DEUX PROTOS JS P320 POUR LES REVELOIS DE MV2S RACING

mercredi 16 février 2022 par IMEC

Pour sa troisième campagne en LMP3, l’écurie basée à Revel engagera deux équipages en Michelin Le Mans Cup.

Après deux saisons d’apprentissage, marqués par de belles performances et des résultats encourageants, notamment en ELMS l’an passé, MV2S Racing gravit une marche supplémentaire.

Une paire de LMP3 sera ainsi engagée sur les six épreuves européennes, dont Road To Le Mans, en lever de rideau des mythiques 24 Heures du Mans.

Fabien Lavergne, directeur de l’équipe, a jeté son dévolu sur des pilotes talentueux pour mener à bien ce programme

Le fer de lance de l’équipe, Christophe Cresp sera épaulé par Emilien Carde sur la n°28, portant les traditionnelles couleurs du team. Emilien, âgé de 22 ans, connaît très bien la voiture qu’il a déjà emmenée sur le podium en Michelin Le Mans Cup par le passé.

Le second équipage, portant le n°29 est particulièrement prometteur avec deux pilotes qui seront également à suivre de très près. Le premier pilote de ce duo n’a que 22 ans, mais peut se prévaloir d’avoir déjà remporté 15 victoires et le titre Mitjet International pour sa première année en sport automobile. Louis Rousset sera accompagné dans cette aventure par Jérôme de Sadeleer. Le Suisse de 33 ans fera ses débuts dans cette catégorie après plusieurs années en prototypes Radical.
L’analyse du directeur de l’équipe, Fabien Lavergne : “Je suis très heureux d’annoncer ces deux équipages qui confirment la montée en puissance de MV2S Racing, avec deux voitures et deux beaux équipages. Je suis ravi d’accueillir Emilien qui pourra apporter toute son expérience à Christophe. Ils formeront un beau duo qui pourra faire de belles choses. Notre second équipage va en surprendre plus d’un. Louis m’a impressionné en Mitjet l’année dernière et je suis convaincu de son potentiel. Il sera associé à Jérôme de Sadeleer dont le coup de volant sera un atout dans notre quête de podiums. Nous avons toutes les cartes en main pour espérer jouer les podiums et, pourquoi pas, goûter à la victoire.”


B.L.S. d’après un communiqué © Jérôme Contou