NOGARO : LE MENU PASCAL

mardi 17 mars 2009 par IMEC

Le compte à rebours continue à s’égrener pour la Super Série qui fera sa rentrée lors des Coupes de Pâques à Nogaro qui se dérouleront du 11 au 13 avril. Compétitions et animations diverses composeront le menu pascal de ces trois journées.

Un menu très copieux.

C’est un copieux menu qui sera offert lors des prochaines Coupes de Pâques qui auront lieu sur le circuit Paul Armagnac, aussi bien en matière de compétitions que d’animations. Commençons par la présentation du menu, à défaut d’agneau pascal seront offertes sur un plateau vingt courses entre le dimanche et le lundi. Le choix est multiple et varié, de quoi satisfaire tous les gourmets présents. Entre les caisses à portières, les monoplaces, les coupes de marques ou les protos, il y aura de quoi rassasier tous les gloutons. Commençons par la nouvelle venue préparée à la sauce américaine, il s’agit de la Racecar voiture calquée sur la Nascar, qui débutera sa tournée française dans ce petit coin du Gers. Déjà bien connues de tous les gastronomes et toujours au menu depuis quelques décennies la Porsche Carrera Cup ou Clio Cup devraient une fois encore être des mets toujours aussi appréciés. Encore un plat exotique made in USA la Mitjet Serie qui désormais fait parti du menu pascal. Dans notre pays c’est désormais un plat qui s’apparente plutôt à la truffe rare mais aussi chère aux yeux de beaucoup, la F.R. West Européan Cup pourra être dégustée sans modération, étant la seule discipline à représenter une race en voie de disparition : la monoplace. Dans la catégorie prototype la Bioracing Série petite dernière qui n’a pas encore fêtée sa première bougie, tentera de s’imposer à tous les fins gourmets, quand au Peugeot THP Spider, nul doute qu’il plaira à tous les becs fins. Pour terminer le plat de résistance qui a pour nom GT FFSA, qui demandera du temps pour l’apprécier à sa juste valeur : soixante minutes devraient être quand même suffisantes pour en apprécier tous les arômes. Vous pourrez saupoudrer tout ceci d’une pincée de Catheram pour relever le goût, maintenant il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter un bon appétit.

La décoration

Un savoureux et copieux repas sans animation c’est toujours un peu tristounet. Bien sûr l’on peut toujours semer ici et là des œufs de Pâques histoire de distraire les convives, mais c’est tellement banal, qu’à la longue cela en devient lassant. On doit pouvoir faire beaucoup mieux. Pour que la fête soit belle il suffit de se creuser un tout petit peu les méninges, quitte à les faire fumer, histoire de ne pas être pris pour une cloche. Pourquoi pas un défilé de Corvette, sous une coupole de parachutes et sur une musique de Laurent Wolf, en prenant une certaine hauteur à bord d’un hélicoptère pendant 6 minutes. Une fois les pieds reposés sur le plancher des vaches, l’on pourra admirer la bombinette Dragster Twingo qui fera ses gammes sur la piste puis un match auto, moto ou participer à une loterie autour de Fast and Furios 4. Et enfin, rassasiés et lassés il sera encore possible d’en prendre pleins les mirettes avec une exposition permanente de voitures à l’intérieur du circuit.

B.L.S.