GT TOUR : ILS SONT MONTES SUR LE PODIUM AU MANS

mardi 30 avril 2013 par IMEC

C’est sur le circuit Bugatti du Mans que se déroulait la première manche 2013 du GT Tour. Seize courses au programme de ce premier rendez-vous et déjà les pilotes portant les couleurs locales ont fait parler la poudre, à l’exemple d’Anthony Beltoise, Franck Morel, Morgan et Moulin Traffort, Jim Pla, Raoul Raymondis et bien sûr le Team Sofrev. Voici un rapide bilan de ce rendez-vous

GT FFSA}

Course 1 : Pasquali/Beltoise passent entre les gouttes : Partis depuis la onzième place sur la grille de départ, Laurent Pasquali et Anthony Beltoise s’imposent au Mans pour la première course du Championnat de France FFSA GT 2013. Au volant de la McLaren MP4-12C du Sébastien Loeb Racing, le duo a parfaitement géré une fin d’épreuve marquée par l’arrivée de la pluie. Fabien Barthez et Morgan Moullin-Traffort, Ferrari/Sofrev-ASP, grimpent sur la deuxième marche du podium, devant Grégoire Demoustier et Ulric Amado, McLaren/ART Grand Prix. Graff Motorsport décroche la victoire en Coupe de France GT avec le duo Trouillet/Sciabbarrasi. Franck Morel et Erwin France, Porsche Alméras, montent sur la seconde marche du podium.

Course 2 : Coup double pour ART Grand Prix et le tandem Amado, Demoustier :Grâce à une stratégie au cordeau, ART Grand Prix décroche sa première victoire de la saison. Au volant de leur McLaren MP4-12C, Ulric Amado et Grégoire Demoustier s’imposent dans la Course 2 après être montés sur la troisième marche la veille. Les voilà leaders du Championnat de France FFSA GT à l’issue de la première étape au Mans. Les Porsche/Pro GT by Almeras complètent le tiercé avec Dermont, Guibbert et Giauque, Perera. L’équipe montpellièraine l’emporte aussi en Coupe de France FFSA GT avec Erwin France et Franck Morel (Photo).

Porsche Carrera Cup

Côme Ledogar et Lonni Martins, premiers vainqueurs :La Porsche Carrera Cup France 2013 a sacré ce week-end ses premiers vainqueurs sur le circuit Bugatti du Mans. Côme Ledogar, Sébastien Loeb Racing, vice-champion 2012 et Lonni Martins, Racing Technology, inaugurent le palmarès de la saison. Avec une deuxième place suivie d’une victoire, Lonni Martins s’empare de la tête du championnat devant Jim Pla, Nourry Compétition, et Sacha Bottemanne, Sébastien Loeb Racing. Les « Jeunes Talents » tiennent toutes leurs promesses et le millésime 2013 s’annonce encore plus relevé et toujours aussi disputé. Dans la catégorie Gentlemen Drivers, le champion en titre, Christophe Lapierre, Sébastien Loeb Racing, a ouvert les scores suivi le lendemain d’un rookie sur le championnat, l’Ukrainien Oleksander Gaidai, Tsunami RT. Les jeux sont serrés mais Christophe Lapierre prend les commandes du classement général devant le pilote ukrainien et Christian Bottemanne, Sébastien Loeb Racing, auteur de deux podiums. L’équipe Racing Technology, sous la houlette de son « nouveau » Team Manager, Sylvain Noël, marque de gros points et réussit en beauté son entrée dans l’arène.

Peugeot RCZ Racing Cup

Un début de saison prometteur : La saison 2013 est partie sur les chapeaux de roue en Peugeot RCZ Racing Cup ! Les 16 voitures engagées ont offert un véritable festival en piste avec un scénario « hitchcockien » à chaque manche ! Mathieu Lambert et Pierre-Etienne Chaumat ont bien un succès chacun mais ils sont deux à se partager la tête du championnat avant Imola : Lambert et Mourgues !

La course du samedi a salué le triplé du team JSB Compétition avec Mathieu Lambert qui est parvenu à creuser l’écart face aux duettistes Thibault Mourgues et Florent Priez. La RCZ Racing Cup du dimanche fut certainement l’une des courses des plus disputées du GT Tour. Il fallut attendre bien au-delà du podium pour être certain du classement ! Entre batailles endiablées et pénalités, c’est finalement Pierre-Etienne Chaumat qui remporte son premier succès en sport automobile devant Thibault Mourgues et François-Pierre Tirouflet. A noter la prestation de la seule féminine Marie Baus Coppens qui a férocement animé cette manche. A quelques tours de monter sur le podium, elle était pénalisée pour la ligne de course et terminait 13e ! Vivement Imola !

Supertourisme 2 litres

Grégor Raymondis se relance : Grégor Raymondis (photos) était reparti de Nogaro contrarié d’un week-end marqué par la malchance. Au soir du rendez-vous du Mans, le Toulousain avait retrouvé le sourire après le carton plein au Bugatti : 4 courses et 4 podiums avec en prime une victoire. Dans la première course Mancelle, le leader Ronald Basso devait renoncer sur un problème de rampe d’injection. Autre victime de cette course d’ouverture, Benjamin Lagier qui, sur un problème de durite abandonnait dès le 3e tour. Grégor Raymondis était accompagné sur le podium par un excellent Andrey Kozlov. Le pilote Russe signe ainsi sa meilleure performance. Il enchaînera avec deux autres troisième place sur l’ensemble du week-end ! Une nouvelle preuve que la nombreuse colonie de pilotes Russes en Mitjet Series est venue avec beaucoup d’ambition sportive cette saison. Troisième, le champion de la 1300, Nicolas Gomar qui affiche tout son talent dans sa nouvelle discipline. Dans la deuxième course, Benjamin Lagier confirmait sa pointe de vitesse avec la première victoire en Supertourisme 2L. Le jeune Benjamin contrôlait sa fougue naturelle et son coup de volant faisait le reste. Un podium qui voyait de nouveau Grégor Raymondis et Andrey Koslov à ses côtés.

Le lendemain, Benjamin Lagier partait à la faute et devait renoncer à 3 tours de la fin. Une course marquée par le retour aux affaires de Ronald Basso. Le leader du championnat doublait rapidement Grégor Raymondis pour retrouver le chemin de la victoire. L’homme fort du week-end, Grégor Raymondis ainsi que Nicolas Gomar complétait le podium de la 3e course. Ronald Basso décrochait une 5e victoire depuis le début de la saison après avoir résisté aux attaques de Raymondis. Une dernière course qui a été marqué par la lutte pour le podium entre le russe Kozlov et Juliette Palacin. La féminine échoue au pied du podium mais a démontré tout son potentiel.
Si Ronald Basso garde le contrôle du championnat, il doit maintenir le retour des pilotes Russe, Kozlov et Dmitrienko, mais aussi un certain Grégor Raymondis de retour aux affaires…

Mitjet 1300

Christophe Carrière prend le large : Avec deux victoires lors de la première journée de course sur le circuit Bugatti du Mans, Patrice Thivat confirmait sa position de leader. Dans la première course du samedi, il devançait Christophe Carrière et Manu Damiani sur le podium.
Vincent Burgot, la valeur montante de la Mitjet 1300 venu du monde virtuel des consoles de jeux, prenait la 4e place après être parti à la faute.

Malchanceux dans cette première course, abandon sur problème mécanique, Stéphane George retrouvait le sourire et le chemin du podium l’après midi. Dans des conditions dantesques, pluie et grêle, le pilote du No Limit prenait la deuxième place devant Christophe Carrière. Une course sagement interrompue au drapeau rouge, après la sortie du safety-car, aux vues des conditions de piste impraticables en raison de l’orage.

Mais Stéphane George faisait encore mieux le lendemain en réalisant « la » course de sa carrière. Partant de la dernière ligne, il remontait l’ensemble de ses adversaires pour remporter la course du dimanche matin : Du grand George…Jérémy Edjea ne pouvait profiter le jour de son anniversaire de sa pole position. Pris en sandwich entre Jacques Olivier Bru et Hubert Terrier à l’entrée de la courbe Dunlop, le contact ne pouvait être évité. Mais l’une des victimes collatérales de cet incident, était Patrice Thivat. Le pilote du Puy partait en travers pour éviter l’accrochage mais était percuté par le jeune Burgot. Un incident qui retire la casquette de leader à Patrice Thivat au soir du Bugatti. Stéphane George, l’homme des deuxièmes journées, gagnait de nouveau l’après-midi devant Christophe Carrière et Manu Damiani. Grâce à 4 podiums en 4 courses, c’est Christophe Carrière qui devient le nouveau leader du championnat.

Un week-end marqué par le bon résultat des « Gentlemen driver », tel que Eric Herr abonné à une belle 7e place, ou encore la constance de Manu Damiani , régulièrement dans le top 5, ce qui le place à la deuxième position du championnat.

B.L.S. – Communiqué de presse - @ photos C. Alméras, DPPI, B.L.S.