LE TEAM SOFREV ASP PRET POUR LA SAISON 2013

vendredi 22 mars 2013 par IMEC

A quelques semaines du coup d’envoi de la saison 2013, en France en GT Tour et en Europe en Blancpain Endurance Series, Jérôme Policand nous parle de son programme et ses équipages. L’équipe toulousaine se fixe un double objectif avec la conquête du titre en ligne de mire, dans le Championnat de France FFSA GT et sur les Blancpain Endurance Series dans la catégorie Gentlemen Drivers. Entre pilotes fidèles et nouvelles recrues, la motivation est intacte au sein d’une équipe toujours aussi dynamique et professionnelle. En attendant la première épreuve européenne en Italie, sur le mythique circuit de Monza, l’équipe s’échauffera ce week-end à Barcelone avant de faire une pige sur la première manche des nouvelles FIA GT Series à l’occasion des Coupes de Pâques, à Nogaro.

Le programme 2013, sera t-il aussi chargé que celui de la saison écoulée ?

« Nous nous engageons cette année principalement sur les mêmes championnats que la saison précédente, le Championnat de France FFSA GT (GT Tour) et les Blancpain Endurance Series. De plus, en marge de cette course « d’échauffement » à Barcelone, nous participerons à une manche des nouvelles FIA GT Series à Nogaro. Seule petite différence, nous aurons deux voitures sur le Championnat de France, tout au moins sur le début de saison, alors que nous en comptions trois. Sur les Blancpain Endurance Series, une seule des deux voitures participera au championnat complet, à ce jour, la seconde ne devrait pas participer aux 24 Heures de Spa. »

Comment expliquer cette baisse des effectifs ?

« Pour être tout à fait honnête, nous avons assisté à un véritable « mercato » durant l’intersaison. Bien que nous n’ayons pas à rougir de nos résultats 2012 avec trois titres de vice-champion, nous avons perdu l’équipage Panis-Debard vice-champion de France, qui est parti sur McLaren, mais aussi Ludovic Badey, un de nos pilotes de pointe. Malgré nos résultats, des écuries de haut niveau proposent des packages plus attractifs. Leur politique a été peut être plus agressive que la nôtre. Cette saison sera primordiale pour notre équipe, elle permettra une certaine remise en question de notre part. Les résultats ne font pas tout. Il faut pouvoir proposer le bon package aux pilotes : technique, voiture et partenaires. »

Côté équipages, Sofrev ASP compte sur des valeurs sûres ?

« Effectivement, nous évoluerons entre habitués et nouvelles recrues. Parmi les fidèles, Fabien Barthez et Morgan Moullin-Traffort ont choisi de poursuivre l’aventure à nos côtés et j’en suis très heureux. Ils évolueront ensemble sur la totalité du Championnat de France et Fabien participera à une course des FIA GT Series à Nogaro pour Pâques, et une manche des BES en compagnie de Gérard Tonelli. Jean-Luc Beaubelique a lui aussi répondu, une nouvelle fois, présent. En France, il fera équipe avec un nouveau venu dans l’équipe, Soheil Ayari, dont le palmarès est plus qu’impressionnant avec 7 titres de Champion de France. Accueillir Soheil au sein du Team Sofrev-ASP prouve que l’écurie suscite toujours de l’intérêt. Sur la saison complète des BES, Jean-Luc Beaubelique aura deux équipiers de choix avec Patrice Goueslard, déjà présent chez nous les deux dernières saisons, et un revenant sur les circuits, Jean-Luc Blanchemain. Après s’être essayé au rallye raid, Jean-Luc Blanchemain a choisi de faire son retour chez les pistards avec notre équipe, et c’est très sympa ! La seconde voiture engagée sur les BES sera pilotée par des fidèles, Maurice Ricci et Gabriel Balthazard, et …moi-même. C’est cette voiture qui ne devrait pas participer aux 24 Heures de Spa. »

L’équipe reste fidèle à la Ferrari 458, avantage ou handicap ?

« La Ferrari reste une bonne voiture qui a subi de grosses évolutions, notamment aérodynamiques, dans sa version 2013. C’est une voiture très polyvalente mais va t-elle le rester ? Pour avoir un début de réponse, nous devrons attendre la Balance des Performances (BOP) et les premières courses. C’est peut-être ce doute qui a fait hésiter quelques pilotes à rester ou à venir chez nous. »

Malgré un contexte économique assez difficile, les partenaires répondent-ils présent ?

« Oui, notre partenaire titre, Sofrev, est toujours là. Nous entrons cette saison dans notre neuvième année consécutive de collaboration. Une belle preuve de confiance et de longévité. Minerva, ainsi que les partenaires des pilotes nous ont également renouvelé leur confiance. Se sentir soutenu est très motivant pour atteindre ses objectifs. »

Quels sont justement les objectifs fixés pour 2013 ?

« Sur les Blancpain Endurance Series, les deux voitures sont engagées en catégorie Gentlemen. Les deux équipages sont solides et ont de l’expérience, nous visons les titres pilotes et par équipe. Ce n’est pas utopique ! Sur le Championnat de France, la concurrence sera féroce car tous les équipages (ou presque) sont composés d’un pilote A et d’un pilote B. Mais j’ai confiance en nos pilotes et mon équipe technique.
Cette saison, notre programme sera un peu moins ambitieux qu’en 2012 mais notre principal but sera de retrouver la confiance des pilotes et de conquérir de potentiels nouveaux partenaires. Après 2013, peut-être partirons-nous sur autre chose et pas seulement du GT3. Un retour en Porsche Carrera Cup et une participation aux 24 Heures du Mans sont des programmes que nous allons travailler. En attendant cette échéance, notre souhait est avant tout de réussir cette nouvelle saison. »

B.L.S. - Source Sofrev ASP