A ANTIBES, BONATO SORTI, ROSSEL L’EMPORTE

lundi 20 mai 2019 par IMEC

La victoire revient à Yohan Rossel, Benoît Fulcrand} sur Citroën C3

Alors que Yoann Bonato (Citroën C3 R5, Team CHL Sport Auto) se dirigeait vers sa première victoire à Antibes, le double Champion de France est parti à la faute dans l’ultime spéciale du rallye. Solide dauphin de Bonato jusque-là, Yohan Rossel (Citroën C3 R5) remporte finalement la troisième manche du CFR (et la manche du ’Trophée Mixte by Michelin’) alors que les écarts se resserrent au Championnat. Deuxième sur la Côte d’Azur (et vainqueur du Trophée Michelin ‘R5’), Quentin Gilbert (Volkswagen Polo GTI R5) prend les commandes du classement général avant la prochaine épreuve qui se déroulera chez lui, dans les Vosges. Auteur d’une course sans faute, Raphaël Astier (Hyundai i20 R5) récupère la médaille de bronze en devançant William Wagner (Volkswagen Polo GTI R5, Team Sébastien Loeb Racing) et Sylvain Michel (Skoda Fabia R5, Team 2C Compétition). Au terme d’une belle bagarre avec Mathieu Franceschi (Peugeot 208 R2), Cédric Robert remporte le Trophée Michelin ‘Hors R5’ pour la troisième fois en autant de rallyes disputés. Hugo Margaillan à largement dominé ses adversaires en Championnat de France des Rallyes Junior tandis qu’en VHC, c’est Pascal Eouzan (BMW M3) qui s’impose. Une fois de plus, le Team CHL Sport Auto rafle la mise chez les ‘Teams’.

  • ES8 (Coaraze - Lantosque - 19,98 km - 8h56) : Bonnes conditions d’adhérence - Meilleur Temps : Bonato
    Faits marquants : Yoann Bonato est surpris par la très bonne adhérence dans ce ‘chrono’ et assomme la concurrence puisqu’il possède plus de vingt secondes d’avance sur Yohan Rossel après cette spéciale. Quentin Gilbert estime avoir ‘sous-noté’ cette spéciale. Anthony Fotia réalise un joli deuxième temps et récupère la cinquième place au détriment de William Wagner qui a crevé. Patrick Rouillard effectue une touchette sans conséquence.
  • ES9 (La Bollène - Col de Turini - Peira-Cava - 18,48 km - 9h36) : Temps pluvieux et spéciale très glissante sur la fin - Meilleur Temps : Bonato
    Faits marquants : Malgré une monte de pneumatiques inadéquate (trois durs et un pluie) suite à une crevaison lente dans la spéciale précédente, Yoann Bonato enfonce le clou. Bien parti ce matin, Anthony Fotia sort de la route sur le plateau. Quentin Gilbert se plaint d’un problème de direction assistée sur sa Volkswagen Polo GTI R5. Reparti pour accumuler les kilomètres au volant de la Skoda Fabia R5, Nicolas Ciamin (Team JSA Yacco) engrange de l’expérience en vue du prochain rallye dans les Vosges.
  • ES10 (Col de l’Ablé - Col de Braus - Saint Laurent - 12,75 km - 10h13) : Routes glissantes et nombreuses plaques noires - Meilleur Temps : Bonato
    Faits marquants : Yoann Bonato déclare assurer à l’arrivée de la spéciale ce qui ne l’empêche pas remporter le ‘chrono’. Quentin Gilbert a toujours son problème de direction assistée alors que Sylvain Michel remonte au septième rang.
  • ES11 (Coaraze - Lantosque - 19,98 km - 13h41) : Conditions dantesques avec du brouillard et de la pluie - Meilleur Temps : Bonato
    Faits marquants : Sur des routes détrempées, Yoann Bonato poursuit sa moisson de meilleurs temps. Quentin Gilbert n’a pas assez retaillé ses pneumatiques pluie. Yohan Rossel est satisfait de son choix de gommes. Sylvain Michel retrouve une voiture qui lui convient et passe en sixième position. Bruno Riberi concède un temps précieux suite à un problème d’essuie-glaces et de buée sur sa Skoda Fabia R5.
  • ES12 (La Bollène - Col de Turini - Peira-Cava - 18,48 km - 14h21) : Routes détrempées, adhérence précaire surtout après le Col - Meilleur Temps : Michel
    Faits marquants : Premier temps scratch pour Sylvain Michel qui fait des miracles alors que les conditions sont apocalyptiques selon tous les pilotes. Le top dix reste inchangé à une spéciale du but.
  • ES13 (Col de l’Ablé - Col de Braus - Saint Laurent - 12,75 km - 14h58) : Routes détrempées, adhérence précaire - Meilleur Temps : Rossel
    Faits marquants : Coup de théâtre dans cette spéciale avec la touchette de Yoann Bonato. Impérial jusque-là, le double Champion de France laisse la victoire à Yohan Rossel. Par conséquent, Quentin Gilbert récupère l’argent et Raphaël Astier monte pour la première fois sur le podium en ‘CFR’.

Revenons sur nos régionaux, tout d’abord Patrick Rouillard, Cédric Gamboni (Skoda Fabia) qu’ils maîtrisent de mieux en mieux, ils se classent 6e, et Julien Marty, Steve Nicolas Mitsubishi Lancer de 24e à la fin de l’étape 1, ils finissent 19e 2 e du groupe FA et 1e de la classe 8. Antoine et Ludovic Hommeau (Renault Mégane RS) terminent 24e et premier du groupe FN.

Le classement

B.L.S. – communiqué © DPPI/Thomas Fenêtre