A DIJON SCHATZ ET GAUNOT FONT UN VERITABLE HOLD-UP

samedi 14 juillet 2018 par IMEC

Pour leur première apparition en Championnat de France FFSA GT, Nicolas Schatz et Alain Gaunot (Ginetta G55 / Schatz-Lestienne Racing) ont soufflé la victoire pour 46 millièmes de seconde à Fabien Michal / Grégory Guilvert (Audi R8 LMS / Saintéloc Racing). Benjamin Ricci / Thomas Drouet (Mercedes AMG / AKKA-ASP Team) complètent le podium dijonnais. Auteur d’une belle remontée au sein du peloton, Rodolphe Walgren (Ginetta G55 / Speedcar) s’impose chez les Am pour prendre la tête au classement général.

Sur la grille de départ de la cinquième course de la saison, Olivier Pernaut (Audi R8 LMS / Orhes Racing) et Nicolas Tardif (Alpine A110 / CMR) se partagent la première ligne. Lorsque la voiture de sécurité s’efface pour lâcher le peloton, Sylvain Noël (Porsche Cayman / Racing Technology) surgit de la troisième place pour prendre les commandes devant Olivier Pernaut et Nicolas Tardif. Dans le peloton, Olivier Estèves (Audi R8 LMS / Saintéloc Racing) sort de la piste après un contact avec Romain Brandela (BMW M4 / 3Y Technology). Les premières minutes offrent un beau duel entre Sylvain Noël et Olivier Pernaut. Les deux hommes s’échangent la tête à plusieurs reprises. Les débats sont tout aussi animés avec une bataille opposant Fabien Michal, Nicolas Tardif et Nigel Greensall (Ginetta G55 / Greensall Motorsport) pour la cinquième position. Après dix minutes, Olivier Pernaut reprend définitivement la première place. Installé au sixième rang, Robert Consani (Ginetta G55 / Speedcar) passe la vitesse supérieure en effaçant Nigel Greensall avant de mettre Nicolas Tardif sous pression, sans succès. Parti dix-septième, Stéphane Tribaudini multiplie les dépassements avec son Alpine A110 pour se mêler à la lutte pour le podium tandis qu’Alain Gaunot (Ginetta G55 / Schatz-Lestienne Racing) est en embuscade. Dès l’ouverture de la fenêtre des changements de pilotes, Stéphane Tribaudini cède immédiatement son baquet à Pierre-Alexandre Jean. Leader de la course, Olivier Pernaut (Audi R8 LMS / Orhes Racing) reste au volant aussi longtemps que possible avant d’être relayé par Philippe Marie. Ce dernier prend la piste retrouvant Grégory Guilvert, auteur d’un excellent passage de témoin avec Fabien Michal.

Rapidement, Benjamin Lariche (Ginetta G55 / Speedcar) et Jimmy Antunes (Porsche Cayman / Racing Technology) dépassent Philippe Marie et se détachent du groupe de chasse mené par Julien Piguet (BMW M4 / BMW Team France). Marie et Piguet perdent toutefois du terrain tandis qu’Éric Trémoulet (Porsche Cayman / Vic’Team) est contraint à l’abandon en raison d’une crevaison. Soheil Ayari en profite pour replacer l’Alpine A110 qu’il partage avec Nicolas Tardif dans le top cinq, juste devant Nicolas Schatz (Ginetta G55 / Schatz-Lestienne Racing) et Thomas Drouet (Mercedes AMG / AKKA-ASP Team). Le dernier quart d’heure s’avère riche en surprises. Les Alpine A110 de Pierre-Alexandre Jean et Soheil Ayari doivent renoncer tandis que Benjamin Lariche écope d’un drive through, son équipe n’ayant pas respecté la procédure d’arrêt au stand. Derrière Grégory Guilvert, c’est donc Nicolas Schatz qui pointe au deuxième rang devant Thomas Drouet et Jim Pla. Malgré son retard, Nicolas Schatz n’abdique pas. Le Mâconnais donne tout dans le dernier virage de la course et dépasse Grégory Guilvert à l’extérieur dans la courbe de Pouas pour souffler la victoire avec 46/1000e d’avance ! Thomas Drouet s’offre la troisième marche du podium devant Jim Pla, Jimmy Antunes et Benjamin Lariche. Finalement sixième, l’équipage Benjamin Lariche / Robert Consani conserve ainsi la tête du championnat Pro-Am. Le top dix est complété par Thomas Laurent (Mercedes AMG / M Racing – YMR), Julien Piguet, Romain Monti (BMW M4 / 3Y Technology) et Rodolphe Wallgren, vainqueur chez les Am.

Chez les Am, Olivier Pernaut, Nigel Greensall et Nicolas Gomar (Porsche Cayman / AGS Events) sont en bonne position en début de course. Plus loin, Tugdual Rabreau (Mercedes AMG / M Racing – YMR) et Stéphane Brémard (Porsche Cayman / FOXO) animent le peloton, mais Rodolphe Wallgren et Élie Dubelly (BMW Ekris M4 / BMW Team France) haussent progressivement la cadence lors de leur premier relais. Le trio de tête attend le dernier moment pour s’arrêter et il monopolise même le classement général à cet instant. Une fois les différentes stratégies lissées, Philippe Marie (Audi R8 LMS / Orhes Racing) est aux commandes devant Rodolphe Wallgren, mais celui-ci poursuit sa remontée, imité par Julien Lambert (Porsche Cayman / AGS Events) qui doit toutefois abandonner à cinq minutes de la fin. Franck Leherpeur (Mercedes AMG / M Racing – YMR) et Laurent Fresnais (BMW Ekris M4 / BMW Team France) en profitent alors pour sceller leur podium dijonnais.

Le classement

B.L.S. – communiqué © S.R.O.