LES AMBITIONS 2020 POUR LE TEAM PANIS-BARTHEZ-COMPETITION

jeudi 6 juin 2019 par IMEC

Olivier Panis, Team-Principal de Panis-Barthez Compétition, est actuellement engagé avec son équipe en ELMS et aux 24 Heures du Mans mais celui-ci est déjà en mesure d’annoncer les projets de l’écurie pour 2020.

Le week-end dernier les quatre pilotes Will Stevens, Julien Canal, Rene Binder et le réserviste Timothé Buret ont bouclé 86 tours sur le circuit Sarthois lors de la journée test en préambule de l’épreuve mythique des 15 et 16 juin prochains. Cette course d’endurance emblématique est évidemment dans tous les esprits, mais Olivier Panis et ses associés Sarah et Simon Abadie, travaillent néanmoins sur les projets futurs. Outre l’ELMS et l’Asian Le Mans Series, l’écurie tient à se lancer dans de nouveaux championnats outre-Atlantique mais également à poursuivre, en association avec Tech1 Racing, l’aventure du Blancpain GT Series et à envisager le GT4. Olivier Panis, Team-Principal : "Nous avons actuellement deux LMP2 et même une troisième. Vu que l’équipe a grandi d’année en année, que nous avons réuni une très belle écurie, nous allons donc avoir des nouveaux challenges la saison prochaine." L’une des pistes pour 2020 privilégiée par Panis-Barthez Compétition est l’Asian Le Mans Series. L’équipe y a débuté cette année avec une Ligier JS P2 pour le trio Matthieu Lahaye, son frère, Jean Baptiste, et François Heriau. Avec deux podiums au compteur, Olivier Panis se réjouit de cette première expérience. "Notre envie, est de refaire l’Asian Le Mans Series cet hiver. Nous sommes satisfaits de la dernière saison, ce fut vraiment une belle découverte et nous souhaitons vraiment y retourner cette fois avec deux voitures."

La saison 2019 est actuellement tournée vers l’Europe où Panis-Barthez Compétition engage deux Ligier JS P217 en European Le Mans Series, championnat dans lequel l’écurie a débuté en 2016. Le désir de continuer est toujours là. "Rester en European Le Mans Series est l’une de nos priorités car il y a un vrai championnat, une vraie compétition et le niveau aujourd’hui est tout simplement incroyable. Si cela va dans le sens du business plan que l’on a et que l’on voudrait garder, nous avons l’intention de continuer avec au moins deux voitures. J’adore ce championnat, c’est bien organisé, le niveau est vraiment très bon, les courses sont belles, je n’ai rien à redire à ce niveau. Le souhait est de continuer à grandir à travers de nouveaux défis et bien évidemment, d’avoir deux voitures invitées aux 24 Heures du Mans l’année prochaine ! "

Une troisième « corde » devrait être ajoutée en 2020. En plus de l’Asian Le Mans Series et de l’ELMS, l’écurie française souhaite traverser l’Atlantique. L’équipe y pense depuis un moment déjà et est prête à franchir le pas. "Notre troisième envie est de faire de la compétition aux Etats Unis, nous prévoyons donc de disputer les 24 Heures de Daytona et les 12 Heures de Sebring avec deux voitures. Nous travaillons déjà sur ces trois directions à l’heure actuelle car nous sentons, pour Panis-Barthez Compétition et Tech1 Racing, qu’il est nécessaire et intéressant de s’expatrier."

Pour finir, le GT n’est pas du tout mis de côté chez Panis-Barthez Compétition. Mieux encore, de plus grands projets sont en préparation. "Nous sommes très fiers de travailler avec Lexus et d’être en Blancpain GT Series. L’ambition est de faire ce championnat en 2020 avec deux Lexus GT3. Nous avons pas mal de demandes de jeunes pilotes et de Am aussi. D’ailleurs, nous avons déjà Fabien Barthez dans l’une et j’aimerai bien avoir de nouveau Eric Debard chez nous sur la 2e. Je dois même rajouter que nous regardons aussi du côté du GT4. Cela a beaucoup grandi en France, il y a un très bon niveau et Toyota nous pousse un peu pour engager deux Toyota Supra. Alors, nous y réfléchissons."

B.L.S.- communiqué - MPS Agengy