EN CLIO CUP LE VICE CHAMPION EST BENOÎT CASTAGNE

mardi 13 novembre 2018 par IMEC

La Grande finale sur le circuit du Castelet réunit le gratin mondial des pilotes de Clio Cup issus de l’Espagne à la Pologne ainsi qu’un contingent de 8 Chinois échappés de leur Asia Championship !

La météo capricieuse va mettre les nerfs de tout le monde à l’épreuve, excepté ceux des Anglais bien sûr ! Vendredi, il pleut des cordes, Benoît se classe entre 1 et 3 à tous les tours. Vendredi soir une première qualif est disputée, et sur une piste asséchante Benoît va passer de 1er au 11e temps en fin de séance : la direction de course lui retire son meilleur chrono pour passage hors piste ! Le week-end commence fort ! De plus les commissaires techniques lui prélèvent le différentiel, ce qui aura de lourdes conséquences.

Samedi 2e qualification, toujours sur piste piégeuse avec un chrono de 5e contre 6e à son adversaire direct Nicolas Milan. La première course sur le sec cette fois, va être très compliquée, la Clio de Benoît se déleste beaucoup en virages et patine. Il termine 5e derrière Nicolas, et toujours leader du classement, mais avec seulement 2 points d’avance.

Dimanche matin, grande finale, mais Benoît doit devancer Milan pour le titre. Le départ lui est favorable, mais au bout de 4 tours avec les pneus chauds, la CLio blanche et bleue patine à n’en plus finir ! Nicolas le passe, il est Champion, Benoît la mort dans l’âme finit 2e ! Le contrôle du différentiel par les ingénieurs Renault, révèle qu’une pièce est mal montée, celui-ci ne fonctionne pas depuis samedi matin !!! Le titre est perdu !

L’après midi, grande finale Mondiale, Benoît a monté un différentiel prêté par Renault, il n’y aura pas photo, il réalise une course fantastique en bataillant contre les anglais, il oublie tous les Français et autres pilotes, et monte sur la 3e marche du podium, un safety car à mi course causé par le crash de David Pouget, protège les 2 anglais de tête, qui faisaient le bouchon pour empêcher Benoît de passer ! Un God Save The Queen, mettra quand même la barre bien haute sur sa performance, et dénoncera l’échec du matin !

Malgré ces désagréments, merci pour ce beau combat de Milan et Castagné.

B.L.S. – communiqué © B.L.S.