BES : UN WEEK-END FASTE POUR SOFREV ASP A MONZA

mercredi 17 avril 2013 par IMEC

Le meeting de Monza, tout comme en 2012, marquait le coup d’envoi de la saison des Blancpain Endurance Series. Mais contrairement à l’année dernière, où la pluie s’était largement invitée pendant la course, la météo s’est montrée bien plus clémente et le soleil italien a surchauffé l’atmosphère pour les milliers de tifosi présents. Le Team SOFREV-ASP n’a pas manqué ce premier rendez-vous de la série en décrochant une superbe victoire en Gentlemen Trophy, à mettre au crédit de l’équipage de la N°20, Patrice Goueslard, Jean-Luc Beaubelique et Jean-Luc Blanchemain. Avec plus de soixante voitures en piste, soit un plateau exceptionnel pour une série GT, la seconde Ferrari 458 Italia de Gabriel Balthazard, Maurice Ricci et Jérôme Policand n’a pu éviter le contact en début de course prise dans un tel trafic. Malgré tout et au terme d’une belle remontée, la N°10 se classe en 6e position de la catégorie. L’équipe marque de gros points ce week-end et prend la tête du championnat 2013 chez les Gentlemen.

Le temple du sport automobile italien, Monza, fut ce week-end le cadre idéal pour le premier meeting des Blancpain Endurances Series. Un plateau riche, en quantité et en qualité, une météo clémente, une course explosive et un week-end de rêve pour le Team Sofrev-ASP qui décroche son premier succès malgré une concurrence féroce. Une Ferrari s’impose sur ses terres devant deux autres…Ferrari. En scrutant le ciel, pas de pluie à l’horizon, excepté pour la séance des pilotes Bronze où il a fallu chausser les slicks, mais ni les qualifications, ni la course n’ont eu à redouter les caprices du temps. Le Team Sofrev-ASP engage cette saison deux voitures, toutes deux en Gentlemen Drivers, une catégorie où la compétition s’annonce plus que serrée sur les cinq épreuves du championnat.

Malgré le nombre très élevé de voitures en piste sur un circuit aussi technique que Monza, l’équipage Patrice Goueslard, Jean-Luc Beaubelique et Jean-Luc Blanchemain a su tirer son épingle du jeu. Qualifiée 3e du Gentlemen Trophy et 28e du général, la N° 20 est composée d’un équipage très homogène et très expérimenté.

Dimanche, pour cette endurance de trois heures, Jean-Luc Blanchemain assure le premier relais. Avec régularité et maîtrise, il parvient à conserver la 3e position jusqu’au changement de pilote. Jean-Luc Beaubelique, toujours aussi habile dans le trafic, enchaîne et parvient à gagner une place. C’est alors que le safety-car entre en piste et à la faveur du dernier ravitaillement et changement de pilote, Patrice Goueslard parvient à quitter la voie des stands en position de leader, se permettant même de creuser l’écart en tête. Il passe le premier sous le drapeau à damier, 19e du général, et signe la première victoire de la saison sur la série en Gentlemen Trophy.

Du côté de la N°10, les qualifications se déroulent aussi plutôt bien puisque Jérôme Policand décroche le 2e temps de la catégorie, 20e du général. Maurice Ricci assure le premier relais alors que le départ est assez chahuté. Le premier tour se passe sans encombre et il conserve la 20e place mais à la chicane Ascari les événements se précipitent et le contact est inévitable. Maurice part en tête-à-queue et échoue dans le bac à gravier. Réussissant à s’extirper de ce piège, il repart en queue de peloton, s’accroche et entame une belle remontée sur ses adversaires

Au changement de pilote, Gabriel Balthazard reprend la piste en 46e place mais cette fois, l’entrée du safety-car ne favorise pas l’équipe et la Ferrari 458 Italia N°10 perd un tour.
Pour le dernier relais, Jérôme Policand parvient à reprendre deux places pour finalement se classer 6e du Gentlemen Trophy et 30e au général.

Pilote et team manager de l’équipe Sofrev-ASP, Jérôme ne semble pas mécontent de son week-end en Lombardie. « La première satisfaction est de constater que les deux voitures ont franchi la ligne d’arrivée. Ce n’était pas évident car avec un tel trafic, les choses auraient pu très vite mal tourner. Ensuite, côté performances, nous étions là. Comparé aux FIA GT Series, le règlement du BES nous permet d’avoir une bride plus large, donc plus favorable. La Ferrari a donc pu pleinement s’exprimer contrairement à Nogaro où nous étions un peu en retrait. Les équipages ont fait de l’excellent travail tout comme l’équipe qui a assuré des ravitaillements sans aucune faute, sans aucune erreur d’appréciation. Enfin, nous repartons en tête du Championnat dans notre catégorie et pour commencer la saison difficile de faire mieux. Nous allons voir comment évoluent les choses à Silverstone. »

La prochaine manche des Blancpain Endurance Series conduira les concurrents de l‘autre côte de la Manche, dans un autre temple du sport automobile, mais britannique celui-là, Silverstone. La course se déroulera le dimanche 2 juin. Avant ce rendez-vous, l’équipe aura participé aux deux premières manches du GT TOUR au Mans et à Imola.

B.L.S. – Communiqué Sofrev ASP @ photos P. Hecq