COUPE DE FRANCE A NOGARO : UNE RENTREE PROLIFIQUE

samedi 8 mars 2014 par IMEC

La rentrée de la Coupe de France des Circuits avait lieu à Nogaro en ce début du mois de mars. Malgré une météo toujours aussi capricieuse, mais sans pluie ce qui est plutôt rare depuis quelques semaines pour être souligné, nous avons assisté à un rentrée prolifique avec 133 inscrits, pour trouver autant de participants il faut remonter à 2010. Depuis, les plateaux subissaient des cures d’amaigrissements. D’ accord l’on dira que Nogaro est toujours un cas à part, car des pilotes viennent limer le bitume pour préparer les Coupes de Pâques, ou roder leurs autos pour partir ensuite vers d’autres disciplines. Mais cela n’explique pas tout, à l’exemple du plateau ‘’Monoplace’’ qui gagne cinq participants ou le groupe C qui passe de 17 à 27 engagés d’une année sur l’autre.

Des nouveautés : comme chaque rentrée elles ne manquent pas. Du côté des pilotes tout d’abord, avec de nombreux débutants, comme Dominique Crabanat le spécialiste de la montagne, autre montagnard, Bernard Dupuy étrenne sa Super Copa acquise cet hiver, en rade de freins en délicatesse avec les pneus il jette rapidement l’éponge. Damien Boiziot s’engage pour la 1e fois en compétition, avec une 206 CC (Photo). Il rejoint l’arrivée des deux courses tout en se faisant plaisir. Cerise sur le gâteau il termine premier de classe. Venue du karting, engagée sous la bannière du Lycée de Nogaro, Sandra Thomas a tout à apprendre en débarquant au milieu des BMW des fous furieux du Gr. N. Mission accomplie : elle termine dernière peut-être mais comme le dit l’adage c’est en forgeant que l’on devient forgeron. Pour le champion en titre ‘’Monoplace’’ Sébastien Balanchereau qui étrennait sa nouvelle Tatuus, un boîtier électronique défaillant dès les essais le renvoie dans sa chère Charente.

Presque tous sont là : tous les champions sortants remettent leurs titres en jeu excepté celui du GT, Thibault Bossy parti vers la RCZ Cup. Les champions présents débutent la saison comme ils ont terminé la précédente. Franck Quagliozzi n’a pas fait de détail en Gr. A face à une nuée de Clio. Le retour du champion 2012, Jérôme Fior est couronné par deux victoires en Gr.N. Le vainqueur 2006 de ce même groupe, Steve Compain n’a rien pu faire pour lui barrer la route. En GT, le vice champion 2013 et champion 2012 Guf , a dominé les porschistes. Dominique Cauvin (Photo) a fait honneur à son titre en remportant la 1e course du Gr. C avec sa Norma plus toute jeune. Dans la seconde, Claude Degrémont rusé comme un renard, prend le dessus tandis que Cauvin part à la faute. Chez les monoplaces, en l’absence de Sébastien Blanchereau, Alain Coloméda un des habituels compétiteur de cette série impose sa griffe sur les deux courses.

A toute vitesse

En Gr. A : Loïc Dupont semble en avoir terminé avec l’apprentissage en s’offrant deux podiums, 3e puis 2e. Stéphane Echeynne, malgré un moteur asthmatique, se classe 5e dans la 1, avant que son bourrin ne rende l’âme dans le 1e tour de la 2. Avec sa mimi Abarth 500, Damien Danières (Photo) est toujours à l’arrivée dans le même tour que le vainqueur.

En Gr. N : Deux champions Jérôme Fior et Steve Compain pour une seule place sur le trône. Deux victoires pour le 1e même si dans la course 2 il prend un mauvais départ et se fait enfermer dans le peloton. Revanche à Arnos pour le second ? Un autre local Florian Laffargue malgré toute sa hargne devra se contenter de 4e places.


En Gr. GT : Un groupe plutôt fourre-tout, mais un plateau sympa. Belles empoignades entre Guf et Bourgoin, le premier restant le maître sur son terrain de jeu. Doumerc qui les observait à distance complète les deux podiums. Le vétéran et la grand-mère Alain Derognat et sa fidèle BMW toujours au pied du podium, mais aussi beau vainqueur de la Cl.10. Jean-Philippe Dayraut égal à lui même s’impose fort logiquement en Mitjet 2l.. Pour son second meeting, David Grégnanin et son petit poucet sa Peugeot 205 GTI, passe sous le drapeau à damiers avec la victoire de classe.

En Gr.C : Splendide duel entre Cauvin et Degrèmont, sous l’œil attentif de l’ancien montagnard Neel mais aussi multiple champion de ce groupe qui termine par deux fois sur la 3e marche du podium. Les Norma dominent de la tête et des épaules cette catégorie. Labarbe et Estèves tentent ceux qu’ils peuvent avec les Merlin du constructeur girondin. Plus VH que modernes, les Fior perpétuent le souvenir du constructeur nogarolien Claude Fior.

En Monoplace : Colomeda a déroulé sans beaucoup de soucis, son principal adversaire, Laurent Lamolinairie, Mr Lamo Racing (Photo) qui ne roule plus que très rarement étant tenu à distance respectable. Belle prestation du jeune Alexis Carmes 4e et 5e qui a débuté en fin d’année dernière en monoplace.

Nous reviendrons sur cette épreuve avec les échos du paddock, dans les prochains jours.

Les classements sont ici : http://www.actumecanique.fr/spip.php?article3637

B.L.S.