DES RECORDS POUR SCHATZ ET COURROYE

mardi 28 mai 2019 par IMEC

Pierre Courroye Mc Laren MP 12C s’impose et bat le record à La Pommeraye

En Championnat de France, pas de grosses surprises les favoris s’imposent à nouveau à la 55e Course de Côte de La Pommeraye et de plus battent les records de la montée, Geoffrey Schatz en Sport et Pierre Courroye en Production. Même si quelques gouttes de pluie sont venues perturber les débats en fin de matinée, obligeant à laisser passer la pause repas avant de relancer la deuxième montée pour la catégorie Sport, dans l’ensemble les concurrents ont pu bénéficier de bonnes conditions météorologiques. Car s’il fut menaçant tout au long de la journée, le ciel a bien voulu épargner ce coin de l’Anjou.

Championnat Sport : Geoffrey Schatz a fait une nouvelle fois la course en tête, en s’adjugeant les meilleurs temps sur l’ensemble des quatre montées de course. Le pilote de la Norma E2-SC propulsée par un moteur Oreca, a pris un malin plaisir à améliorer à trois reprises le record de la piste. Dès la première montée, il couvrait les 2.430 mètres du tracé en 49’’923. Lors de la troisième montée, il se voyait crédité d’un temps en 49’’818, pour finalement conclure le meeting par un nouveau record en 49’’692. On retiendra donc que la victoire du Vice-champion de France fut incontestable sur cette 55e édition de la Course de Côte de La Pommeraye.

Championnat Production : une nouvelle fois Pierre Courroye a su mener sa McLaren MP4 12C de main de maître. Le jeune Franc-Comtois signe à La Pommeraye une victoire, comme il l’avait fait en 2018, et réalise un nouveau record de la piste en Production, avec un chrono en 57’’928. Yannick Poinsignon était également l’auteur d’une performance de tout premier ordre en signant le meilleur temps des Production lors de la troisième montée de course. Une performance qui, à l’heure de faire les comptes, permet au Vosgien de positionner sa BMW M3 E92 à la deuxième place. Un résultat qui confirme la régularité de l’aîné des Poinsignon, qui depuis le début de saison accumule les podiums. C’est seul, sans l’assistance d’un mécanicien, que Nicolas Werver se rend sur les épreuves. Le septuple Champion de France gère au mieux mais n’a pas connu dans ces conditions un week-end des plus faciles. L’Alsacien parvient toutefois à accrocher la troisième marche du podium. Le classement du GTTS/4 est complété par la Volvo TC10 S60 de Pierre Béal, qui poursuit le travail de réglages de sa monture.

Avec les régionaux : trois pilotes ont fait le déplacement, le Bordelais Fabrice Gallo engagé sur une Merlin MP23 Termine en 17e position, cinquième de groupe et de classe, le Gersois Julien Maurel sur une Dallara F308, une auto qu’il découvre termine en 34e position, 12e du groupe et 8e de classe, et enfin 74e l’ Agenais Philippe Quioc, Peugeot 205 Rallye 5e du groupe FN et 1e de la classe1.

La prochaine épreuve se déroulera les 1e et 2 juin à Saint Gouno.

Le classement

BL.S. © Nicolas Millet