DUEL SERRE ENTRE MARGAILLAN ET DURBEC AU CASTINE

samedi 4 mai 2019 par IMEC

Deux petites secondes entre Matthieu Margaillon, ci-dessus et Thibaut Durbec

Fidèle à sa réputation d’épreuve technique, le Rallye Castine Terre d’Occitanie a permis à deux pilotes de se mettre particulièrement en valeur aujourd’hui. Ce soir, Matthieu Margaillan (Skoda Fabia R5) devance le leader du Championnat, Thibault Durbec (DS 3 WRC) pour 1s8. Derrière ces deux pilotes intouchables aujourd’hui, on retrouve Lionel Baud qui s’est bien repris après un début de rallye difficile (panne de radio et crevaison). Comme aux Causses, Thomas Baudoin continue d’étonner en obtenant une belle quatrième place provisoire avec sa Citroën C3 R5. Le Champion de France Deux Roues Motrices en titre devance Jean-Marc Falco (Skoda Fabia R5) et Arnaud Mordacq (Mitsubishi Lancer Evo9) qui complètent le top six. Parmi les favoris, on note les abandons de Brice Tirabassi (Hyundai i20 R5) et Paul Lamouret (Mitsubishi Lancer Evo9). En Deux Roues Motrices, c’est Sébastien Lanquetin (Peugeot 208 R2) qui mène (largement) les débats.Le résumé de la journée.

  • ES1 (Cuzance - 11,10 km - 11h58) : Pistes propres, temps couvert - Meilleur Temps : Durbec
    Faits marquants : Premier sur la route, Thibault Durbec réalise deux tout droit mais il enlève tout de même le meilleur temps. Troisième de ce ‘chrono’, Brice Tirabassi touche et crève à l’avant gauche alors que Thomas Baudoin n’est pas satisfait de ses notes. Matthieu Margaillan signe un joli deuxième temps.
  • ES2 (Gignac - 10,10 km - 12h26) : Pistes propres, temps couvert - Meilleur Temps : Margaillan
    Faits marquants : Brice Tirabassi abandonne avant même le départ de la spéciale à cause d’un problème mécanique consécutif à sa touchette dans l’ES1. Lionel Baud est en proie à des problèmes de radio depuis le départ. Sur cette spéciale nouvelle pour tout le monde, Matthieu Margaillan signe le meilleur temps. Vincent Dubert (Fiat MR 500X R4 FIA) n’est pas satisfait de ses notes. Malgré des réglages perfectibles sa Mitsubishi Lancer Evo9, Arnaud Mordacq ‘flirte’ avec le top cinq sur des spéciales qu’il apprécie. Après les deux premières spéciales, Thibault Durbec devance Matthieu Margaillan pour une petite seconde.
  • ES3 (Cazillac - 19,00 km - 13h09) : Pistes propres, temps couvert puis un peu de pluie - Meilleur Temps : Margaillan
    Faits marquants : À la faveur d’un nouveau meilleur temps, Matthieu Margaillan prend les commandes de l’épreuve au détriment de Thibault Durbec. Malgré ses problèmes de radio persistants, Lionel Baud conserve la troisième place aux général devant un étonnant Thomas Baudoin. Vincent Dubert est victime d’une crevaison sur la roue avant droite et concède de précieuses secondes
  • ES4 (Cuzance - 11,10 km - 15h27) : Pistes propres, temps couvert - Meilleur Temps : Durbec
    Faits marquants : Cyrille Féraud crève à trois kilomètres de l’arrivée. Thibault Durbec s’impose dans ce ‘chrono’ et revient à 1s9 de Matthieu Margaillan plus en retrait dans cette spéciale. À signaler le très joli deuxième temps de Thomas Baudoin qui met la pression sur Lionel Baud pour le gain de la troisième place.
  • ES5 (Gignac - 10,10 km - 15h55) : Pistes plus creusées qu’au premier tour, temps couvert - Meilleur Temps : Margaillan
    Faits marquants : Matthieu Margaillan réplique avec un meilleur temps. Avant la dernière spéciale du jour, le pilote de la Skoda Fabia R5 devance Thibault Durbec pour deux secondes. Victime d’une crevaison lente, Lionel Baud cède encore du terrain sur Thomas Baudoin.
  • ES6 (Cazillac - 19,00 km - 16h38) : Pistes plus creusées qu’au premier tour, temps couvert - Meilleur Temps : Baud
    Faits marquants : Enfin débarrassé de ses problèmes de radio, Lionel Baud remporte sa première spéciale du week-end et se donne de l’air face à Thomas Baudoin. Ralenti par une crevaison, Matthieu Margaillan conserve tout de même la tête du rallye pour 1s8 face à Thibault Durbec

Le Top 10

  • 1.Margaillan/Margaillan (Skoda Fabia R5) en 55m35s1
  • 2.Durbec/Renucci (DS 3 WRC) + 1s8
  • 3.Baud/Baud (DS 3 WRC) + 31s1
  • 4.Baudoin/Letourneau (Citroën C3 R5) + 55s9
  • 5.Falco/Boueri (Skoda Fabia R5) + 58s6
  • 6.Mordacq/Vauclare (Mitusbishi Lancer Evo9) + 2m12s4
  • 7.Dinkel/Furst (Hyundai i20 R5) + 2m16s1
  • 8.Feraud/Manzo (Citroën C4 WRC) + 3m22s1
  • 9.Dubert/Coria (Fiat MR 500X R4 FIA) + 3m32s5
  • 10.Raoux/Magat (Skoda Fabia R5) + 3m56s2…

B.L.S. – communiqué © FR MédiaLive FFSA