RENCONTRES PEUGEOT : LES FAVORIS ETAIENT BIEN A NOGARO

jeudi 3 octobre 2013 par IMEC

Apres une trêve de 2 mois, il tardait à tous les participants des Rencontres Peugeot Sport de retrouver
l’adrénaline de la course et l’ambiance des circuits. Au niveau des engagés, stabilité et continuité sont
à noter. Dans chacune des catégories, les principaux favoris sont bien présents en terre d’Armagnac
pour tenter de défendre ou d’améliorer leur position au classement général.

208 Racing Cup :David Pouget continue sa domination en décrochant les 2 pôles du samedi .Sébastien Seveau pour la course A et Ludovic Bellinato pour la B l’accompagnent sur la première ligne. La première course du meeting offre une bagarre à 4 pendant les 7 premiers tours entre Pouget, Seveau, Guyonnnet et Bellinato auteur d’un départ laborieux. De ce quatuor, Seveau est le premier à lâcher prise, suivi de Guyonnet, laissant ainsi les 2 leaders du championnat en découdre pour la victoire. Apparemment plus rapide en piste avec un meilleur tour, Bellinato n’arrive pas à trouver la faille et passe sous le drapeau à damier blotti dans le parechoc du pilote Albigeois et précédant Guyonnet, 3e. Le départ de la deuxième course donne lieu à un coude à coude entre Pouget et Bellinato durant tout le premier tour. Ce dernier se détache en tête de course au bénéfice d’une légère faute commise par Pouget dans l’enchaînement de l’escargot. Derrière lui, Balem, Ropars, Rambure et Seveau s’accrochent aux basques de l’Albigeois, flairant peut-être la bonne affaire ! A mi-course, Pouget suivi comme son ombre par Balem, revient fort sur le leader. Sociétaire du No Limit Racing, Nicolas Balem ne s’en laisse pas compter, double Pouget et s’en va taquiner son leader assurant un magnifique doublé à l’équipe Francilienne. Résigné, David Pouget monte toutefois de nouveau sur le podium devant Ropars, Rambure, Guyonnet, Seveau et Fresnais.
Les chronos du dimanche matin confirment que David Pouget est plus matinal que Ludovic Bellinato puisqu’en qualification de la course C, Jimmy Clairet, Laurent Fresnais et Teddy Clairet s’immiscent entre le leader du championnat et son plus dangereux rival. Pour les chronos de la course D, la logique reprend ses droits, le Francilien échouant à 0, 325 de l’Albigeois pour la pole position. Au départ de la course C Jimmy Clairet brûle la politesse à tout le monde et s’empare du commandement avec autorité devant Pouget, Fresnais, Bellinato et Guyonnet. Ces 5 pilotes se livrent dans les premiers tours une farouche bataille ponctuée de freinages diaboliques à l’épingle de école. A 2 tours de la fin Bellinato déloge Fresnais de sa 3e place, et à l’issue de la 11e boucle, Jimmy Clairet s’offre un premier succès dans sa carrière au nez et à la barbe des duettistes de la 208 Racing Cup. Le départ de la course D, la dernière du meeting est exemplaire pour Bellinato qui réussit un envol presque parfait devant Pouget, Guyonnet et Seveau. Menaçant le leader durant les premiers tours, Pouget doit céder en fin de course sous les assauts répétés de Xavier Guyonnet qui termine dans les roues de Bellinato auteur d’un très bon week-end puisqu’il grappille quelques points précieux au classement général sur David Pouget toujours solide leader de la 208 Racing Cup.

Championnat* : 1 D. Pouget 220pts -2 L. Bellinato 192 pts -3 X.Guyonnet 168 pts, etc.
*sous réserve des vérifications techniques

Proto Spider Cup : L’absence d’Oliver Freymuth et Frederik Vodder n’est pas prise à la légère par Pierre Cecil Irissou. Il reste encore 9 courses à disputer et beaucoup de choses peuvent se passer. A commencer par des conditions météos très incertaines en ce week-end Gersois, ajoutant ainsi un paramètre de taille en termes de stratégie de course. Méthodique et serein comme à son habitude, le leader du championnat réalise les 2 pole positions. Il mène de bout en bout la première course qu’il remporte devant un brillant Cyril Barbey bien remonté depuis la 5e position sur la grille et Alexandre Guesdon. Il récidive en course B devant Chila et Guesdon. Suite à une alerte météo, les pilotes scrutent attentivement le ciel au moment du départ de la course longue de 50 minutes, semblant implorer le ciel de leur épargner un terrible déluge semblable à celui subit à Albi au mois de juin. Poleman, Pierre-Cecil Irrissou donne le tempo et s’envole en tête de course devant Barbey/Cilian, Guesdon et Jolivet/Peyrat. Après les arrêts aux stands, le leader possède une vingtaine de secondes d’avance sur un trio formé de Binet, Guesdon et Pigassou. Ce classement ne sera pas remis en question jusqu’au drapeau à damier qui voit Pierre-Cécil Irrissou conclure un week-end parfait : 2 pôles, 3 victoires et 3 meilleurs tours en course. A la question de savoir si ce cavalier seul ne frustre pas trop son instinct de combattant, Pierre Cecil répond qu’il y a toujours à apprendre en course et particulièrement pendant ce week-end ou il a particulièrement travaillé le ratio performance / régularité / gestion de la mécanique.

Championnat : 1 Pierre-Cécil Irissou 206Pts -2 Arsène Cilian/Marcel Sciabbarrasi/Cyril Barbey 113Pts -3 Alexandre Guesdon 97 pts, etc.

Course Relais 207 : Après une pluie d’avertissements à Magny-cours, c’est un vrai déluge météo qui s’abat sur la pré-grille de la course des Relais 207. C’est donc sous régime de safety-car que le départ est donné, permettant aux concurrents de prendre, durant les 10 premières minutes la mesure d’une piste détrempée pour ne pas dire inondée en certains endroits. Une fois le safety-car rentré, la N° 117 d’Espace Racing (Franck Labscat/Christian Philippon) occupe la première place au prix d’une stratégie très économe en arrêt aux stands. Dans ses roues, les N°155 du Danracing (Danick Rahard/Nicolas Artières), 166 du Team CTR (Ludovic Philibert/Xavier Guyonnet), et le duo du NO Limit Racing, les N° 195 (Guy Counil / Philippe Barou) et 295 (Marc Fleurance/Sébastien Géhin) mènent les débats, Au fil des tours et de l’asséchement du bitume Un meilleur grip engendre une baisse des temps au tour. Une magnifique bagarre oppose les équipages N°155 du Danracing et N°166 du Team CTR séparés seulement de quelques dixièmes. Deuxième au championnat, La 177 du Gediracing (Y/M Blanc) est contrainte à l’abandon suite à une violente sortie de route qui risque d’hypothéquer ses visées sur le titre. Après 2 heures de courses, le N° 132 des locaux du Condom Auto Sport (Emmanuel Gachiteguy/Bernard Castagné) occupe le haut du classement avec, à ses trousses, une meute de 5 équipes en quelques secondes. Le cap de la mi-parcours est passé quand la pluie décide de s’inviter à nouveau dans une course ou chacun applique à la lettre les bonnes résolutions évoquées pour la rentrée. A moins d’une heure de l’arrivée, Danracing précède le Team CTR, Condom Auto Sport, la N°209 du GM Sport (Manuel Lefrançois/Matthieu Moreau) et la N° 195 du No Limit Racing tous regroupés dans un mouchoir de poche. Ce n’est que dans les dernières minutes de course et après les derniers arrêts des leaders, que Danracing de Danick Rahard et Nicolas Artières peut savourer une magnifique victoire devant le N° 166 du CTR pilotée par Ludovic Philibert et Xavier Guyonnet et le N°132 du Condom Auto Sport d’Emmanuel Gachiteguy et Bernard Castagné qui ont tenté de jouer au maximum les trouble-fêtes en décalant leurs derniers relais.

Championnat Relais 207 : 1. Marc Fleurance/Sébastien Gehin No Limit Racing 100 pts -2. Ludovic Philibert/Xavier Guyonnet Team CTR 95 pts -3. Danick Rahard/Nicolas Artières Danracing 82 pts, etc.

Youngtimers Cup : Auteur de la pole devant sa sœur jumelle (N° 730 Willy Iochum/Jerome Gomis), la 206 RCC N° 530 du team Thiebe Auto (Franck Jurado/Eric Wiart) s’empare du commandement dès le départ et devance la 306 S16 N°806 du Team Villefranche (Nicolas Mandra/Claude Fos). Derrière, le peloton agité des 206 S16 est emmené par la N° 690 de Montbeliard (Eric Ciciliani/Fred Chapuis) devant la 731 du Volant Club 31 (Didier Cousserand/Nicolas Artieres) et la 669 de de Team Villefranche (Philippe Barou/Maxime Coquard). Peu avant la mi-course, le safety-car fait son apparition suite à la sortie de la 649 du Ropars Compétition (Eric Malenfer/Alexandre Maillard) dans le bac à graviers du virage de la ferme. Les plus malin réajustent leur stratégie et en profitent pour effectuer un arrêt au stand. A mi-course, le team Thiebe Auto monopolise les 2 premières places avec la 530 qui devance la 730 précédant la 731, la 690 et la 806. Un peu plus loin, la 538 d’Original Team (Hervé Roger/Serge Raillard) et la 695 de No Limit Racing (Guy & Guillaume Counil) commencent à pointer le bout du nez vers le haut du classement. A 30 minutes de l’arrivée et suite à l’abandon du leader, il semble bien difficile d’engager un quelconque pronostic, tant les écarts sont minimes. A 10 minutes de la fin, la victoire tend les bras à la 306 S16 N° 806 du Team Villefranche (Nicolas Mandra/Claude Fos) alors que la bagarre fait rage pour le podium entre les 690 (Montbéliard), 731 (Volant Club 31), 538 (Original Team) et 695 (No Limit Racing). Dans les derniers instants de la course, quelques gouttes de pluie s’invitent à Caupenne, mais ne perturbe pas la hiérarchie qui voit le triomphe du team Villefranche devant la 206 RCC de Willy Iochum et Jérôme Gomis, qui coiffe sur le poteau la 206 de Montbéliard pilotée par Eric Ciciliani et Fred Chapuis.

Championnat Youngtimers Cup : 1 N° 695 Guy et Guillaume Counil-No Limit Racing 70 points -2 N° 690 Eric Ciciliani/Fred Chapuis Montbéliard 59 pts -3 N° 530 Franck Jurado/Eric Wiart Team Thiebe Auto 58 pts, etc.

Le prochain meeting aura lieu les 19 et 20 octobre à Lédenon.

Les classements sont ici : http://www.actumecanique.fr/spip.php?article3244

Source Peugeot Sport @ photos B.L.S.