le dimanche. Le classement provisoire est le suivant 1er Steven Palette, 2e Gaël Castelli, 3e Julien Rueflin.

Course Relais 207 : les albigeois matent les fauves.

Cinquante sept équipages prennent part à cette course relais de 6 heures. Deux d’entre eux aux couleurs tarnaise prennent les deux premières places, il s’agit de Castagné père et fils et Farnière du team Condom Autosport. Ils devancent leurs voisins de palier les champions 2009 Coppens, Pouget du GBA Racing. Avec Aurore Castagné notre chroniqueuse attitrée, nous suivrons la saison de l’équipage de la 207 N°232.

Première épreuve et première victoire

Bonjour,

On ne pouvait espérer un meilleur début de saison pour notre équipe ! En effet, après une saison plutôt difficile en 2009, le trio Castagné, Farnière revient en force au volant de la voiture N° 232. Mon frère Benoît participe aussi à l’épreuve de 207 Sprint, le week-end s’annonce plutôt chargé !

  • Le vendredi, les essais ne sont pourtant pas entièrement satisfaisants pour nos pilotes qui espéraient être plus rapide. Il faut donc revoir les réglages de l’auto pour améliorer les performances. Le lendemain, lors des qualifications, la N°232 se classe néanmoins septième. Sur la piste, Bernard, Frédéric et Benoît retrouvent les concurrents de l’année dernière, la team GPA Racing champion en titre, ou encore l’équipe No Limit Racing… Des adversaires de taille, il faudra donc se retrousser les manches pour arracher une place sur le podium !
  • Côté course Sprint, Benoît, au volant d’une voiture qu’il découvre et avec laquelle il n’a encore jamais roulé, gagne sa place en « super pôle » l’équivalent de la Q1 en F1. A l’issue des essais qualificatifs, il se classe huitième. La voiture n’est pas très performante, et malgré le talent du pilote, il ne termine que dixième samedi après midi. En partant de la douzième place le dimanche il se classe également dixième.
  • Dimanche matin, la course d’endurance est lancée. Nos pilotes ont six heures pour faire leurs preuves. Le Safety Car intervient 3 fois avant la mi-course, un relais est effectué au cours du premier, ce qui permet de gagner un temps précieux pour la suite des évènements. L’équipe tarnaise est bien rodée après trois ans d’expérience, stratégie parfaite, relais rapides sans perte de temps, aucune erreur, aucune pénalité. Une course exemplaire grâce à la performance des pilotes et de l’équipe d’assistance qui les entoure, notamment les ravitailleurs en essence. La 232 joue au yo-yo entre les cinq premières places tout au long de la course, pour prendre la tête lors des deux derniers relais, grâce au temps gagné tout au long de la course, et à la rapidité et régularité des pilotes. La 232 passe le drapeau à damiers en tête. C’est une première victoire bien méritée pour nos tarnais, la première fois aussi que l’équipe Castagné/Farnière monte sur la plus haute marche du podium, première victoire pour Benoît dans une course de Championnat de France automobile, et première fois encore que « père et fils » sont réunis pour une victoire !
  • On devrait plutôt dire victoire en famille car si la maman de Benoît gère l’intendance, Aurore sa sœur aura assuré le panneautage sur le mur des stands pendant 4 heures, et doit ensuite rédiger le présent communiqué ! Famille aussi pour les Farnière car les dames ont en charge l’intendance et, papa Farnière est le fin stratège : le Ross Brawn de la 207, le matheu qui calcule au décilitre près le carburant, à quel moment et combien d’essence il faudra embarquer. Pour l’instant en tête du Championnat, la saison est prometteuse pour la N°232 !

A très bientôt sur le site actumecanique

Aurore Castagné

D’après un communiqué de presse & crédit photos Peugeot Sport.

B.L.S.