LA SERIE V. de V. CHANGERA DE NOM EN 2013

mercredi 26 décembre 2012 par IMEC

Du nouveau dans le clan d’Eric Van de Vyver, qui depuis 20 ans organise des courses d’endurance. Jusqu’à aujourd’hui nous parlions de la série V. de V., à partir du 1e janvier il faudra dire et écrire V. de V. Michelin Endurance Series. En effet, l’équipe organisatrice de ces épreuves, a conclu un partenariat avec le manufacturier clermontois Michelin, pour au minimum une durée de trois ans. Aujourd’hui, les épreuves de V. de V. font parties des grandes séries d’endurance européennes. Avec ce partenariat elles passent sous l’égide de la FIA.

Une Série d’Endurance Internationale aux véritables courses longues, à l’image du WEC. Puisque en plus de se déplacer sur des circuits de renommée internationale, tels que : Catalunya, Mugello, Motorland Aragon, Magny-Cours, Paul Ricard ou Estoril ; Les V de V Michelin Endurance Series programmeront une course traditionnelle de 3 heures à Dijon-Prenois, une 4 heures au Paul Ricard, pour une majorité de 6 heures et une 12 heures à Motorland Aragon pour la fête de la ville d’Alcañiz. Les 2 Tours d’Horloge sont également l’unique course de 24 heures réservée aux Véhicules Historiques de Compétition. Un Rendez-vous important, une fête, qui aura lieu sur le circuit du Paul Ricard. Un programme très attirant pour les concurrents, ainsi que pour les médias, qui viendront plus nombreux afin de voir s’affronter des gentlemen drivers accompagnés par des pilotes de renommée ou en devenir. La Série V de V fait parti, depuis plusieurs années, des séries « tremplin » pour préparer les 24 Heures du Mans ou les autres grands championnats mondiaux.. L’exemple type en est Anthony Pons. Champion 2011 de la Série V de V, il devient Champion 2012 ELMS GTE-Am aux côtés de Raymond Narac. Même chose en Proto, où le Team Pegasus, vainqueur du Challenge Endurance Proto en 2008, avait migré en LMP2 quelques temps plus tard.

Il s’agit d’un véritable test pour les jeunes pilotes ambitieux avec faibles budgets. Car le V de V a un niveau d’exigence de pilotage et de préparation étonnant. A l’image de la bataille qui a opposé toute la saison en Proto : le Team Palmyr avec son duo ‘’pilote A et Gentleman’’ triple Champion Zollinger-Mondolot (photo), et le CD Sport avec ses deux jeunes très rapides Dhouailly-Accary qui viennent de remporter leur premier championnat d’envergure. En GT, outre la catégorie reine, qui accueillera toutes les GT3, à l’occasion de son passage aux normes FIA, les catégories inférieures telles que celle regroupant les Porsche 997 Cup et Ferrari F458 Challenge, sont extrêmement disputées du début à la fin de la saison. Pour gagner en V de V il faut une discipline de fer, et un véritable esprit d’équipe.

La réglementation sur les ravitaillements essence est étudiée pour réduire les coûts, tout comme celle concernant les pneumatiques. Michelin fournira exclusivement tous les plateaux de la Série : GT/Tourisme, Proto, Monoplace, Funyo. Un fournisseur qui travaille avec la volonté de construire des gommes résistantes sur la longueur Avec ce nouveau partenariat, V de V et Michelin se placent respectivement dans la continuité d’une certaine idée du sport automobile. Une idée sur le long terme, dans le respect de l’environnement, la réduction des coûts, et le fair-play financier et sportif sur la piste comme en dehors.

Les V de V Michelin Endurance Series permettront dans les années à venir, de faire venir à la
course des Gentlemen Drivers inexpérimentés, et de les faire progresser au contact de pilotes expérimentés, où de jeunes prêts à éclore. Tout ceci dans la passion de la compétition.

Voici le nouveau calendrier prévisionnel qui annule le précédent (1). L’on notera que pour ll’épreuve du Paul Ricard, la date n’ est pas encore fixée.

(1)Voir ici : http://www.actumecanique.fr/spip.php?article2451

Calendrier prévisionnel

B.L.S. - Source V. de V.