POUR LE DRIF, UN RECORD HISTORIQUE D’ENGAGES A NOGARO

vendredi 5 avril 2019 par IMEC

Jérôme Esteban se classe 8e

Le week-end dernier, le Championnat de France faisait sa rentrée sur le circuit de Nogaro, sous un soleil radieux., vec un record historique de 93 pilotes engagés dont deux féminines et près de 10.000 spectateurs, le CFD récidivait pour la quatrième fois consécutive une présence en terre Gersoise. Après un samedi destinée à l’entraînement le samedi, le dimanche matin les qualifications et le Top 32 et ses battles toute l’après-midi

Un plateau très riche était présent pour ce premier round avec tous les leaders du championnat 2018 et quelques autres pilotes venant de différents championnats étrangers ou européens. À noter également l’entrée dans la catégorie pro du vainqueur Loisir 2018 Maximilien Le Corre, une seule absence à signaler dans la catégorie Elite, le vice champion 2018 Nicolas Dufour.

Les qualifications : La bataille pour le top 32 était très relevée pour ce premier round avec 68 participants dans la catégorie. Un des favoris, Jérémy Merirès et sa Supra Freegun a été malheureux et a du déclaré forfait suite à un incident mécanique majeur. Les autres favoris étaient au rendez-vous, Axel François au volant de sa GT86 Aisin s’est emparé de la pôle position devant Laurent Cousin et Kévin Jozou.

Top 32 – Battles : A 14 heures le public massé en nombre a pu assister à un spectacle de qualité avec des battles du meilleur niveau. Les favoris ont tous réussi à se qualifier en bonne place et se trouvaient donc en position favorable pour accéder au top 16. Jason Banet et ses fortes ambition, ont du céder face à une problématique moteur et n’a donc pas pu se présenter en TOP 32 face à Raffaele Zanato qui faisait son retour au volant de sa Mustang Speedshop. À noter deux très belles battles dès le Top 16 avec un Laurent Cousin remportant face au pilote Achilles Florent Mathieu ou encore Gary Gallopin qui se fait éliminé par Antoine Amar du Street Racing Garage qui revenait lui aussi après une année d’absence dans les paddocks du CFD. Du côté de la catégorie « Pro », Thomas Fouillade, Yazid Sofiane, Quentin Deleplancque, Raffaelle Zanato Mathieu Bareyt ont tous réussi à se qualifier et à se hisser jusqu’en Top 16.

Top 8 : Plusieurs grands noms du drift français se positionnaient sur la grille du Top 8 : Boulbes, François, Cousin, Jozou, Buisson ou encore Amar. D’autre part, deux très belles performances de pilotes PRO sont à noter, à savoir Jérome Esteban et le très prometteur Thomas Fouillade. Ce dernier pilote et sa modeste BMW E36 de moins de 300cv a réussi à battre des pilotes expérimentés tels que Jérémy Germain, Géraud Bourgoin ou encore le champion de France 2012 Laurent Cousin, ce qui lui permet d’accéder à sa première finale de son jeune palmarès. Yvon Buisson et Kevin Jozou perdent tous deux en Top 8 suite à une casse mécanique, Antoine Amar et Benjamin Boulbès complétant donc le Top 4 final.
Dans la petite finale, Thomas Fouillade et Antoine Amar ont fait le spectacle. Adversaire valeureux, Thomas Fouillade reste au pied du podium laissant Antoine Amar accéder à la 3e marche. Pour la battle finale de la manche, les finalistes d’Albi 2018, Axel François et Benjamin Boulbes se retrouvaient encore une fois pour une battle de très haut niveau. Malheureux, Benjamin Boulbes doit s’incliner face à Axel François

Westlake attack Driver : Pour la saison complète, le championnat en partenariat avec la marque de penumatiques Westlake met à l’honneur le pilote avec la vitesse déclenchement la plus haute. Pour ce premier meeting de Nogaro, Mathieu Bareyt et sa BMW Touring Carbon a réussi l’exploit de déclencher à 127 km/h.

Loisir : Pour les pilotes de la catégorie Loisir, non habilités à concourir en battle, les deux runs du dimanche matin constituaient la compétition et débouchaient sur le premier des trois podiums de la saison. C’est Kévin Meunier qui remporte la manche pour sa toute première course. Il est suivi par Mickaël Walspurger et Arnaud Van Weymeersch qui terminent respectivement sur les deuxième et troisième marche de ce tout premier podium 2019.

B.L.S. – communiqué © B.L.S.