LE GRAND PRIX CAMION DE NOGARO A TENU SES PROMESSES

vendredi 11 septembre 2020 par IMEC

Les camions en formation avant le départ

Belles bagarres même des fois un peu plus avec quelques faux départs et de beaux vainqueurs, que peut-on demander de plus à une rentrée du Championnat Camion toujours sous l’éteignoir du Covid-19 et ses contraintes.

Onze mois après la dernière épreuve, les mastodontes ont pu reprendre la piste à l’occasion du Grand Prix Camions de Nogaro, premier rendez-vous de la saison 2020. Tout d’abord, Téo Calvet a changé d’équipe durant l’inter-saison, passant du Lion Truck Racing à Buggyra Racing. Et pour sa première sortie, le Champion de France espoir 2019, qui vise cette année le titre, a débuté la saison de la meilleure des manières, avec un succès. Il a su se montrer plus régulier que ses deux grands rivaux, Thomas Robineau (2e) et Anthony Janiec (3e).

Le Team Robineau venu avec un tout nouveau camion, et, malgré le manque de préparation, Thomas s’est déjà montré à son aise, grimpant sur tous les podiums. Pas encore de victoire mais toujours bien placé, le Manceau part sur de bonnes bases et devrait monter en puissance au fil de la saison. Il se classe deuxième du GP Camions devant le champion de France en titre Anthony Janiec.

Ce dernier a connu un week-end agité. La première course fut catastrophique. Il s’est éjecter par un pilote invité, avant d’abandonner. C’est dans la deuxième manche qu’il a lancé sa saison. Parti 18e, il a fait une remontée incroyable pour aller cherche un succès qui semblait inespéré. Comme en 2019, ces trois-là (Calvet, Robineau, Janiec) sont clairement les grands favoris pour aller chercher la couronne.

Les frères Rivals d’ Albi, venus des Rencontres Peugeot avec dans l’ordre Romain et Lucas

Derrières eux, d’autres concurrents ont prouvé leur pointe de vitesse. A commencer par Aliyyah Koloc, la coéquipière de Téo. Pour sa première course, elle a réussi à monter sur le podium et s’est imposée dans la course 4. Des résultats très impressionnants pour la nouvelle pensionnaire du Championnat de France qui devient, à 16 ans et deux mois seulement, la plus jeune vainqueur d’un Grand Prix Camions. Attention à Yorick Montagne. Cette année, l’objectif est de passer un cap. En 2020, il délaisse le vieillissant Premium pour le Renault T, bien plus abouti. Et les débuts sont très prometteurs avec deux podiums à la clé.
Très constant à Nogaro, Franck Conti (5e) retrouve des couleurs après une année 2019 compliquée. Son équipe a trouvé des solutions sur le train avant du Volvo, et ça paie. Ivan Rodrigues s’est illustré en terminant quatrième de la course 1 avec son tout nouveau camion. Il y a aussi les frères Rivals (Lucas & Romain). Ces deux jeunes, issus d’une famille de transporteurs ont fait une entrée remarquée dans le Championnat avec le Team14. Une fois à toi une fois à moi, Romain a brillé le samedi et Lucas le dimanche, notamment avec un top 4 dans la Superpole 2, devant Robineau et Montagne s’il vous plait.

Raphaël Sousa (8e) et Patrick Chatelain (9e) ont fait de belles choses également, partant depuis la première ligne dans les courses 2 et 4 avec les grilles inversées. La Championne de France camions 2019, Jennifer Janiec a fait un sacré pas en avant en ce début de saison. Avec un meilleur matériel et plus de régularité, elle s’est immiscée dans le top 10 dans les deux Superpole du week-end.

La bagarre pour figurer dans le top 10 s’annonce intense avec Aurélien Hergott, Kevin Bassanelli, Martial Defaye, Jennifer Janiec ou encore José Sousa. S’ils n’ont pas forcément les armes pour se battre aux avant-postes, n’excluons pas non plus Sébastien Descoffres, Fabrice Chaigneaud et Alain Treuvey qui chaque week-end de course nous offre de belles batailles. C’est ça la beauté des courses camions, du spectacle à tous les étages !

B.L.S.}