LE RENDEZ-VOUS ESPAGNOL AVEC LE GT FFSA

mardi 25 septembre 2018 par IMEC

Benjamin Lariche et Robert Consani leaders provisoires avec la Ginetta du team Speed Car

Trois semaines après le meeting de Nevers Magny-Cours, le Championnat de France FFSA GT traverse les Pyrénées pour un rendez-vous d’exception dans le cadre du Festival de la Velocidad de Barcelona (28-30 septembre). Une grille des plus fournie est attendue avec la présence de trente-neuf GT4 sur la liste des engagés.

Dès le vendredi, le Circuit de Barcelona-Catalunya sera le théâtre de la cinquième et avant-dernière manche de la saison du FFSA GT. Le tracé catalan accueillera également la grande finale 2018 de la Blancpain GT Series Endurance Cup et du Blancpain GT Sports Club, sans oublier les concurrents de la Porsche Carrera Cup France et de la Peugeot 308 Racing Cup. De quoi promettre un week-end sensationnel pour tous les amateurs de spectacle !

Gare aux faux pas ! : aux commandes du classement général depuis la première course de la saison, Benjamin Lariche et Robert Consani (Ginetta G55 / Speed Car) arrivent en Catalogne avec trente-quatre points d’avance sur leurs proches rivaux. S’ils parviennent à faire grimper cet écart au-delà des cinquante unités, ils pourraient être mathématiquement assurés du titre dès Barcelone, mais leurs poursuivants ne l’entendent pas de cette oreille. Surfant sur une belle série de quatre podiums consécutifs, dont une victoire à Magny-Cours, Grégory Guilvert et Fabien Michal (Audi R8 LMS / Saintéloc Racing) sont désormais en tête du peloton de chasse et comptent bien poursuivre leur « remontada » pour souffler la couronne en fin d’année ! Repartis de Nevers les mains vides, Jim Pla et Jean-Luc Beaubelique (Mercedes AMG / AKKA-ASP Team) ont glissé en troisième position, mais les deux hommes ont l’intention de rebondir au plus vite. L’an passé, Jim Pla s’était d’ailleurs imposé avec Pierre Sancinéna, lui-même victorieux dès son retour en FFSA GT au début du mois de juillet. Leader de l’Alpine Elf Europa Cup, le Normand veut continuer de faire forte impression tout en aidant Pierre-Alexandre Jean (Alpine A110 / CMR) à remonter le plus haut possible au championnat. Un peu plus loin, Douglas Lundberg et Pierre Courroye (Ginetta G55 / Speed Car) doivent absolument reprendre du terrain sur leurs adversaires s’ils souhaitent conserver leurs espoirs de préserver leur rang dans le top cinq, menacé par Christophe Hamon et Lonni Martins (Audi R8 LMS / Saintéloc Racing). Auréolés de leur premier podium depuis Barcelone l’an dernier, ces derniers se sont déjà dits prêts à récidiver au plus vite !En 2017, les Porsche et les BMW avaient dominé la manche barcelonaise du calendrier. Respectivement Champions de France FFSA GT et GT4 European Series en 2017, Mike Parisy (Porsche Cayman / CD Sport) et Ricardo Van der Ende (BMW M4 / L’Espace Bienvenue) espèrent retrouver avec Christophe Lapierre et Éric Debard le rythme leur ayant permis de sabrer le champagne il y a tout juste douze mois. Toujours en lice mathématiquement, Éric Trémoulet / Olivier Jouffret (Porsche Cayman / Vic’Team), Julien Piguet / Laurent Hurgon (BMW M4 / BMW Team France) et Sylvain Noël / Jimmy Antunes (Porsche Cayman / Racing Technology) comptent bien jouer les arbitres de luxe. Du côté des Allemandes encore, Benjamin Ricci / Thomas Drouet (Mercedes AMG / AKKA-ASP Team) lorgnent aussi sur un bon résultat, tout comme Alexandre Bardinon (Mercedes AMG / M Racing – YMR), qui refait équipe avec Thomas Laurent. À Dijon, la première collaboration des deux jeunes pilotes les avait menés au podium. De son côté, 3Y Technology a le même objectif avec ses BMW M4 confiées à Romain Monti / Ronald Basso et à un nouvel équipage composé de l’Indien Akhil Rabindra et de la Néerlandaise Beitske Visser, victorieuse l’an passé à Barcelone et il y a une semaine au Nürburgring en GT4 European Series.

S’ils ne peuvent plus être couronnés, Nicolas Tardif / Soheil Ayari (Alpine A110 / CMR) souhaitent concrétiser le potentiel entrevu par intermittence sur les quatre premiers rendez-vous du calendrier. Ils ne sont toutefois pas les seuls à vouloir perturber la hiérarchie en cette fin de saison puisque Romain Monti / Ronald Basso (BMW M4 / 3Y Technology), Michaël Blanchemain / Steven Palette (Porsche Cayman / IMSA Performance) et Olivier Estèves / Anthony Beltoise (Audi R8 LMS / Saintéloc Racing) n’ont plus rien à perdre.

Dans les points dès son retour, l’Aston Martin Vantage du Generation AMR Super Racing est à nouveau confiée à Matthew George, qui s’apprête à retrouver James Holder à ses côtés. En parallèle, Thomas Hodier et Nelson Lukes (Ginetta G55 / K-Worx Racing) espèrent franchir un cap en débloquant leur compteur pour leur deuxième apparition de la saison.

Formé à l’école de la monoplace à travers la F4 et la Formule Renault Eurocup, Xavier Lloveras (Ginetta G55 / NM Racing Team) jouera à domicile pour sa première en GT4. Le Catalan du programme Jóvenes Pilotos, chapeauté par le circuit de Barcelona-Catalunya, fera équipe avec son compatriote Lluc Ibañez, passé par la Clio Cup.

Sprint final en vue chez les pilotes AM :à quatre courses du dénouement de la saison, le suspense reste entier dans la catégorie Am ! Une fois de plus, Nicolas Gomar / Julien Lambert (Porsche Cayman / AGS Events) et Rodolphe Wallgren (Ginetta G55 / Speed Car) ont échangé les commandes du classement général à Magny-Cours. Malgré leur avantage de sept unités, les premiers souhaitent désormais mettre à profit toutes les qualités de la Porsche aperçues l’an dernier sur le circuit de Barcelona-Catalunya pour retrouver la plus haute marche du podium pour la première fois depuis Pau. Leur principal adversaire désire avant tout connaître un week-end plein après quatre meetings conclus par quatre victoires et autant de scores vierges.Deux équipages sont à l’affût de la moindre occasion pour se replacer idéalement dans la lutte pour le titre. Réguliers depuis le début de la saison, le tandem père-fils composé par Clément et Laurent Dub (Porsche Cayman / Cool Racing) ainsi que Stéphane Brémard / Laurent Misbach (Porsche Cayman / FOXO) misent ainsi sur leur constance avant de faire les comptes après la finale du Castellet mi-octobre. Légèrement distancés au classement de la catégorie, Olivier et Arnaud Gomez (Maserati GranTurismo / GP34 by Gemo Motorsport) vont tenter d’imiter Philippe Marie, auteur d’un carton plein l’an passé avec le même package. Pour sa part, ce dernier espère retrouver le chemin du succès avec sa nouvelle monture, l’Audi R8 LMS d’Orhès Racing, qu’il partage avec Olivier Pernaut. Montés sur le podium à l’occasion des rendez-vous bourguignons, Alain Grand / Didier Moureu (BMW M4 / 3Y Technology) et Franck Leherpeur / Tugdual Rabreau (Mercedes AMG / M Racing — YMR) souhaitent accélérer le rythme pour prendre l’ascendant sur Lauris Nauroy / Éric Herr (Porsche Cayman / AGS Events), mais ceux-ci travaillent sans relâche pour renouer avec la pointe de vitesse dont ils avaient fait preuve à Pau.

Parmi les outsiders, il convient de garder un œil sur Élie Dubelly / Laurent Fresnais (BMW Ekris M4 / BMW Team France), Cyril Saleilles (Porsche Cayman / COOL Racing) ou encore Pascal Huteau (Porsche Cayman / Racing Technology), désormais associé à Denis Papin, aperçu en Porsche Carrera Cup France ces dernières années. Présent sur le podium de la catégorie Am l’an passé, Georges Cabanne vise cette fois la victoire avec Christopher Cappello (Ginetta G55 / CMR). Toujours du côté de CMR, Jérémy Reymond ne sera pas présent à Barcelona, poussant Wilfried Calzalbon à évoluer seul pour cette cinquième manche. Comme à Magny-Cours, Daniel Diaz-Varela / Manuel Cerqueda (Audi R8 LMS / Baporo Motorsport) et Christophe Carrière / Didier Dumaine (Porsche Cayman / AGS Events) s’apprêtent à animer le peloton tandis que le jeune Gavin Aimable change de catégorie et évolue dorénavant en solo en Am, pour sa deuxième sortie seulement au volant de la Porsche Cayman n° 2 du CD Sport. À signaler également les débuts de Michel Ghio / Éric Martin sur la deuxième Ginetta G55 du K-Worx Racing.

Le week-end débutera par les séances d’essais libres vendredi à 10h30 et 13h10. Les essais qualificatifs auront lieu le même jour à 17h05. L’action reprendra samedi, avec la première des deux courses de 60 minutes à 12h40. Dimanche à 13h10, les pilotes du Championnat de France FFSA GT - GT4 France prendront une seconde fois le départ pour la course 2.

Liste provisoire des engagés
Horaires

B.L.S. – communiqué © B.L.S.