ALBI : RENCONTRES PEUGEOT SPORT

mercredi 30 juin 2010 par IMEC

Le week-end dernier avait lieu la troisième manche des Rencontres Peugeot Sport. Samedi Steven Palette s’impose dans la première course THP Spider, le dimanche c’est au tour de Gaël Castelli. Ce dernier garde la tête du championnat avec 114 points devant Palette 73 points et Rueflin 60 points. En Coupe 207 THP Sébastien Seveau rafle la mise avec deux victoire. Au championnat il même avec 81 points suivent Trémoullet 66 points et Coppens 63 points. La course Relais 206 revient pour la troisième fois à la voiture AK Compétition de Anthony, Lefrançois, équipage qui bien sûr garde la tête de championnat avec 55 points devant le Volant Club Toulousain 32 points et Team Passion 30 points. La Course Relais 207 échoit au Team GM Sport devant le Team Vesoul Montbéliard et le Team CTR. Au classement provisoire GM Sport vire en tête après l’étape albigeoise avec 40 points, l’équipe locale Condom Auto Sport est deuxième avec 30 points, complète ce podium le Team CTR 28 points. Aurore Castagné comme pour chaque meeting nous narre les aventures du trio d’enfer, Castagné père et fils accompagnés de Farnière

Un week-end à domicile

Week-end plutôt rude sur le circuit d’Albi, qui accueille les Rencontres Peugeot Sport sous un soleil de plomb et par une température proche de 35° à l’ombre. Fait insolite, des piscines gonflables ont envahi le paddock, les mécanos ont donc trouvé un moyen efficace pour se rafraîchir. Malheureusement, il n’y a aucune solution pour les pilotes dans leur voiture où la température dépasse 50° pendant la course. De même pour les ravitailleurs en essence, combinaisons et cagoules obligatoires, ou pour les panneauteurs, sur le mur des stand en plein soleil pendant plusieurs heures.

  • Week-end également très mouvementé, l’organisation des courses des Rencontres Peugeot Sport se voit bouleversée à cause de la configuration particulière du circuit d’Albi, les ravitaillements habituellement réalisés dans la « pit lane » des stands se fait cette fois sur l’ancienne piste de karting, et sur le tarmac de l’aérodrome. L’emplacement en centre ville du circuit oblige aussi de stopper la course entre midi et deux, les courses de 6 heures de 206 et 207 relais ont donc été scindées en deux manches de 3 heures.
  • Dès le samedi après midi Benoît Castagné signe son premier podium en 207 Sprint, en finissant troisième. Le lendemain, Benoît et Frédéric, coéquipiers en relais, partent en concurrents, l’un derrière l’autre sur la grille de départ. Frédéric fait ses premiers pas en sprint, à domicile, au volant de la n°81, et après une course endiablée, ils réussissent tous deux à gagner une place, et finissent 3 et 5e. Deuxième podium pour Benoît, qui n’est pas passé loin d’un troisième podium en relais !
  • En effet, le dimanche, l’épreuve de Relais 207, comme celle de 206, sont scindées en deux manches, mais de nombreux rebondissements bouleversent la course, captivante jusqu’au bout.
    L’équipage Farnière, Castagné au volant de la N°232 de Condom Auto Sport s’élance de la septième place sur la grille après des essais qualificatifs décevants. Et alors que la première manche est sensée se terminer à 12h, au bout d’une heure cinquante de course seulement, le drapeau rouge stoppe les pilotes. La cause ? Une coupure électrique générale sur le circuit !!! Les pilotes sont arrêtés en début de ligne droite, en plein soleil, pendant 20 minutes. La chaleur est toujours étouffante quand la course reprend pour une heure. Mais nouveau rebondissement, quatre voitures ont effectué leur ravitaillement d’essence avant la coupure de courant, ce qui leur évite d’effectuer un « re-fuelling » après la relance de la course, elles se retrouvent donc en tête. Les leaders quand à eux, sont obligé de remettre de l’essence, la 115 de Pouget et la 232, finissent 6 et 10e ! Malgré une mini révolution des équipes les plus rapides pendant la pause, ces places sont maintenues. A 13h30, la deuxième manche est lancée, nos pilotes Tarnais reprennent leur droits et pendant trois heures se battent pour la première place. La 115 tiens bon, malgré l’insistance de l’équipage Farnière-Castagné, et termine en tête la seconde manche, suivie donc de la 232. Le cumul des deux manches place la 232 de Castagné-Farnière en 5e position, et la 115 remporte l’épreuve. La victoire est de courte durée, puisque la 115 est déclassée pour non conformité après son passage aux vérifications techniques (triangles). La 232 de Farnière, Castagné termine donc 4e au classement final, au pied du podium. Saluons le courage des pilotes, des ravitailleurs et des panneauteurs qui ont assuré jusqu’au bout une course de 6 heures, sous un soleil insistant et une chaleur intenable ! Prochain rendez vous à Spa-Francorchamps les 16, 17 et 18 juillet.

Aurore Castagné

Crédit photo Peugeot Sport.