SOFREV FAIT BRILLER LES COULEURS DE FERRARI A IMOLA

samedi 25 mai 2013 par IMEC

La deuxième manche du GT Tour se déroulait le week-end dernier hors des
frontières de l’hexagone sur le fameux circuit d’Imola, non loin du berceau
historique de Ferrari. Cette proximité géographique avec les usines du fameux
cheval cabré a plutôt bien réussi au Team Sofrev-ASP qui s’offre non seulement
une double victoire mais aussi un magnifique doublé. Le duo Morgan Moullin-
Traffort, Fabien Barthez s’impose sans hésitation sur la première course et se
classe deuxième de la seconde tandis que la paire Soheil Ayari, Jean-Luc
Beaubelique décroche sa première victoire de la saison sur l’épreuve de dimanche.
Un succès total qui permet au Team Sofrev-ASP de prendre la tête du classement
par équipe mais aussi de faire entrer ses deux équipages dans le top 4 du
classement pilotes.

L’escapade transalpine du GT Tour, pour son deuxième meeting de la saison, a permis au Team Sofrev-ASP de confirmer sa grande forme. En effet, dès les essais qualificatifs, le ton est donné. Fabien Barthez signe le deuxième chrono et Jean-Luc Beaubelique le 11e. Les Ferrari 458 Italia confirment sur la seconde séance avec la pole position de Morgan Moullin-Traffort et la 4e place de Soheil Ayari. Jérôme Policand revient sur les performances affichées par ses voitures sur ce circuit réputé technique. « Ce tracé convient particulièrement bien aux Ferrari. La trajectoire idéale emprunte largement les vibreurs et avec une hauteur de caisse relativement importante par rapport à la concurrence, cet avantage se reflète dans les chronos. Même si la Balance des Performances a été revue, ce n’est pas ce paramètre qui a uniquement fait la différence. Nous avons gagné 3 mm au niveau de la bride mais en revanche nous embarquons 10 kg supplémentaires. Ce qui a vraiment changé concerne la possibilité désormais d’opérer des réglages sur l’amortissement et notamment les ressorts, ce qui était jusqu’à présent interdit pour les GT3 et à Imola, nous en avons profité. Nous n’avions que deux possibilités de set-ups, à présent le panel est beaucoup plus large. Pour familiariser les pilotes à ce tracé, nous y avions fait une séance d’essais privés quinze jours auparavant. Enfin, je dois préciser que j’ai deux véritables guerriers dans l’équipe, Morgan et Soheil sont des pilotes incroyables. Les deux Gentlemen ne sont pas en reste non plus… Fabien confirme, rapide et pas de faute, quant à Jean-Luc, toujours un peu en retrait aux essais mais très efficace en course. Tous ces paramètres réunis nous ont permis de faire la différence. »

La course de samedi débute sous les meilleurs auspices. Fabien conserve sa deuxième place jusqu’à mi relais. Il perd deux places en prenant un tour à une voiture attardée mais son rythme permet à Morgan de quitter les stands aux commandes de la course. Le Toulousain sort le grand jeu et met de la distance sur ses poursuivants pour finalement passer en tête sous le drapeau à damier. Jean-Luc Beaubelique réussit son début de course et passe de la 11e à la 7e position en fin de relais. Soheil Ayari reprend le volant le mors aux dents et tente de poursuivre cette remontée. Malheureusement, un tête-à-queue l’arrête net sur sa lancée. Au prix de beaux efforts, il rejoint la ligne d’arrivée à la 8e place. L’explosion de joie est totale dans le clan Sofrev-ASP…Première victoire de la saison 2013 ! Le lendemain, la course débute sur un train d’enfer. Soheil s’élance comme un boulet de canon et s’empare de la tête devant son équipier. Morgan suit en cadence le rythme et après quatre tours, les deux Ferrari
s’échappent. Au passage de relais, Jean-Luc Beaubelique ressort en tête devant Fabien Barthez, immobilisé plus longtemps dans la pitlane en raison de sa victoire de la veille. Durant son relais, Morgan est parvenu à creuser assez d’écart sur Anthony Beltoise pour que Fabien puisse contenir un éventuel retour de Laurent Pasquali. Le premier doublé de la saison est en marche et se concrétise quelques tours plus tard. « Nous avions bien travaillé notre stratégie au niveau des relais en calculant au mieux la fenêtre pour opérer le changement. Tout s’est bien enchaîné et nous avons pu atteindre notre objectif. Deux victoires
indiscutables dont un doublé, ce week-end italien laissera de bons souvenirs… Mais je reste lucide, le championnat comporte 7 manches et nous n’en sommes qu’à la deuxième ! »

Au classement général par équipe, le Team Sofrev-ASP prend la tête du championnat. Morgan Moullin-Traffort et Fabien Barthez, grâce à leur deux podiums (Le Mans et Imola) et à leur première victoire, grimpent à la deuxième place du classement pilotes, à seulement 3 points du leader. Soheil Ayari et Jean-Luc Beaubelique sont désormais quatrièmes.

Source Sofrev ASP @ photos Luc Joly et DPPI