AUTOCROSS : LA DERNIER LIGNE DROITE A IS SUR TILLE

vendredi 17 août 2018 par IMEC

Vincent Mercier va-t-il conserver son titre ?

Is sur Tille est la dernière ligne droite du Championnat de France et de la Coupe de France de L’ Autocross et du Sprint Car. Etat des lieux.

Junior Sprint : Lutte au sommet dans cette division. En effet, Thibault Martinet est en tête avec 371 points et a pour objectif de l’emporter cette saison pour sa dernière année dans cette division. Pour autant, le pilote du MMS doit composer avec le Lotois Nathan Grassies qui sur terminait deuxième de la dernière épreuve remportée par Timmo Lefol (GR Tech) qui signait sa première victoire en coupe de France. A n’en pas douter, il fera tout pour renouveler l’expérience ce week-end et rejoindre ainsi le top 5. Quentin Dutheil (MMS) est troisième au classement général provisoire à seulement 2 points de la deuxième place et 11 points de la tête, c’est vous dire si cette fin de saison s’annonce là aussi passionnante. Avec 320 points, Gautier Sahry est quatrième, devant Quentin Hamelet (Sprint’R). Lola Moréton est la meilleure féminine de cette division, la pilote du Camotos tentera d’intégrer une nouvelle fois la finale. Avec 30 pilotes dans cette division ce week-end, l’Autocross en général et le Sprint-Car en particulier attire de nombreux jeunes talents, prêts à découvrir les sensations de la glisse.

Tourime Cup : Noam Lagarde est en tête de la coupe de France, pour autant, le Meusiens a été mis en difficulté lors des deux dernières épreuves. Ainsi, la coupe de France est relancée puisque c’est désormais Claude Panneau (Renault Wind) qui pointe à la seconde place avec seulement 23 points de retard sur le pilote de la Berlinette. Lionel Quere, le Brestois, est bien dans le coup lui aussi avec sa troisième place, le pilote de la Ford Fiesta dispose de l’arme pour l’emporter ce week-end. Nicolas Guillon (Renault Clio), Jean Michaud (Lotus) et Nicolas Charlot (Peugeot 106) sont les habitués de la coupe de France et pourrait bien une nouvelle fois créer la surprise. Virginie Gaunard, la féminine au volant de sa Polo montrera aux spectateurs amassés sur les abords du circuit Nicolas Klein qu’elle n’a pas à rougir de ses performances. Patrick Pollet doit se ressaisir et retrouver son plus haut-niveau pour sortir de cette anonyme neuvième place.

Maxi Sprint : Passionnant !!! Dominant le début de saison, Steven Lecoint (Camotos) est en difficulté depuis les trois dernières épreuves à tel point que c’est Arnaud Fouquet (Fouquet) qui a pris la tête du classement général provisoire avec 10 points d’avance. Teddy Berteau (Camotos) est troisième au classement général avec 290 points. Ils seront 35 en tout à Is sur Tille avec les autres animateurs de cette coupe de France, à l’image de Mathieu Bouchenoire (Roscross), encore dans l’attente de sa première victoire. Thomas Castagnotto, Edouard Vignal et Geoffrey Calmettes représenteront les châssis MMS tandis que Nicolas Fourneau jouera quasi à domicile avec son Squal’Car. Tandis que Mathieu Bézolles et son Roscross feront tout pour rejoindre le podium.

Buggy Cup : Ceux-là ne sont pas en reste, en effet, les pilotes de la division Buggy Cup seront en forme, ils ont le volant qui démange. Ils n’ont pas rouler depuis la fin Juin et rêvent de pouvoir se retrouver sur la piste pour en découdre. Le Tarbais Yannick Vialade, avec son Fast&Speed est en tête du classement général provisoire avec 338 points devant le Vendéen, Jean-Louis Marsollier (CPS) et le vainqueur de la coupe de France 2017 et désormais jeune papa, Jimmy Verrier (Propulsion). Jérôme Plantier (CPS) occupe la quatrième place du classement devant Théo Lavenu (Fast&Speed). Le normand doit oublier sa contre-performance lors de la dernière épreuve pour vite récoler au top 3.

Super Buggy : Arrivés tous les deux à égalité parfait à Saint Georges de Montaigu, Jérôme Makhlouf (Peters) et François-Xavier Bivaud (Mac3) en sont repartis toujours à égalité affichant chacun 417 points. En remportant l’épreuve Française du Championnat d’Europe, FX Bivaud prouve que tout est encore possible. Jamais le championnat n’aura été aussi serré dans cette division. Germain Bouce (Peters) est troisième au classement général à 366 points, il lui reste désormais quatre courses pour tenter de recoller au score. Laurent Jacquier (Alfa Racing) confirme sa grande forme et est désormais quatrième devant Christophe Perrichot (Peters). Jimmy Murat (Mac3) est sixième à un petit point de Christophe Perrichot.

Maxi Tourisme : Beau plateau à Is sur Tille dans cette division, avec pas moins de 16 pilotes engagés, le spectacle s’annonce grandiose sur ce tracé si spectaculaire offrant une ligne droite qui ravit les spectateurs présents. La lutte continue de faire rage entre Julien Isnard (Renault Megane) et Nicolas Dubernet (Renault Clio). Ces deux cadors nous offrent une bataille époustouflante, au classement général provisoire, avantage au premier cité avec 398 points tandis que « Nico » le talonne avec 373 points. Le Toulousain Emmanuel Filippa (Toyota) sera bien évidemment de la partie lors de cette épreuve et retrouvera Thierry Lozano, le pilote de la 306.

Sprint Girls : Septième épreuve pour les filles cette saison, elles seront 28 à s’aligner sur le circuit Nicolas Klein ce week-end. Elisa Chevillon (Roscross) est toujours en tête, la double championne de France contient toujours la triple championne de France, Julie Makhlouf (Camotos) qui jouera à domicile ce week-end. Elles ont longtemps souhaité son retour, eh bien c’est chose faite. Après avoir dominé de la tête et des épaules l’épreuve Européenne de Saint Georges de Montaigu, Véro Dufour (Fouquet), vice-championne 2017 rempile à Is sur Tille. Hors de question de les laisser s’expliquer à trois, car le championnat se joue à 28 pilotes, Marianne Parthenay (Camotos) est troisième au classement général devant Marie Papillon (Kamikaz), Anaëlle Louesdon (BRC).

Buggy 1600 : Carton plein dans cette division avec des pilotes en liste d’attente. Après la désillusion à domicile, Damien Crépeau (Propulsion) voudra tout faire pour l’emporter à Is sur Tille et conforter son avance au classement général. Avec quelques 50 points d’avance, le Vendéen sait désormais qu’il doit rouler avec sa tête pour aller au bout du championnat dans ces conditions. Florian Guillliny est deuxième au classement général, l’Avignonais doit lui aussi se ressaisir car le Toulousain Thomas Christol est remonté à la troisième place (364 Pts) du classement général provisoire à seulement 5 points de la deuxième place. Pour autant Tony Feuillade (Alfa Racing) n’est pas loin avec 357 points ? Vainqueur des deux dernières épreuves et surtout de l’épreuve Européenne de Saint Georges de Montaigu. Le Gersois Vincent Mercier, le double Champion de France, maîtrise désormais son nouveau Fast&Speed. Et si le Toulousain s’offrait les quatre dernières épreuves ?

Super Sprint : Accrochez-vous !!! Cette division n’en finit pas de nous impressionner, le circuit Nicolas Klein, si spectaculaire donnera une autre dimension à cette division. Ils seront 45 à s’aligner pour tenter d’aller chercher Loïc Maulny (Roscross), l’homme aux trois victoires cette saison et ses quelques 355 points au classement général provisoire. Thibault Larricq (MMS) est désormais deuxième au classement général avec 297 points devant David Meat (Roscross) avec 284 points. Quintuple champion de France en titre, Vincent Priat ointe à la quatrième place avec son Kamikaz 3 juste devant Olivier Barre, qui n’a pas encore gagné cette saison et Paul-Mathieu Fauconnier qui doit absolument se refaire après deux épreuves en demi-teinte. Ler Gersois Cédric Péres (Camotos) est septième devant Xavier Bauer (Kamikaz 3), Cyril Le Brun (Camotos) qui sera à domicile à Is ou le commentateur de la F1 de Canal + encore Julien Fébreau (G-Speed ).

Vincent Mercier va-t-il conserver son titre ?

B.L.S. – communiqué © Franck Aussaresse


Liste provisoire des engagés