UNE SEMAINE AUX 24 HEURES DU MANS AVEC DAVID : DIMANCHE

lundi 7 juin 2010 par IMEC

Qui est David, le roi des sports prototypes ?

Tout au long de cette semaine nous allons vivre les 24 Heures du Mans avec David Zollinger originaire du Doubs, un des trois pilotes de la nouvelle Norma M 200 P. Nous avons déjà parlé de David dans nos colonnes, aujourd’hui il fait parti des valeurs sûres des pilotes des sports prototypes, victoires et titres dans cette discipline en attestent. Comme beaucoup de pilotes David a usé ses fonds de couches culottes en karting dans les années 90 avant de passer à l’automobile dans la filière Elf. C’est par la Formule Ford qu’il fait ses premières armes en 2000, il remporte le titre en 2003. A partir de là tout va s’accélérer, l’année suivante il est vice champion , en 2005 il remporte de nouveau le titre, et participe également au championnat de France et à la Coupe de France de Supertourisme. En 2006 il touche au sport proto et décroche la seconde place en Sprint Proto 2 litres, une discipline qui va lui permettre de garnir sa carte de visite. En 2007 il empoche le titre et court dans une kyrielle de championnats. Un nouveau titre en 2008 assoit sa réputation de pilote pas trop nul en proto (N.D.L.R. David est sacré champion de la saison sur le circuit d’ Arnos lors du Trophée des Pyrénées Atlantiques). Eclectique il ne néglige pas la monoplace et fait quelques piges en Formule Renault et Formule Ford. 2009 lui apporte un nouveau titre : celui de l’Endurance Proto 2 litres Européen, il termine aussi sur la 3e marche de la Formula Le Mans By Oreca. Cette année David poursuit sur sa lancée avec une victoire et une seconde place en endurance V.deV. Il occupe la première place de ce championnat avec l’équipe Palmyr sur une Norma M20F une voiture qu’il connaît sur le bout des doigts. Il est aussi 2e en Formula Le Mans avec une victoire au Castellet et un abandon à Spa.
Ce dimanche David est rentré par la grande porte dans la plus grande épreuve d’endurance au monde : les 24 Heures du Mans, qui sera pour lui une première.

Un Dimanche au Mans

Bonjour à tous,

  • J’arrive sur le circuit aux environs de 13 heures où je découvre un paddock archi comble. Je vais découvrir aussi ma nouvelle équipe, le Pégasus Racing et bien sûr la M200P qui a changé de livré. Brute de fonderie lors des essais, elle porte désormais les couleurs de l’équipe strasbourgeoise. Entre nos derniers essais sur le Bugatti et aujourd’hui des modifications ont été apportées aussi bien par Norma que par le team mangé par Claude Schell le père de mon équipier Julien. Vers les 5 heures c’est une dépanneuse qui prend en charge la Norma, direction place des Jacobins au centre du Mans. A notre arrivée nous sommes accueilli par des passionnés avides d’autographes. Parmi eux un véritable amoureux d’endurance ma demandé de signer un cahier sur lequel il a collé tous les articles de presse, il en a fait de même avec d’autres pilotes. Cette séance d’autographes est toujours émouvante pour un pilote, je dirai que c’est un moment fort de la journée. Tu rencontres des supers passionnés. Ensuite comme sur tous les circuits nous avons droit aux différents contrôles administratifs, licences, combinaisons, casques et tout ce qui avec, un rituel immuable auquel tu te plies de bonne grâce. Dans cet emploi du temps tu as droit aussi à la présentation de l’équipe par Bruno Vandestick le commentateur officiel de l’épreuve, et bien sûr la photo, que dis-je les photos de famille de toute l’équipe. Disons plutôt presque toute l’équipe, car il manque le troisième larron Frédéric Da Rocha qui court en Italie ce week-end. La voiture elle aussi a droit a une vérification en règle, elle est hissée sur un pont élévateur, tâtée et mesurée sous toutes les coutures. Tout est ok, nous pouvons retourner à notre box. Pour ma part en fin de soirée je pars à Chartres rejoindre au sein de sa famille mon amie Camille qui rentre d’Angleterre.

Je vous donne rendez-vous demain pour vous raconter ma journée de lundi.

Cordialement

David

Gag : Norbert joint par téléphone nous confirme que tout c’est bien passé, sauf….. qu’il manquait un autocollant sur le tableau de bord indiquant l’emplacement du coupe circuit.. Il ne nous a pas précisé si la voiture avait fait un aller et retour à Saint Pé de Bigorre le Mans pour le poser !

Nous suivrons cette semaine mancelle de David, avec l’aide de nos amis d’Endurance Info en particulier de Claude Floubert, de Romane Didier l’attaché de presse du Pegasus Racing et Norbert Santos, sans eux rien ne serait possible et nous leur adressons un grand et sincère remerciement. Pour infos, vous pouvez retrouver toutes les infos de cette semaine mancelle sur le site d’Endurance Info, rendez-vous dans la rubrique ‘’Liens - Communication’’ de notre site

B.L.S.