ET DE TROIS POUR BELLOC, GIBON A MOTORLAND

samedi 7 septembre 2013 par IMEC

La belle aventure se poursuit pour Jean-Philippe Belloc et Pascal Gibon en V de V Endurance Series. Après être monté sur le podium lors des deux premiers rendez-vous de la saison, l’équipage de la Porsche N°53 vient, en effet, de signer son 3e succès consécutif. Un triplé qui leur permet de conforter leur leadership au classement général à seulement deux courses de l’issue du Championnat.

Après une trêve estivale de 8 semaines, c’est avec impatience et envie que Jean-Philippe Belloc retrouvait, la semaine dernière, les V de V Endurance Series. Leader du Championnat depuis leur première victoire au Paul Ricard, début juin, le duo Gibon, Belloc n’en demeure cependant pas moins humble à l’abord de la reprise. Et pour cause ! Au programme, une course de 12 heures mêlant prototypes et GT, et affichant un coefficient double en termes de points. C’est ainsi que pour relever ce défi de taille dans les meilleures conditions, les deux pilotes décident de s’adjoindre les services d’un troisième homme, Richard Balandras. « Richard est un excellent pilote, très expérimenté au volant des Porsche. Il connaît également parfaitement le team depuis de longues années et Pascal et moi avons tous les deux
eu l’occasion de rouler avec lui. C’est donc un très bon choix. »
explique Jean-Philippe. L’association Belloc, Gibon, Balandras va très vite faire parler la poudre. Auteur d’une prometteuse 2e place en qualifications dans la catégorie GT/Tourisme, Pascal Gibon met d’entrée, la barre très haut. Mais c’ est sans compter sur les facéties d’une mécanique quelque peu capricieuse. « A 5 minutes de la fin de la séance de nui,t ultime roulage avant le départ, nous avons été victime d’une très grosse alerte moteur. Décision a donc été prise de le changeren urgence. Mais notre moteur de rechange a déjà dépassé le seuil d’heures préconisées par le constructeur, ce qui n’est pas fait pour nous rassurer. » Dos au mur et au prix d’une nuit blanche, l’équipe IMSA Performance Matmut travaille cependant d’arrache-pied pour permettre à la N°53 de s’aligner au départ. Mais malgré cela, les sueurs froides ne s’en trouvent pas pour autant anéanties. « Comme si cela ne suffisait pas, nous avons connu une alerte sur la boîte de vitesse dans le tour de formation ! Pas très rassurant avant le départ d’un tour d’horloge. » Dans ce contexte, c’est sur un rythme très conservateur que la Porsche bleue, blanche et rouge s’élance pour 12 heures de course. A son volant, Pascal Gibon se montre d’une extrême prudence au milieu du peloton des prototypes et ménage sa monture pendant son premier relais. 3e à son retour au stand, le Champion V de V 2010 passe le relais à Richard Balandras. « Richard a fait du très bon boulot pendant tout son relais et au moment où nos adversaires ont commencé à rencontrer des pépins, il était sur la brèche et il nous a permis de nous emparer de la 2e place. » Mais le tournant de la course va se profiler au tiers de la distance. Installé au volant pour un double relais, Jean-Philippe Belloc va s’emparer des commandes de la course aux dépens de la Porsche du Crubilé Sport. Et comme si cela ne suffisait pas, le Montalbanais creuse l’écart au fil des tours, jusqu’à posséder une confortable avance d’une quarantaine de secondes. Une position que Belloc, Gibon et Balandras vont finalement conserver jusqu’au passage sous le drapeau à damier. « C’est une super course, superbement maîtrisée et nous pouvons vraiment en être fiers ! Nous avons livré de belles bagarres sur un beau tracé, nous remportons notre 3e victoire de rang dans la catégorie, manquons d’un rien de monter sur le podium au général, au milieu des prototypes et quittons Aragon toujours en tête du championnat. Que demander de mieux ? Je tiens vraiment à remercier mes coéquipiers qui ont fait du super boulot ! Et puis, un immense bravo aux mécanos qui ont assuré dans les stands et travaillé comme des dingues pour changer le moteur et nous offrir une super auto pour la course. » conclue Jean-Philippe.

Jean-Philippe Belloc et Pascal Gibon ont le temps de profiter de ce 3e succès de la saison avant d’attaquer la dernière ligne droite du Championnat. C’est, en effet, fin octobre que les
deux pilotes IMSA Performance Matmut prendront la direction du circuit F1 de Magny-Cours
pour une épreuve qui s’avèrera très probablement décisive dans l’attribution de la couronne
2013. Une pénultième étape que les deux hommes aborderont, comme à l’accoutumée, en
toute humilité et avec une seule quête : le plaisir !

Source J.Ph. Belloc @ photo Hugues Laroche