UN WEEK-END PROFITABLE POUR SACHA FENESTRAZ

mardi 27 novembre 2018 par IMEC

Sacha Fenetraz réussit sa seconde apparition en GP3.

Dans la foulée de son étincelant podium de la Coupe du Monde de Formule 3 à Macao, Sacha Fenestraz le sociétaire de l’ASAC Basco Béarnais a sauté de son baquet de F3 à celui de GP3 pour participer à la finale du championnat à Abu Dhabi. Un mois plus tôt, en Russie, le franco-argentin avait favorablement marqué les esprits en signant deux prestations de qualité malgré un environnement intégralement nouveau pour lui. Sur un circuit Yas Marina atypique de par son climat brûlant et sa configuration où d’immenses lignes droites sont entrecoupées de violents freinages, Sacha a poursuivi sa progression en se classant à une excellente 6e place lors des essais libres. « J’étais satisfait après les essais libres car il ne s’agissait que de ma deuxième sortie en GP3 où j’ai encore énormément à apprendre. En plus, je découvrais le circuit et s’il n’est pas difficile à apprendre, trouver la bonne efficacité au freinage et surtout tirer le maximum des pneus est un exercice périlleux. Toute l’année, j’ai roulé avec une marque de pneus différentes et l’ADN des Pirelli est vraiment à part. Il est difficile d’entrer dans la fenêtre d’exploitation de la gomme et on peut s’en faire éjecter rapidement ». Explique Sacha Fenestraz. Le pilote de l’Équipe de France FFSA Circuit en a fait l’amère expérience en qualifications où il n’a jamais trouvé de bonnes sensations ni un fifrelin d’adhérence sur le tarmac surchauffé de Yas Marina. « C’était une journée à oublier ! Je n’ai jamais senti les pneus et on n’a jamais réussi. à les faire fonctionner. La 18e place de la grille est le reflet de nos difficultés et c’est dommage car en partant loin sur la grille ça compromet l’ensemble du week-end »reconnaît Sacha qui ne faisait pas pour autant pâle figure au sein de son équipe, Arden International, parvenant même à faire jeu égal avec ses équipiers expérimentés.

En course, Sacha subissait une nouvelle rebuffade de ses pneus et bouclait le premier tour en 20e position. Ne se laissant pas désarçonner par les ruades de son package, Sacha est méthodiquement entré dans un bon rythme de course qui lui a permis de remonter dans la hiérarchie. « J’ai gagné quatre places en faisant de bons dépassements et c’est une première récompense pour le travail fourni », explique Sacha qui coupait la ligne d’arrivée à la 16e place, devant l’un de ses équipiers et dans les échappements de l’autre.

Le scénario de la seconde manche était similaire à la première et Sacha terminait le week-end d’Abu Dhabi à la 15e place avec la satisfaction d’avoir engrangé de l’expérience et d’avoir constamment progressé. « J’aurais préféré retrouver ma place de Macao » sourit Sacha, « Plus sérieusement, c’était un week-end d’apprentissage et de ce point de vue la mission est remplie car j’ai appris et compris pas mal de choses sur la stratégie, les pneus, le fonctionnement du week-end. C’était très profitable en vue de l’année prochaine ! ».

B.L.S. - communiqué © D.R.