MONTAGNE : ADIEU NOS AMIS

dimanche 24 août 2014 par IMEC

Nos amis anglais disent ‘’Motorsport is dangerous’’, ce en quoi il n’ont pas tort. Si presque tous les acteurs le pensent secrètement, très rares sont ceux qui en parlent : le sujet est tabou.
Aujourd’hui à Laas - Tillac aux environs de 11 heures, lors de la seconde montée des essais, les premiers concurrents des doubles montes s’élancent. Une auto quitte la ligne de départ, avalent les premiers virages, une autre se met à sa place, elle ne la quittera plus. Celle qui la précède vient de passer par dessus les rails en fauchant plusieurs personnes, deux commissaires et un photographe. Les secours se rendent immédiatement sur les lieux, suivis rapidement par des renforts. Les nouvelles qui parviennent au PC course ne laissent présager rien de bon. D’autres véhicules de secours et de gendarmerie affluent. Tous ceux qui sont présents comprennent que la situation est très grave d’autant plus qu’arrive l’ hélicoptère destiné à évacuer les blessés. La question que beaucoup se pose ‘’Qui est impliqué dans l’accident ?’’ Des noms circulent mais rien n’est sûr. Après un temps qui ressemble à une éternité, nous apprenons que tous les trois sont décédés. La consternation et le chagrin gagnent tous les acteurs. Un peu plus tard, nous apprendront qu’ils sont tous les trois Gersois, la commissaire Josette Baldran, championne 2013 du comité Midi-Pyrénées, le commissaire André Kerdudo, et le photographe Bertrand Malinowski. Le drapeau noir est présenté sur l’épreuve.

Personne ne peut plus rien faire ! Mais quitter les lieux la tête baissée, n’est sans doute pas la meilleure façon de saluer pour la dernière fois ces bénévoles passionnés de sports mécaniques. Les officiels, presque tous les pilotes et accompagnateurs, secouristes, passionnés présents, se retrouvent vers 15h30, autour du monument aux morts de Laas, pour observer une minute de silence en leur mémoire et, leur dire ’’Adieu nos amis’’

Nous adressons à leurs parents, proches et, amis toutes nos très sincères condoléances.

B.L.S.