ALBI, UNE FINALE QUI AURA MARQUE LES ESPRITS

samedi 2 novembre 2019 par IMEC

Une belle brochette de Citroën C3, Skoda Fabia, Volkswagen Polo toutes du groupe R5 alignées devant la cathédrale d’Albi

Sûr que cette finale aura marqué les esprits, tout d’abord par le nombre de spectateurs enthousiastes présents tout au long des spéciales, l’on parle de 20.000 mais aussi dans un cadre idéal pour les structures d’accueils. Il faut bien l’avouer tout était réuni pour un faire un lieu permettant de jouxter, le parc d’ accueil, de regroupement, le parc fermé, la zone destinée aux structures, le départ des spéciales et le retour de ces dernières, tout ceci dans un périmètre de quelques centaines de mètres sans oublier les stands destinés au village des différents Ligues, la restauration, la salle de presse, en bref tous était réuni en seul et même lieu, le Hall d’exposition qui se trouve à quelques mètres du circuit du Séquestre où se déroulait plusieurs centres névralgiques comme le centre de traitement de données (Chronomètres), celui des contrôles techniques et autres. Voici quelques chiffres qui éclaireront cette finale :

  • 1. comme première victoire de Jean-Michel Da Cunha, Sébastien Durand lors d’une finale, qui plus est à domicile.
  • 1. comme seule féminine engagée, Eva Savy ambulancière près d’ Espalion dans l’ Aveyron, au volant d’une 106 Peugeot. Associé à son cousin Jonathan Maillot, ils terminent en 132 position. Pour la petite histoire elle n’est pas licenciée en Midi-Pyrénées mais en Ile de France pour être sûre d’ avoir son ticket de qualification
  • 1. comme une seule GT, une Opel Speedster Turbo qui termine à une très belle 23e place des deux Cédric de Delage et Torlet.
  • 2. comme le nombre de victoire de spéciales remportée par David Salonon, Laurent Magnat, sur Skoda Fabia également 2e de la finale
  • 4. jours que durent cette finale
  • 5 spéciales rempotées par Da Cunha, et une pour Anthony Puppo, Skoda Fabia qui abandonne sur sortie de route dans l’ ES7.
  • 8.c’est le nombre de spéciales à laquelle se rajoute le prologue qui ne compte que pour du beurre.
  • 18. comme le nombre de ligues représentées
  • 23. comme le nombre de voitures intégrées dans le groupe R5, sans doute un record de participation.
  • 130. comme le kilomètres de spéciales parcourues
  • 198. partants contre 203 initialement engagés
  • 366.comme kilomètres de liaisons pour un total de 496 kilomètres
  • 500. acteurs comme les bénévoles, les commissaires, les directeurs et directrices de course, en bref cinq cents membres de l’organisation.
  • 1984. le lancement de la première finale des rallyes.
  • 20.000. spectateurs (Source organisateurs)

Articles déjà publiés :

Les classements : http://www.actumecanique.com/spip.php?article8239
Article N°1 : http://www.actumecanique.com/spip.php?article8242
Article N°2 : http://www.actumecanique.com/spip.php?article8246

Belle performance pour les deux Cédric, Tortet et Delage avec leur Opel Speedster Turbo

B.L.S.