VICTOIRE DE LAURENT FOUQUET ET DE THIERRY PIAN AU RALLYE JEAN DE LA FONTAINE

jeudi 24 mai 2018 par IMEC

Laurent Fouchet associé à Thierry Pian s’imposent au nez et à la barde de Vincent Poincelet

Laurent Fouchet associé à Thierry Pian s’imposent au nez et à la barde de Vincent Poincelet

Laurent Fouquet et Thierry Pian ont été impériaux ce week-end, ils repartent de Soissons avec une superbe victoire et le maximum de points dans l’optique du Championnat. Le podium est complété par deux autres Fouquet avec Vincent Poincelet et Loïc Costes. Grégory Boucher s’impose en 2RM, Jérémie Warnia en T3 et Maxime Fourmaux dans le Challenge SSV. Dans le Trophée des 4 x 4, les Britanniques ont fait honneur à leur pays en occupant les 3 premières places de la catégorie remportée par l’expérimenté Andrew Sargeant.

Championnat :La 3e épreuve du Championnat de France des Rallyes Tout-Terrain faisait escale à Soissons en ce troisième week-end de mai. Parmi les 82 équipages présents, Vincent Poincelet, le pilote local, faisait figure d’épouvantail. Il tient son rôle à merveille dans la première ES qu’il remporte avec 5’’ d’avance sur Laurent Fouquet qui réplique dès le deuxième chrono. Grégory Vincent se met en avant dans la troisième spéciale mais l’homme fort de la fin de journée s’appelle Laurent Fouquet. Il signe encore trois meilleurs temps et rentre en leader au soir de la première étape. Il devance Vincent Poincelet de 15’’ et le surprenant Loïc Costes de 47’’. Ce dernier reste sous la menace de Grégory Vincent qui devance le Rivet de Jean-Philippe Dayraut. Comme au Gâtinais, Loïc Costes est en forme le dimanche, il signe le meilleur temps dans les ES 7 et 9 avec son Fouquet Mazda. De son côté, Vincent Poincelet essaye de revenir sur Laurent Fouquet avec deux scratchs dans les spéciales 8 et 10 mais le girondin finit son rallye en beauté, avec un meilleur temps et surtout un point supplémentaire dans sa besace. Il remporte une magnifique victoire sur les terres de son principal adversaire et accentue son avance au Championnat. Vincent Poincelet ne peut faire mieux que deuxième avec son Fouquet Mazda. Il a tout tenté pour aller chercher la victoire mais ça n’a pas suffi. Le podium est une fois de plus complété par Loïc Costes qui confirme qu’il faut compter avec lui. Il maintient la pression sur le leader du Championnat qui n’aura pas le droit à l’erreur sur les épreuves à venir. Quatrième, Grégory Vincent a collectionné les crevaisons ce week-end. Il a tout de même prouvé qu’il était encore dans le coup sur cette épreuve. Le quinté est complété par Charles Bonsey qui a été prudent et régulier sur les deux jours de course. Jérôme Hélin termine l’épreuve à la 6e place après avoir connu un gros souci dans la dernière ES. 6e du classement général, Yannick Lonne-Peyret n’a pas fait le déplacement pour rien. Il semble prendre goût aux rallyes plus rapides du Nord de la France. James Gallou rentre au parc fermé avec une très belle 7e place malgré un problème technique sur la fin de l’épreuve. Il précède de 2’’ le Fouquet des « Barthe père et fils » suivis comme leur ombre par le Britannique Justin Birchall.

Challenge 2 Roues Motrices : Comme on pouvait s’y attendre, Grégory Boucher remporte haut la main le Challenge 2RM. Sur ses terres, le pilote du Fouquet Honda, épaulé par Romain Brocheton a été intraitable et rentre au parc fermé avec plus de 9’ d’avance sur Laurent Nail qui a connu des fortunes diverses pendant le week-end. La petite marche du podium est occupée par le spectaculaire Julien Coet qui a régalé les spectateurs avec son Strakit.

Challenge SSV : Jérémie Warnia a été le plus rapide des T3 avec son Yamaha Interceptor mais le vainqueur du Challenge SSV s’appelle Maxime Fourmaux. Comme son frère sur le rallye d’Antibes, Maxime monte sur la plus haute marche de la catégorie avec son Can-Am ! Un pilote à suivre sur les épreuves à venir. Le pilote lillois s’est battu durant tout le week-end avec les T3 dont celui du pilote local, Arthur Tavernier qui pointe à moins de 10’’ du Can-Am. Même s’il ne marque pas de points dans le Challenge, le Britannique Iann Gregg termine 2e des SSV mais les points de la 2e place reviennent à Michael Caze et les points de la 3e au Yamaha de Sébastien Lafleur.

Trophée des 4 x 4 : Du côté des 4x4, le podium est composé uniquement de Britanniques qui pilotent des 4x4… britanniques. En effet, une nouvelle fois, Andrew Sargeant a été le plus rapide. Au volant de sa nouvelle monture, ce dernier devance largement son ancien Defender piloté par Andrew Graham et le Discovery de Guy Thompson. La victoire en T2 revient à Français Pascal Leboucher. Ce dernier devance les deux Mitsubishi de Vincent Veret et d’Alain Cointeaux.

B.L.S. – communiqué © André Breton