LE TEAM SOFREV ASP VAINQUEUR AUX 24 HEURES DE SPA

lundi 1er août 2011 par IMEC


Le big boss du team Sofrev ASP Jérôme Policand en compagnie de quelques uns des pilotes de son équipe, Gabriel Balthazard, Patrice Goueslard et Olivier Pla peut rajouter sur sa carte de visite déjà bien fournie ‘’Victoire aux 24 Heures de Spa’’

Le grand rendez-vous mondial de l’endurance GT avait lieu ce week-end sur le circuit de Spa, dans le cadre des 24 Heures. Pratiquement tous les constructeurs de GT se sont retrouvés au départ de cette mythique épreuve, Ferrari, Porsche Audi, Corvette, Mercedes et consort, avec bien sûr un seul but la remporter. Au terme des 24 heures, c’est l’Audi R8 LMS du team Audi Sport Team WRT qui s’impose avec Matthias Ekström, Greg Franchi et Timo Scheider. Une domination de la firme aux anneaux qui aura mené les débat pendant 22 heures. Sur la seconde marche du podium nous trouvons la BMW Z4 de Claudia Hürtgen, Drick Werner et Edward Sandatröm, viennent ensuite Kenneth Heyer, Thomas Jäger, Stéphane Lemeret sur Mercedes SLS AMG. Lundi dernier nous vous parlions des pilotes ou team régionaux présents sur cette épreuve. Beaucoup de problèmes pour les uns et les autres, et même pour l’équipe de Nogaro SOFREV ASP de Jérôme Policand qui repart des Ardennes Belge avec une victoire en GT Am. Une victoire acquise avec des pilotes classés ‘’amateurs’’, Ludovic Badey, Franck Morel, Jean-Luc Beaubelique associés pour cette course à Guillaume Moreau le professionnel de l’équipe sur une Ferrari 458 Italia. Voiture qui avant le départ, posait la question de sa fiabilité sur une course de 24 heures à de nombreux observateurs. Sagement menée, malgré une petite frayeur du Révelois Franck Morel parti en tête à queue sur une piste gras mouillée, la voiture rejoint l’arrivée en 6e position et une première place de catégorie. Le trio est désormais en tête du classement provisoire du GT Am en Blancpain Endurance Series. La seconde voiture du team engagée dans la catégorie Pro, avec Pla, Goueslard, Jouve doit rendre les armes à la suite de problèmes d’échappement et d’embrayage alors qu’une place sur le podium était tout à fait envisageable. Le Gersois Bernard Salam, sur Dodge Viper 26e termine au pied du podium chez les Gentlemen Drivers. Sur les sept Mercedes engagées, les deux du Graff Racing avec les régionaux Parisy et Debard comme d’autres vont subir les affres de l’abandon, alors qu’elles avaient démontrées de belles choses en particulier avec le trouble fête Mike Parisy. Sur 32 partants seulement la moitié verra le drapeau à damiers, les abandons sont dus en grande majorité à des problèmes mécaniques.

B.L.S.