A ALBI, UNE REUSSITE POUR LA FUYO CUP

mardi 20 octobre 2020 par IMEC

Ph.8845-1

Une grande découverte pour la majorité des pilotes du fameux Grand Prix d’Albi, qui débuta sous un temps frais et couvert, le soleil apparaissant au fil du week-end, hormis un épais brouillard le dimanche matin qui contraignit les pilotes à patienter un peu avant de prendre la piste.

Dès les premiers essais la question fut de réussir à chauffer les pneus Michelin dans des conditions hivernales mais le staff du bibendum guida parfaitement les pilotes qui nous ont offert un spectacle haletant et passionnant. Et c’est le Palois Stéphane Codet (Pôle Position 81), qui impose le rythme aux essais, leçon parfaitement retenue par les pilotes en qualifications où Marc Antoine Dannielou (HMC Racing) décroche la pôle pour seulement 93 millièmes de seconde devant Aurélien Robineau (Bleu Mercure Racing) en 1’21"552, ce qui place les Funyo SP05 EVO en meilleur temps absolu du week-end toutes catégories confondues.

Marc Antoine Dannielou, qui roule aux couleurs de l’ARSEP (Fondation pour vaincre la sclérose en plaques) remporte les courses du samedi devant Stéphane Codet, les deux pilotes s’échangeant les positions lors de la course 3 dimanche. Ce fut aussi l’heure du 1er podium de Kévin Barthes (Atelier Vendée Performance) 3e au général lors de la toute première course du meeting. Une très belle performance pour Marcel Sciabbarrasi (Sciabbarrasi Compétition) qui monte également sur la 3e marche du général lors des courses 2, 3 et 4. Mais également sur la 1re marche du podium de la catégorie Gentlemen. Notons aussi les prouesses de Patrick Seillé (Bleu Mercure Racing) dont les chronos furent largement parmi les plus rapides. Mais les incidents de course n’ont pas épargné l’actuel second du championnat le privant de places d’honneur. Contrairement à son équipier Aurélien Robineau qui signe la victoire dans la dernière course du week-end albigeois. De très belles choses aussi dans le cœur du peloton avec Etienne Champetier survolté, Sosthène Rousseau tous les deux de l’ Atelier Vendée Performance fut toujours très bien placé, Benoît Eveillard (Belt Racing) ne cesse de progresser et de prendre la mesure de sa nouvelle SP05 EVO ou encore Eric Tessier (Bleu Mercure Racing) occupant régulièrement le haut du classement.

Dans la catégorie Gentleman, carton plein pour Marcel Sciabbarrasi qui décroche les 4 victoires et consolide son avance au classement sur Edouard Héry (Pôle Position 81) en embuscade juste derrière alors que les 3es places de cette catégorie furent la récompense du Montalbanais Christian Vassal (RV Compétition), Claude Chaumot (Atelier Vendée Performance) et des deux équipiers du HMC Racing, Christian Camboulive et Frank Lefèvre dans cet ordre ci.

Dans la catégorie Espoir Marc Antoine Dannielou s’échappe, derrière un Hugo Condé (HMC Racing) méritant qui a manqué le podium général de très peu et fut célébré à 3 reprises, Kévin Barthes lui donnant la réplique en lui subtilisant cet honneur en course 4.

Un final explosif et passionnant s’annonce dans 3 semaines sur le toboggan de Lédenon, théâtre magnifique qui décidera des 3 champions de cette Sprint CUP by Funyo cuvée 2020.
Rappelons enfin qu’a l’issue de cette saison 2020 le vainqueur du championnat au général se verra offrir un test en LMP3 Adess, le champion Gentleman un essai à bord d’une Alpine CUP A110 et enfin le champion Espoir un essai en Porsche Carrera CUP au sein du team CLRT.

Une fois encore l’adage de Romain Angebeau (Constructeur Funyo Racing), le constructeur des Funyo, sera dans toutes les têtes : "Il se passe toujours quelque chose en Funyo !"

Les classements ici : http://www.actumecanique.com/spip.php?article8843

B.L.S. – communiqué © B.L.S.