COURSES DE CÔTES : TOUJOURS PLUS LOIN, TOUJOURS PLUS HAUT

mardi 20 décembre 2011 par IMEC


Eh voilà c’est fait ! Depuis le temps que l’on parlait dans le Landerneau de la course de côte du possible allongement du tracé à 2 kilomètres au lieu de 1,5 en régional. Le ‘’décret’’ de la FFSA permettant d’aller toujours plus haut et toujours plus loin, est enfin tombé. Mesdames et messieurs les montagnards, ils ne vous restent plus qu’à vous entraîner pendant la trêve hivernale, pour être capables de faire face à ce nouveau défit. Déjà un conseil, évitez de succomber aux succulents plats, aux spiritueux, ou alcools divers et variés servis pendant les fêtes de fin d’année. L’embonpoint se payant toujours cash lors d’ une épreuve sprint ! Au fait qui peut souscrire à cet allongement du tracé dans notre région ? D’après Arnaud Desporte, le spécialiste de la question, pas grand monde. Pour l’épreuve de Calmont, il faudrait donner le départ au pied de l’autel de l’église. Nous on veut bien, mais que va dire le ministère en charge du culte ? Chez Arnaud, au Lauragais, l’on peut rallonger le parcours en traversant le camping qui héberge les compétiteurs, mais quand sera-t-il en cas de sorties de route ? A Laas Tillac, difficilement réalisable, à Cauterets en empruntant une piste de ski pourquoi pas ! Reste le cas de Revel qui a déjà opté pour l’allongement du tracé. Cette épreuve peut être effectivement être rallongée sans de gros problèmes, ayant déjà été voici quelques années le théâtre de la finale de la Coupe de France de la Montagne. Par contre, nous avons quelques craintes en ce qui concerne la voiture du président Frédéric Viguier. Sa Simca Molle (marque non déposée) pourra-t-elle elle affronter ce nouveau défit sans jeter l’éponge ?

  • B.L.S.