UNE BELLE 3e PLACE POUR LES DUBOURG BROTHERS AU STADE DE FRANCE

mardi 12 février 2019 par IMEC

Le dernier podium de la saison 2018-2019

Quadruple vainqueur du Trophée Andros, Jean-Baptiste Dubourg a fait honneur à son rang en tenant tête à Franck Lagorce dans le défi « thermique vs. électrique » avant de monter sur la troisième du podium avec Andréa Dubourg derrière un certain Sébastien Loeb lors de la Super Finale devant une foule de 40 000 passionnés….Tout juste rentré dans l’histoire du Trophée Andros avec ses quatre titres consécutifs, Jean-Baptiste Dubourg a mis un point d’honneur à se qualifier pour la finale du défi « thermique vs. électrique », un duel unique au monde. Après avoir eu raison d’Olivier Panis, « JB » a tout tenté pour venir à bout de Franck Lagorce lors de l’ultime duel. Quelques centièmes séparent le pilote du DA Racing de la victoire. Les 30 Ans du Trophée Andros étaient l’occasion pour les meilleurs de la discipline de se confronter sur un original ovale givré dessiné autour de la pelouse la plus mythique de France. Après avoir franchi le cap des demi-finales de cette course en équipe inédite cet hiver, Jean-Baptiste Dubourg et Andréa Dubourg s’élançaient de la deuxième ligne de la finale. Auteur d’un bon départ, Andréa préservait sa troisième place avant de laisser le volant de la Captur N°1 à « JB » pour huit derniers tours de folie. Le pilote du DA Racing restait menaçant sur la voiture électrique de Sébastien Loeb avant de franchir la ligne d’arrivée en troisième position. « JB » et Andréa montaient alors sur un podium hors du commun avec, entre autres, des pilotes comme Sébastien Loeb et Olivier Panis.

Qualifiés pour les phases éliminatoires de la Super Finale du Stade de France avec la Renault CapturN°9 du DA Racing, Matthieu Vaxivière et Emmanuel Moinel ont trop vite subi les affres de la compétition sur un ovale délimité par un mur en béton. Un contact dès les premiers mètres envoyait la Silhouette Glace hors de la trajectoire et le choc ne permettait pas au binôme Vaxivière-Moinel de défendre ses chances, contraint à un abandon prématuré.

Leurs réactions avec Jean-Baptiste Dubourg : « Quel bonheur de pouvoir rouler dans l’enceinte du Stade de France, c’est un moment privilégié, tu te sens porté par le public. Ma priorité en entrant dans le Stade était de prendre un maximum de plaisir et tout s’est passé comme je le souhaitais. J’ai remporté mon duel face à Olivier Panis avant de terminer à quelques dixièmes de Franck Lagorce, une fois de plus, nous étions dans le match. Je n’ai aucun regret. C’est la première fois que je disputais une Super Finale avec mon frère Andréa et nous montons sur la troisième marche du podium, il n’y a pas mieux pour terminer l’hiver. Je tiens à remercier Frédéric Gervoson et Max Mamers pour ces trente années de Trophée Andros. » avec Andréa Dubourg : « L’ambiance et l’atmosphère sont particulièrement uniques avec les 40000
personnes présentes dans le Stade, c’est génial ! Sur une piste comme celle du Stade de France, tu sais que tu n’as pas le droit à l’erreur, car les murs sont très proches et les conditions de courses étaient particulièrement délicates. Ce n’est pas l’idéal pour se lâcher complètement au volant, ma priorité était de ramener la voiture intacte pour que « JB » puisse finir la course. C’est sûr, tu es obligé de rouler un peu sur la retenue pour éviter une erreur éliminatoire, mais à la fin c’est bon de se retrouver sur un podium avec Sébastien Loeb ou Olivier Panis. »

B.L.S. – communiqué © PAB-Bernard Bakalian