AU RALLYE D’ ANTIBES, DEUX SECONDES SEPARENT LES DEUX LEADERS

samedi 18 mai 2019 par IMEC

Yoann Bonato, Benjamin Bouilloud leaders sur Citroën C3

Au terme d’une première étape disputée dans des conditions difficiles (orages, brouillard), seulement 2s1 séparent les Citroën C3 R5 de Yoann Bonato (Team CHL Sport Auto) et Yohan Rossel. Quentin Gilbert, qui a fait preuve de régularité aux commandes de sa Volkswagen Polo GTI R5, monte sur la dernière marche du podium provisoire et reste en lice pour la victoire. Cette journée a fait de nombreux dégâts dans les rangs des favoris avec les abandons de Nicolas Ciamin (sortie de route sans gravité dans l’ES2 alors qu’il occupait la tête du rallye) et Quentin Giordano (problème de direction assistée). D’autres ont rencontré des difficultés comme Sylvain Michel (Skoda Fabia R5, Team 2C Compétition) (crevaison dans l’ES6) et Anthony Fotia (Volkswagen Polo GTI R5, Team Sébastien Loeb Racing) (roue déjantée dans l’ES6). Raphaël Astier (Hyundai i20 R5) et William Wagner (Volkswagen Polo GTI R5, Team Sébastien Loeb Racing) complètent le top cinq. En Trophée Michelin ‘R5’, Quentin Gilbert mène les débats. ‘Hors R5’, la bagarre fait rage entre Mathieu Franceschi (Peugeot 208 R2) le leader, et Cédric Robert (DS 3 R3, Team CHL Sport Auto). Dans le cadre du Championnat Junior, c’est Hugo Margaillan qui s’est distingué puisqu’il possède plus de deux minutes d’avance sur ses poursuivants alors que Pascal Eouzan (BMW M3) domine en VHC. Enfin, Yoann Bonato et Hugo Margaillan permettent au Team CHL Sport Auto d’occuper la tête du classement réservé aux ‘Teams’.

  • ES1 (Gréolières - 4,73 km - 10h09) : Spéciale rapide et un peu humide, temps couvert - Meilleur Temps : Bonato
    Faits marquants : Rien à signaler sur cette courte spéciale qui sert de mise en jambes aux pilotes du ‘CFR’ avant d’affronter le Col de Bleine. Alors que Sylvain Michel se plaint d’une voiture sous-vireuse, Yoann Bonato signe le meilleur temps (117 km/h de moyenne) devant Yohan Rossel et Anthony Fotia. Mathias Vaison est ralenti par un problème sur sa Skoda Fabia R5 qui passe en mode ‘liaison’ en pleine spéciale.
  • ES2 (Col de Bleine - Le Mas - Aiglun - 25,78 km - 10h28) : Spéciale humide sur le premier tiers, sèche ensuite - Meilleur Temps : Ciamin
    Faits marquants : Tous les pilotes font le même constat, la spéciale est mouillée au départ puis sèche ensuite. Nicolas Ciamin commence à comprendre le comportement de sa Skoda Fabia R5 et s’impose dans cette spéciale. Ce ‘chrono’ génère déjà de gros écarts avec sept pilotes (Ciamin, Bonato, Rossel, Gilbert, Giordano, Fotia, Michel) en 9s3 et les suivants repoussés à plus de 25 secondes au classement général. Parti en pneumatiques durs, Sylvain Michel parvient à limiter la casse.
  • ES3 (Conseil Départemental des Alpes-Maritimes - 23,65 km - 11h31) : Spéciale humide au départ et plus sèche ensuite - Meilleur Temps : Bonato
    Faits marquants : Nicolas Ciamin part à la faute dans cette spéciale en tapant un rail. Le radiateur de la Skoda Fabia R5 est percé et le Niçois est contraint à l’abandon. Yoann Bonato, qui remporte cette spéciale, reprend les commandes du général devant Yohan Rossel et Anthony Fotia. Quentin Gilbert assure dans ces conditions d’adhérence changeantes et pointe au quatrième rang. Fin de matinée difficile pour Quentin Giordano qui se plaint de nausée mais qui parvient tout de même à rester dans le rythme des meilleurs. Partis en pneumatiques durs peu adaptés aux routes humides, Sylvain Michel (qui a effectué un tête à queue) et surtout Bruno Riberi concèdent encore beaucoup de temps.
  • ES4 (Gréolières - 4,73 km - 14h54) : Alternance de parties sèches et humides, temps couvert - Meilleur Temps : Fotia
    Faits marquants : Tous les pilotes partent avec des choix de pneumatiques identiques. Anthony Fotia se distingue avec un premier temps ‘scratch’ en ‘CFR’ et récupère la deuxième place au détriment de Yohan Rossel. Quentin Giordano, qui a profité de la pause de midi pour se soigner, est à nouveau dans le match pour les premières places. Rassuré par un choix de pneu optimal pour cette boucle, Sylvain Michel signe enfin un temps digne de son rang. Eric Mauffrey sort de la route sans gravité dans cette spéciale.
  • ES5 (Col de Bleine - Le Mas - Aiglun - 25,78 km - 15h13) : Alternance de parties sèches et humides, temps couvert - Meilleur Temps : Bonato
    Faits marquants : Yoann Bonato réalise le meilleur temps et semble parfaitement gérer son effort. Quentin Giordano crève dans la spéciale et Sylvain Michel en profite pour prendre la cinquième place. Quentin Gilbert poursuit son sans-faute et reste bien placé en quatrième position.
  • ES6 (Conseil Départemental des Alpes-Maritimes - 23,65 km - 16h16) : Gros orage et brouillard sur la fin de la spéciale - Meilleur Temps : Rossel
    Faits marquants : Sur son ‘chrono’ favori ce week-end, Yohan Rossel signe son premier temps ‘scratch’ du rallye, ce qui lui permet de revenir à moins de cinq secondes de Yoann Bonato. Cette spéciale fait des dégâts avec une panne de direction assistée pour Quentin Giordano, une crevaison pour Sylvain Michel, qui revenait petit à petit aux avant-postes. Avec un pneu déjanté, Anthony Fotia est lui aussi victime de cette ES6 puisqu’il retombe au septième rang alors qu’il occupait la place de dauphin derrière Yoann Bonato.
  • ES7 (Saint Laurent du Var - 0,92 km - 18h37) :Spéciale en ville - Meilleur Temps : Rossel
    Faits marquants : Yohan Rossel poursuit sur sa lancée et s’offre un deuxième meilleur temps consécutif. Sur cette (très) courte spéciale, l’ex pilote Rallye Jeunes FFSA reprend 2s5 à Yoann Bonato et revient à 2s1 du double Champion de France au terme de cette première étape. Quentin Giordano a été contraint à l’abandon avant le départ de la spéciale suite à un problème sur la réparation de sa direction assistée à l’assistance.

Le rallye débutera demain à partir de 8h06 pour six spéciales, à suivre sur le site : www.patricksoft.fr

Le classement :

B.L.S. – communiqué © DPPI