UN CLIN D’ OEIL AVEC QUELQUES IMAGES SUR LE CLASSIC FESTIVAL

samedi 13 octobre 2018 par IMEC

Si l’on devait résumer ces deux journées du Classic Festival qui se déroulait le week-end dernier à Nogaro nous dirions : samedi qui rit, dimanche qui pleure, ceci n’a pas empêché pendant ces deux journées de se dérouler dans la bonne humeur avec un jour de beau temps et un autres plutôt humide. Un retour sur cette 5e édition avec quelques images.

Après deux années de travail et de plaisir pour créer la réplique de la fameuse Tipo 159 de Manuel Fangio le grand jour est arrivé pour Xavier Bourany, rouler sur le circuit de Nogaro. Une auto construite de A à Z avec une mécanique moderne comme le moteur Alfa Romeo 4 cylindres 2.0l, qui, ce week-end a prouvé sa fiabilité. Il ne lui manque plus qu’une peinture, le Rosso Alfa !

Les phares de 2CV de la voiture de marque Burton, ne sont pas les seuls à être utilisés. Cette auto construite par les deux frères néerlandais Göbel utilisent également le châssis et autres pièces de la 2CV 6 ou Diane 6 et ceci depuis plus de 20 ans. On en compte à ce jour mille six cents utilisées dans une vingtaine de pays.

Le Classic Festival, c’est aussi l’occasion de découvrir des modèles rares comme cette Puma GT1600 qui nous vient du Brésil.

La Marcos Mantula Spyder fabriquée en Angleterre dont les premiers modèles de Marcos avait une particularité, avoir un châssis en bois. Le modèle présenté de 1987 est le 3e de la série des 30 construits avec un moteur Rover V8 de 3500cc, délivrant une puissance de 170cv, pour un poids de 890kg, une longueur de 4m15, une largeur de 1,59m et une hauteur de 1,08m.

La Moynet pilotée par trois femmes, aux 24 Heures du Mans1975, Michèle Mouton, Marianne Hoepfner et Christine Dacremont se classent 21e au général et première de la catégorie 2 Litres. Pour l’anecdote suite à une panne du compte tours elles pilotèrent à l’oreile pour passer les rapports.

La zone destinée aux véhicules construits en angleterre

Bernard Blancheton, mécanicien de Patrick Piget, Patrick Piget pilote du Circuit de Nogaro en 1978 avec la voiture N°6, une Renault Martini qu’il vient de redémarrer. André Divies ancien président du Circuit de Nogaro Philippe Bernard, président du Club de Formules de France et son trésorier Serge Didiot.

Exposition des avions qui n’ont pas pris d’ envol

Deux Citroën 5HP côte à côte, les presque plus anciennes du plateau

Une Formule IV Volkswagen de 1970 équipée d’un monteur de Coccinelle et bien sûr des pièces d’origine de cette marque

Briand Redman et Mike Salmon étaient engagés aux 24 Heures du Mans en 1967 sur une Ford GT 40, avec un abandon à la clé suite à un incendie.

Malgré une météo capricieuse 307 voitures ont participé à la parade.

Textes et photos Hervé Margolles et B.L.S.