A LEDENON ROUSSET ET DAMIANI SORTENT LEUR EPINGLE DU JEU

mardi 14 septembre 2021 par IMEC

Si Louis Rousset ressort plus confiant que jamais en vue du titre grâce à trois victoires, Romain Damiani s’offre un premier succès. Les pilotes du Mitjet Challenge Junior ne sont pas en reste avec d’excellents résultats et des jeunes qui percent au grand jour, à l’instar de Paul Cauhaupé.

Course 1 : Louis Rousset au terme d’une course mouvementée ! On s’attendait à une lutte serrée et intense dans ce toboggan gardois, mais le suspense offert dans cette première course du week-end fut remarquable.

Avec trois neutralisations en seulement 20 minutes de course, les pilotes n’ont pas eu le temps de creuser des écarts, notamment aux dépens de Sébastien Seveau. Parti en pole, le pilote Génération Stunt a dû résister à la pression exercée par Louis Rousset pendant que la lutte pour la troisième place sévit au départ. A l’issue du premier tour, Sébastien Seveau est d’ailleurs suivi par les deux pilotes VPS Racing, Louis Rousset et Sandro Perissoutti, leader en Junior.

La première relance quelques tours seulement après le départ est maîtrisée par Sébastien Seveau qui emmène Louis Rousset dans son sillage. Le leader du championnat attend son heure et parvient à s’emparer des commandes vers la mi-course, avant que la course soit interrompue une deuxième fois. Malgré une autre neutralisation, Louis Rousset franchit la ligne d’arrivée en vainqueur devant Sébastien Seveau.

Sandro Perissoutti grimpe sur le podium du classement général et marque aussi de gros points en Mitjet Challenge Junior puisque Paul-Adrien Pallot, leader actuel du championnat Junior, ne termine que 6e. Pour sa première course en Mitjet, Paul Cauhaupé (Pole Position 81) termine 7e, juste derrière Paul-Adrien Pallot.

La catégorie Gentleman a été remportée par Jérémy Lourenço (Génération Stunt) qui poursuit sur sa lancée entamée depuis quelques manches maintenant.

Soulignons la très belle 16e place au classement général du Senior Alain Grand (TM Evolution).

Course 2 : une nouvelle victoire pour Louis Rousset, Paul Cauhaupé triomphe en Junior Suite à l’arrêt en piste de Sébastien Loiret-Fournier dans le tour de formation, les 36 autres pilotes doivent ronger leur frein lors d’un tour de formation supplémentaire dans cette deuxième course du week-end.

Les feux passent enfin au vert et la meute des Mitjet 2L est lancée derrière Louis Rousset (VPS Racing), auteur de la pole, qui tente de résister aux assauts de ses concurrents, à droite et à gauche de la piste. Louis Rousset parvient à conserver le leadership notamment face à Sébastien Seveau et Romano Ricci. En tête, le pensionnaire du VPS Racing accroît peu à peu son avance, mais est coupé dans son élan par l’intervention de la Safety Car pour sortir la Mitjet n°25/TM Evolution du bac à graviers. Deux tours suffisent à cela et la course peut reprendre ses droits, sous le commandement de Louis Rousset qui ne sera finalement pas inquiété par Sébastien Seveau jusqu’à la présentation du drapeau à damier. Il accroche donc une nouvelle victoire à son palmarès, la 11e depuis le début de saison et prend un peu plus le large au championnat. Sébastien Seveau doit donc encore se contenter de la deuxième place tandis que Romano Ricci (Racing Spirit of Léman) termine 3e au général et s’impose dans la catégorie Gentleman.

On a déjà pu louer les performances de Paul Cauhaupé en qualifications ou en course 1, mais force est de constater que ce jeune pilote de 16 ans n’avait pas encore montré toute l’étendue de son talent. Le pilote Pole Position 81 termine au pied du podium scratch pour moins d’une seconde sur Romano Ricci et remporte surtout sa première victoire en sport automobile, dans la catégorie Mitjet Challenge Junior.

Le Tone a profité de cette course pour se refaire une santé et se rapprocher du top 10 au général en termine 12e et 5e Gentleman.

Les quatre pilotes Seniors en lice se sont offerts de belles passes d’armes avec leurs camarades au milieu du peloton, à commencer par Alain Grand (TM Evolution) qui se hisse dans le top 20, sans oublier bien sûr Michel Ghio (K-WORX) ainsi que Yvan Dupuis (MV2S Racing) et Raphael Rodriguez (TM Evolution).

Course 3 : la domination de Louis Rousset se poursuit … La météo est radieuse pour cette première dominicale, la troisième du week-end gardois de Mitjet International. Le tracé vallonné du Circuit de Lédenon est source de belles batailles en piste et les Mitjeters s’en donnent à cœur joie.
Comme on en a l’habitude depuis le début de cette saison 2021, les grilles de départ du dimanche sont inversées pour le top 10, en fonction des résultats des courses 1 et 2. La première ligne est donc partagée ce dimanche matin par Vincent Marserou (VPS Racing) et Povilas Jankavicius (Arctic Energy).
Le Lituanien prend le meilleur envol et prend aussitôt quelques longueurs d’avance sur Vincent Marserou qui se retrouve sous la menace de deux autres pilotes VPS Racing, Sandro Perissoutti et Louis Rousset, tous deux auteurs d’un départ tonitruant. Plusieurs incidents se produisent en ce début de course et occasionnent l’intervention de la Safety Car pendant deux tours.
Povilas Jankavius imprime le rythme à la relance, mais voit Louis Rousset se montrer très pressant dans ses rétros, avant de s’incliner face à lui dans le 7e tour. Si la bataille fait rage pour le leadership, il y a également de belles luttes dans le peloton, y compris pour le top 3 dans lequel remonte Kevin Caprasse (DN´S Racing).
Un accrochage provoque la sortie de piste dans le bac de Sandro Perissoutti alors qu’il occupait la tête en Junior. La Mitjet n°78 est alors bloquée dans les graviers à moins de 3 minutes et c’est donc derrière la voiture de sécurité que la course s’achève.
Louis Rousset s’offre un troisième succès consécutif à Lédenon devant Kevin Caprasse et Povilas Jankavicius.
Un troisième pilote différent s’impose en Gentleman puisque Manu Damiani l’emporte au volant de la Mitjet n°8 de GTDRIVE grâce à sa 5e place au général.
C’est également un troisième pilote qui s’attire les honneurs du Mitjet Challenge Junior. Il s’agit de Vincent Marserou, qui débute chez VPS Racing ce week-end et qui décroche une première victoire en Mitjet International.
Ce tracé est propice à quelques erreurs, mais les Seniors réalisent à nouveau un sans-faute, à commencer par Alain Grand (TM Evolution).

Course 4 : Romain Damiani triomphe pour la première fois Cette quatrième et dernière course, offre une première ligne inédite avec Romain Damiani (GTDRIVE) et Vincent Marserou (VPS Racing). Si le premier virage est passé sans embûche par les 37 Mitjet 2L au départ, même à trois de front, sous le leadership du poleman.
Coup de théâtre dans ce premier tour de course avec un accrochage dans le peloton, impliquant Sébastien Seveau. La Mitjet n°24 de Génération Stunt est sérieusement endommagée et ne peut repartir ; la voiture de sécurité intervient aussitôt et réduit les écarts à néant. Louis Rousset a été jugé responsable de l’incident par les stewards qui lui ont ainsi infligé 10 secondes de pénalité à l’issue de la course.
Après plusieurs minutes de neutralisation, la course est relancée avec 10 minutes au compteur, sous l’impulsion de Romain Damiani. Les débats reprennent de plus belles dans le peloton, mais les pilotes ne pourront pas poursuivre leur effort suite au retour de la Safety Car peu de temps avant la présentation du damier. Victime d’un accrochage un peu plus tôt, Paul Cauhaupé (Pole Position 81) a été victime d’une casse mécanique le contraignant à s’arrêter dans les graviers.
Romain Damiani savoure sa toute première victoire au classement général en Mitjet International au terme d’une course sans la moindre erreur. Vincent Marserou passe tout près de la victoire au scratch, mais peut néanmoins se prévaloir de la victoire au Mitjet Challenge Junior. Le podium est complété par Povilas Jankavicius (Arctic Energy).
Les pilotes Génération Stunt réalisent le doublé en Gentleman avec Jérémy Lourenço, premier devant son équipier Alexandre Guesdon, deuxième, ainsi que Romano Ricci (Racing Spirit of Léman). Il ne manquait que quelques positions plus favorables au scratch pour Le Tone se joigne à la lutte pour ce podium Gentleman.
La constance, la régularité et la détermination d’Alain Grand (TM Evolution) lui permettent à nouveau de terminer dans la première moitié du classement, en 15e position.

B.L.S. d’après un communiqué © Jérôme Contou