COUPE DE FRANCE DES CIRCUITS : BILAN DE LA SAISON 2012

mercredi 21 novembre 2012 par IMEC

La saison de Coupe de France des Circuits a pris fin sur le circuit de Magny Cours, comme le veut la tradition. Comme le veut aussi la tradition, seuls les pilotes assidus ont récolté le fruit de leur fidélité. Un constat, mais ceci n’est pas un scoop, certains circuits font recette, et d’autres doivent composer avec des plateaux moins copieux. Une nouvelle fois les pilotes de la région ont porté haut les couleurs du Sud-Ouest. Jérôme Fior, Patrice Guf et le constructeur bigourdan Norma Auto Concept ont inscrit leurs noms au sommet des tablettes de cette saison.

Une main mise de BMW dans cette catégorie, avec un champion qui ne désirait pas disputer l’intégralité du championnat, bicause les finances. Le Gersois Jérôme Fior après s’être imposé lors de la manche d’ouverture à Nogaro, a vite pris goût à la victoire. Soutenu par ses amis, il part à l’assaut du titre qu’il décroche avant l’ultime rendez-vous. Ce dernier servant uniquement à le fêter avec ceux qui l’on soutenu et ses… adversaires. Les autres régionaux qui n’ont participé qu’au coup par coup et qui rentrent dans le top 20 sont Sylvain Delpeyre, 8e et Jean-Claude Faux 16e.

Clio contre Honda, à vrai dire une seule japonaise contre une meute de française, la victoire finale revient à la voiture du soleil levant pilotée par un des piliers du groupe Franck Quagliozzi. Son adversaire le plus coriace Stéphane Eychene de Pavis, avec trois meetings au compteur, lui a laissé le champ libre pour le titre. Il se classe 6e devant Gérard Saint Arroman d’Auch. Les autres locaux prennent respectivement : la 11e place pour Gilles Bourbigot, la 12e pour Patrick Perrin, la 18e pour Aurélien Bes et la 19e pour Jean-Philippe Thanneur.

Un plateau plus diversifié dans cette catégorie, avec des GT, des Silhouettes, des voitures de coupes de marques, mais une fois encore Porsche s’impose. L’ami Patrick Guf, qui en début d’année nous disait que sa saison serait incomplète est reparti à l’assaut d’un second titre après celui de 2011. Il impose sa Porsche, devant la Silhouette de Franck Diversay et la Catheram de François Ader. Patrick Doumerc termine 15e et Philippe Gaston 20e, des pilotes qui ont participé qu’ à deux ou trois meetings.

Une affaire de ‘’normadistes’’, normal ils sont majoritaires, soit au volant de M20 ou M20F. Par contre un changement cette année, le jeune Dominique Cauvin, a damé le pion aux anciens : Henri Neel, Alain Castellana et consort. Les Girondins Christian Labarbe et Lionel Estèves sur Merlin, terminent 7e et 10e. Claude Degrémont avec seulement deux présences, se classe 13e et Alain Glorieux 14e.

Peu de participants dans la catégorie D, seulement onze classés. Le vice champion 2011 Alain Coloméda l’emporte devant Sylvain Jot et ‘’Peter’’. Sylvain Milesi décroche une nouvelle fois le titre en groupe E. Suivent Sébastien Blanchereau 3e en 2011 et Geoffroy Rivet. Seulement deux pilotes de la région engagés ; en D Guillaume Reynald est 6e et en E Daniel Harout 13e avec une seule course disputée.

B.L.S.