LE WTCC N’EST PAS VENU A PAU PAR HASARD

jeudi 29 octobre 2009 par IMEC


Je suis né à Pau il y a 49ans aujourd’hui et le Grand-Prix de PAU n’est pas pour rien dans ma passion pour le sport automobile. J’ai eu la chance d’assister à la plupart des éditions depuis le début des années 70 avec quelques grand moments dont le plus fort a été sans aucun doute la bagarre entre François Cevert et Patrick Depailler sur les Elf 2 en 1973, à une époque où les pilotes de F1 n’hésitaient pas à "redescendre" en F2 pour venir courir à PAU, Je me souviens également de quelques remontée fantastiques (Olivier PANIS en Formule Renault ou d’Eric COMAS en F3) sur un circuit réputé difficile pour les dépassements ! Les courses de nuit ont été inventées à Pau, bien avant Singapour.

Le Tracé en ville, le Cadre exceptionnel, la Sélectivité du tracé en ont fait un évènement incontournable et un succès populaire depuis "presque" 70 ans pour les amateurs de sport ainsi que pour le grand public. Le WTCC n’est pas venu à PAU par hasard !

Combien de municipalités rêveraient d’avoir un évènement international d’une telle ampleur à leur disposition pour promouvoir leur ville ?
L’équipe de Madame Le Maire à choisi, au contraire, de mettre un terme (provisoire ???) à cette fête du sport automobile, cédant ainsi aux sirènes de la démagogie pour s’attirer les sympathies d’une poignée d’opposants ou du lobby écologiste. (c’est la 1re fois que j’ai vu des types brandir des pancartes contre le GP en faisant des ronds en vélo sur la place Clemenceau !). Faux problème ou langue de bois. Il y a une volonté de l’équipe municipale de se désinvestir dans tous les engagements sportifs !

Seule solution : un promoteur privé qui rentabilisera l’évènement et en assurera la promotion.

En espérant que nous nous retrouverons bientôt dans les tribunes du Grand Prix de PAU.

Bien à vous

Vincent Piboubès