AMBIANCE RECREATIVE POUR LA COUPE DE PRINTEMPS A ALBI

mercredi 5 juin 2013 par IMEC

Après un bref séjour dans les rues de Pau pour le 72e Grand Prix, cap sur Albi pour assister aux Coupes de Printemps. La distance entre les deux capitales départementales n’est pas trop importante, c’est pourquoi que l’on soit dans le Béarn ou dans l’Albigeois la météo est pratiquement identique, samedi et dimanche pluvieux, lundi lumineux. Le changement se trouve dans les paddocks, en Béarn il est plutôt façon Championnat du Monde, même si certaines épreuves ne comptent que pour du beurre. Au pied de la cathédrale nous rencontrons l’opposé, une ambiance bon enfant, style cours de récré où les concurrents ne sont pas spécialement regroupés par discipline mais plutôt en fonction des affinités. De plus le parc concurrent n’est pas immense, facilitant ainsi les échanges entre tous les plateaux, ceux de la Coupe de France font cause commune avec l’Endurance TT et la Twin’cup. Comme dans toutes les récrés il y les très bons élèves, ceux qui tentent vaille que vaille de suivre et, ceux qui ne pensent qu’à se faire plaisir, en se moquant éperdument des résultats de fin d’année.

Groupe A et N : Les deux plateaux sont regroupés car les concurrents ne sont pas légion, quinze inscrits dans le premier et huit dans le second. Le premier, comme d’autres plateaux a perdu quelques participants, engagés en Championnat du Monde à Pau. Le premier de la classe Franck Qualiozzi avec sa Honda continue a remplir son cahier de notes avec des 10 sur 10. Dans les deux courses, il ne fait aucun cadeau à ses adversaires en tête de bout en bout, personne ne peut rien. Olivier Jouffret Renault Clio (Photo) doit se contenter du second rôle le matin et l’après midi. Dans l’ordre des épreuves, Pascal Baut et François Chotard prennent le dernier strapontin.

En Groupe N, le Gersois Florian Lafargue, BMW M3 (Photo) crée la surprise. Parti en 6e position il s’impose pour la 1e fois de sa jeune carrière le matin devant Renaud De Chaponnière et Gillard Olivier, également sur BMW. L’après midi, les deux premiers vont inverser leurs positions sous le regard de Gillard, qui les rejoint sur le podium.

Groupe GT : En voilà un qui gâche tout le plaisir de suivre et de commenter les courses de cette catégorie. Il part en tête, reste en tête toute la course, rafle le record du tour et ceci deux fois dans la même journée, multiplié par x fois depuis le début de la saison, ce mec mériterait qu’on lui flanque un menhir dans le coffre histoire, d’avoir un peu de bagarre aux avant-postes. Eh oui ! Encore une fois Xavier Bossy avec sa Porsche 997 GT3 Cup a tout raflé. Patrick Guf, Porsche 997 GT3 Cup (Photo) ne peut hélas que constater le gouffre qui sépare les deux GT. François Chottard, Opel Astra, 3e avec pratiquement un demi tour dans la vue n’arrive même plus à voir les feux stop de l’extra terrestre. Il se doit se consoler avec la victoire de classe. Dans la seconde, un autre Chotard monte sur la 3e marche du podium, il s’agit de Roland, également sur Porsche 997 mais plus ancienne, datant de 2008.

Groupe Monoplace : Le retour de Hugo Blanchot devrait apporter un peu de piment au tête à tête entre Sylvain Milesi et Sébastien Blanchereau. Le ménage à trois devrait nous offrir quelques belles empoignades sans compter sur le débutant Anthony Michiel (Photo) qui est déjà monté sur le podium à Arnos, tous sur Tatuus FR 2000. Dans la course 1, Milesi ne laisse le soin à personne de contester sa suprématie, il abandonne seulement le record du tour à Blanchot second devant Michiel et Blanchereau. Seul en F3, Jérôme Sornicle 5e remporte le morceau. Sous le soleil de l’après midi, Blanchot veut prouver que ses problèmes de dos ne sont qu’un lointain souvenir. Il inscrit sur son cahier de notes ‘’très bien’’, Blanchereau avec le record du tour, Milesi et ce diable de Michiel complètent le top 4, Sornicle termine 6e . Dans la petite classe, Quentin Morel avec sa Mygale Campus rejoint l’arrivée à la 10e et 9e place, le plaisir de participer avant tout.

Groupe C : S’il y en a un à qui il ne faut la faire c’est bien Henri Neel le ‘’Renard des Circuits’’. Bon d’accord il lui arrive de tomber en panne d’essence mais pas en course. Toujours en perpétuelle lutte avec Dominique Cauvin, ce jeune malotru qui a eu le culot de le déposséder de son titre l’année dernière. Il va profiter d’une cosse baladeuse sur la Norma de ce dernier (Photo), pour remporter la victoire devant Arnaud Perrin, Norma M20 et la Ligier de Christian Charpentier. Pour la seconde course, la cosse qui sans doute après avoir visité la cathédrale d’ Albi rejoint le proto de Cauvin et, permet à Dominique de venger l’affront subi en début d’ après midi en clôturant ce meeting par une victoire, devant Neel qui continue à engranger des points et Perrin.

Nous reviendrons sur ce meeting avec les potins du paddock dans les jours à venir.

Les classements sont ici : http://www.actumecanique.fr/spip.php?article2889

B.L.S.