24 HEURES DU MANS : UN BILAN POSITIF POUR LA NORMA M200 LMP2

samedi 18 juin 2011 par IMEC

Débutant au plus haut niveau, et après seulement deux courses en Le Mans Series, le team Extrême Limite AM Paris qui engage la Norma M20 aborde cette 79e édition des 24 Heures du Mans avec des ambitions mesurées : l’objectif étant avant tout de terminer cette épreuve mythique. Objectif atteint au terme des deux tours d’horloge

Les essais

Le mercredi, à l’issue de la première séance qualificative : les trois pilotes couvrent chacun les trois tours de nuit obligatoires sans aucun problème. Ils signent des temps qui assurent aisément leur qualification. La Norma N° 44 en 3’51’’438 figure au 25e rang absolu sur la feuille de temps

Le jeudi, dans une ambiance survoltée, les leaders de chaque catégorie se livrent à une superbe bataille pour obtenir le meilleur chrono. L’équipe Extrême Limite AM Paris, cherche avant tout à préserver toutes ses chances d’aller au bout des 24 heures ! Fabien Rosier le pilote leader signe un temps en 3’48’’420 dans la seconde séance, soit le 26e meilleur temps. Lors des 3 séances qualificatives, la Norma #44 aura couvert 45 tours au total, soit près de 600 km en utilisant le même moteur que celui qui disputera l’intégralité de l’épreuve.

La course

Après un départ prudent, la N°44 hausse le rythme pour occuper la 27e place après dix heures de course. Elle rencontre alors des problèmes de coupures électriques, qui la stoppent près de quatre heures pour changer le faisceau électrique, bilan, une perte d’ environ une cinquantaine de tours. Délaissant le tableau de marche initial, l’équipage change alors de ton en tournant régulièrement sous les 4 minutes. Dimanche à 15 heures, la Norma M200P - Judd BMW franchit la ligne d’arrivée en 28e position (8e LMP2), après avoir parcouru 247 tours, soit 3.366 km. Il manque cependant 2 tours pour que la voiture soit officiellement classée. Les réactions de Patrice Roussel, team manager :

Nous avons lancé notre programme LMP2 il y a 6 mois jour pour jour, donc être à l’arrivée des 24 heures est tout simplement fantastique, cela prouve que nous avons fait les bons choix. Ici, l’équipe a encore prouvé son efficacité et les pilotes ont été parfaits ! Il faut regretter ce problème électrique, sans qui nous aurions pu prétendre au TOP 20. Désormais, nous allons nous concentrer sur les 3 dernières manches de la Le Mans Series, et préparer 2012 avec nos partenaires..

Pour Norbert Santos cette deuxième participation de la M200 est aussi positive

Pour nous, les 24 heures du Mans 2011 restent un résultat positif. Je tiens à féliciter le team ainsi que les trois pilotes qui ont montré toutes leurs compétences dans la gestion de cette épreuve. Après la frustration de l’année précédente où l’accident a mis fin à mes espoirs dans la 3e heure de course, la M200 a pu démontrer cette année toute sa compétitivité avec un 26e temps aux essais avec un moteur qui doit disputer l’intégralité de cette épreuve, essais et course et de pneumatiques médium et une fiabilité pendant 20 heures jamais mise en cause. Du fait de l’impossibilité de déterminer l’origine du seul problème rencontré, faisceau châssis, faisceau moteur ou boîtier moteur, la décision a été prise d’arrêter la voiture pour changer tous les faisceaux ainsi que les boîtiers. En conclusion, nous sommes heureux de constater que les temps réalisés dans le dernier quart de la course ont démontré que la M200 avait la même compétitivité qu’en début du meeting. De plus en ce début de semaine la voiture a fait l’objet d’un contrôle de A à Z. Le bilan est bien plus que positif, aucun élément ne présente des signes d’usure ou de fatigue, aucun boulon ou vis desserré. La voiture aurait pu rouler sans aucun problème pendant 24 heures sans problème. Cet examen montre la grande fiabilité de l’ensemble. Dommage que le faisceau électrique réalisé par une société anglaise très pointue dans ce domaine nous ait joué des tours.

Nous terminerons avec Fabien Rosier qui s’est vu attribuer le prix Jean Rondeau qui chaque année depuis sa disparition accidentelle récompense le talent, le courage et l’obstination d’un jeune espoir du sport automobile français. Le prochain rendez-vous pour l’équipe aura lieu à Imola le 3 juillet prochain.

B.L.S. d’après un communiqué de presse d’Extrême Limite et les infos de Norbert Santos. Crédit photos : Mathieu Holderbaum et David Legangneux