AUTOCROSS : UNE PREMIERE A STEINBOURG

vendredi 31 août 2018 par IMEC

Le Toulousain Emmanuel Filippa occupe la 3e place du classement provisoire du Maxi Tourisme

Enfin nous y voilà, cette épreuve tant attendue débute ce week-end. En effet, en Alsace les organisateurs de l’ASA Terre 67 portés par la famille Stark travaillent d’arrache-pied depuis des mois pour mettre sur pied leur épreuve qui intègre pour la première fois le calendrier de la Coupe de France. Après avoir organisé pendant des années des épreuves comptant pour différentes nations, Steinbourg intègre fièrement le calendrier du plus grand Championnat National.

Junior Sprint : Bouleversement dans cette division de promotion puisque Thibault Martinet (MMS) n’est plus en tête du classement général provisoire. Quentin Dutheil (MMS) s’est emparé de la tête du classement depuis sa victoire à IS sur Tille.Le Lotois Nathan Grassiés (GRX2) quant à lui en a profité pour conserver sa deuxième place au classement général provisoire. Malgré le jeune âge de la plupart des pilotes de cette catégorie et la rentrée scolaire qui se profile, ils seront 22 à s’aligner au départ ce week-end. Avec seulement cinq points d’écart entre les deux premiers et 14 points entre les trois premiers, c’est une fin de saison palpitante qui se profile devant nous.

Tourisme Cup : Coup de théâtre, le nonuple vainqueur de la coupe de France, vacille sur son piédestal. Victime d’un accrochage lors de la dernière finale à Is sur Tille, Noam Lagarde s’est mis en danger. En effet, le Meusien au volant de son Alpine, occupe toujours la tête du classement provisoire mais ne compte plus que 16 points d’avance sur son rival, Claude Panneau, vainqueur de la dernière épreuve au volant de sa Renault Wind. Ils seront 13, tous les habitués de la coupe de France seront là pour offrir des courses à rebondissement au public Alsacien qui découvrira la coupe de France.

Buggy Cup : Avec désormais 36 points d’avance, le Bigourdan Yannick Vialade s’est constitué une confortable avance qui devrait lui permettre d’aborder sereinement les deux dernières épreuves. Il a montré qu’il était capable de l’emporter sur les circuits qu’il ne connaissait pas comme à Is sur Tille. Pour autant, Jimmy Verrier, vainqueur de la coupe de France l’an passé a encore le temps de renverser la vapeur. Théo Lavenu (Fast & Seed) et Jérôme Plantier (CPS) sont à la lutte pour la troisième place, la première cité dispose de 4 petits points d’avance sur son poursuivant.

Maxi Sprint : Arnaud Fouquet n’en finit pas de nous impressionner. Le Girondin au volant du châssis familial s’était engagé en début de saison pour se faire plaisir, vainqueur de la coupe de France en 2016, il a désormais pris la tête du classement général provisoire et n’est pas descendu du podium depuis les trois dernières épreuves dont deux sur la plus haute marche. Il est véritablement le caillou dans la chaussure de Steven Lecoint (Camotos ), qui intouchable en début de saison a connu un passage à vide mais a su se ressaisir pour retrouver le chemin du podium. Il pourrait bien nous offrir une fin de saison explosive et ainsi aller chercher les 14 points de retard sur Arnaud Fouquet. Ils vont devoir se méfier de Teddy Berteau (Camotos) qui pourrait bien mettre tout le monde d’accord d’ici la fin de saison.

Super Buggy : Avantage psychologique pour Jérôme Makhlouf. Le pilote de Thionville connaît bien ce circuit puisqu’elle lui sert de piste d’entraînement. Pour autant, les énormes travaux réalisés par toute l’équipe Terre 67 donne une nouvelle dimension à ce circuit qui s’offre une nouvelle jeunesse. Le pilote du Peters retrouvera François-Xavier Bivaud qui doit revenir dans le match et oublier rapidement la dernière épreuve. Germain Bouce (Peters) occupe la troisième place du classement général provisoire. Laurent Jacquier (Alfa Racing) n’a plus le choix et doit absolument conclure ce week-end pour raccrocher le trio infernal.

Maxi Tourisme : C’est la division dans laquelle on peut déplorer le moins de participants. Pour autant, les 7 pilotes qui feront le déplacement jusqu’à Steinbourg n’y vont pas pour faire de la figuration à l’image de Julien Isnard (Renault Megane), actuellement en tête du classement général provisoire et Nicolas Dubernet (Renault Clio), le Girondin, ravi de découvrir cette nouvelle piste. Le Toulousain Emmanuel Filippa continue de réduire l’écart sur les deux hommes de tête, le pilote de la Toyota Ayris devra composer avec Freddy Poulain, le pilote Ardennais qui disputera cette épreuve à quelques kilomètres de chez lui.

Buggy 1600 : Après avoir représenté fièrement le savoir-faire Français lors du Championnat d’Europe à St Georges de Montaigu, les Sprint Girls vont faire découvrir au public Alsacien et Frontalier toute leur détermination et envie de gagner. Cette épreuve de Steinbourg sera aussi l’occasion pour les filles de faire la connaissance d’une nouvelle concurrente, en la personne de Delphine Wespiser, Miss France 2012. Cette dernière s’élancera au volant d’un châssis Kamikaz. Les favorites du championnat seront là et la lutte s’annonce folle entre Julie Makhlouf (Camotos), triple Championne de France et la Vendéenne, Elisa Chevillon (Roscross), double championne de France en titre. La première d’entre elle sera quasi à domicile ce week-end, la pilote de Thionville fera tout pour l’emporter et s’emparer de la tête du championnat.

Buggy 1600 : : le Gersois Vincent Mercier continue sa folle remontée. Il a pris la pleine possession de sa nouvelle machine (Fast & Speed) depuis le milieu de saison, il est sur une série de trois victoires mais le retard accumulé le fait pointer à la cinquième place du classement général. Damien Crépeau (Propulsion) reste leader de ce classement général provisoire avec 37points d’avance sur le Toulousain Thomas Christol (Camotos) et 51 points d’avance sur Florian Guilliny (Peters). Tony Feuillade (Alfa Racing) est en embuscade avec 4 petites unités de retard sur Guilliny et reste lui aussi dans la course au titre.

Super Sprint : Le circuit du Soleil à Steinbourg a déjà offert de belles bagarres en Cross-Kart, l’équivalent Allemand de nos Sprint-Car. Pour autant, ce sont 41 funambules qui vont s’emparer de ce tracé si particulier. En effet, ces pilotes talentueux vont devoir rapidement appréhender cette nouvelle piste car les enjeux sont très importants. Loïc Maulny (Roscross) le Normand occupe toujours la tête du classement général provisoire, suivi par Thibault Larricq (MMS) le Girondin qui fera le déplacement. David Méat est troisième au classement général, le Breton et son Roscross pourrait bien profiter de l’effet nouveauté pour retrouver le chemin des podiums.

Liste provisoire des engagés

B.L.S. – communiqué © B.L.S.