V de V : 12 HEURES NON STOP A MOTORLAND ARAGON

mercredi 28 août 2013 par IMEC

La rentrée de la série V de V aura lieu ce week-end à Mortorland en Espagne. Une rentrée qui promet d’être chaude, voire bouillante. Les GT/Tourisme et protos vont être réunis pour la plus longue épreuve de la saison ,de 12 heures non stop. Une épreuve avec un coefficient de 2 au lieu des 1 ou 1,5 habituels, autant dire que ce rendez-vous prend une valeur particulière. De nombreux équipages reçoivent en renfort un 3e pilote, à l’exemple de la Porsche Imsa Performance du Montalbanais Jean-Philippe Belloc, Pascal Gibon rejoints par Richard Balandras, de la Norma M20FC du CD Sport dont les habituels titulaires Thomas Accary, Damien Delafosse, seront secondés par Anthony Pons. Le leader de la Coupe de France des Circuits en GT, Thibaut Bossy sera aussi le 3e homme de la Norma M20FC du CD Sport N°4 de Kévin Bole Besançon, Inès Taittinger, etc. Un rendez-vous que les concurrents affronteront avec humilité, comme nous l’explique Jean-Philippe Belloc :  « Il s’agit d’une épreuve compliquée tout d’abord à cause de la chaleur qui va régner sur le circuit. Ensuite il faudra gérer pendant 12 heures au lieu de 3, 4 ou 6 heures, ce qui changera la donne d’autant plus qu’une partie de l’épreuve se déroulera pendant la nuit. Nombreux sont les pilotes qui n’ont jamais disputé une course aussi longue, donc sur la piste il faudra être très vigilant. Et enfin la cohabitation entre protos et GT ne sera pas des plus simple, il faudra redoubler de prudence. » Une analyse pas très éloignée de celle de David Zollinger, Norma M20FC N° 40 de l’ équipe Palmyr :  « C’est toujours la même façon de voir les choses, même si l’on revient sur des formats un peu plus représentatifs de l’Endurance, les courses de 3 ou 4 heures étant plus des épreuves sprint. Généralement, ce format nous convient un peu plus. Avec l’équipe Palmyr, nous avons tout ce qu’il faut pour bien gérer la stratégie et la fiabilité de la voiture. Cela se présente plutôt bien. J’avais déjà fait une course de 12 Heures en VdeV à Magny-Cours, mais c’était en 2007. Il n’y a pas eu de course de 12 Heures depuis, il va donc falloir faire attention au moindre détail. Ce ne sera pas la course décisive de la saison, mais presque. Elle sera coefficient 2 au championnat, donc être à l’arrivée sera l’objectif de base. Ce sera une course par élimination où la moindre erreur pourra se payer cher. C’est un circuit qui nous réussit plutôt bien puisque nous avons déjà gagné deux fois là-bas et décroché une deuxième place l’an dernier. » Avant cette quatrième manche en GT/Tourisme nous avons Gibon, Belloc en tête avec 110 points, Sébastien Crubilé, François Perrodo (Porsche 911 GT3-R), 103 points et Jean-Paul Pagny, Thierry Perrier, Jean-Bernard Bouvet (Ferrari F458 GT2) 95 points. En proto le tiercé est le suivant : Thomas Accary (CD Sport) 94,5 points, Vincent Capillaire (TFT), 91 points, Vincent Delafosse (CD Sport) 80 points. David Zollinger, Philippe Mondolo occupent la 4e place avec 71,5 points, tous ces pilotes sont engagés sur des Norma, pour qui semble se profiler un nouveau titre. En effet, il faut remonter à la 6e place pour trouver la Wolf d’ Alexandre Latif, Ivan Bellarosa, 52,5 points.

Cette endurance sera accompagnée par les Challenges Funyo et Monoplaces. En monoplaces, le Lamo Racing de Montech aligne trois F.R. 2.0 et GTRO de Pau, deux. Pour ceux qui vont faire le déplacement, les horaires se trouvent ci-dessous.

Les listes des engagés sont ici : www.vdev.fr

B.L.S.