RETOUR SUR LA COUPE DE FRANCE A ARNOS

samedi 11 mai 2019 par IMEC

Bernard Dupuy lève le bras synonyme de victoire

En petit retour en arrière sur la Coupe de France des Circuits à Arnos. Comme nous l’avons déjà écrit, le plateau est plus conséquent que l’année passé ce qui apporte un ballon d’oxygène côté finance et ce n’est pas plus mal. Voici au hasard des faits divers :

  • Stéphane Eychène qui se trouve sans pneu de marque Michelin, dans ces dimensions plus de fabrication, et a dû abandonner pneus crevés. Il va falloir qu’il trouve un autre fournisseur de chaussettes.
Spectaculaire sortie de piste de Dany Dupuy avec sa Tatuus FR2.0
  • Une spectaculaire sortie de piste en monoplaces pour Dany Dupuy avec sa Tatuus FR 2.0 lors du départ de la course 1 qui n’aura a plus qu’à changer sa caisse.
  • Moins spectaculaire mais un résultat identique, avec un abandon pour Olivier Michoux Grandjean, Peugeot RCZ Cup qui se fait bousculer par un concurrent et, atterrit ventre à terre dans le bac à gravier dés le départ de la course 1.
  • Première vraie sortie pour le groupe C constitué en grande partie de protos de l’Avenir Cup. Le Commingeois Bernard Dupuy sur une Le Gallen LLG821, a fait montre de tout son savoir faire, en remportant la première manche, pour la seconde un moteur qui lâche lui fait lever le pied, il termine 2e
La Mustang précède un autre Bigourdan de Patrice Galmiche avec sa BMW 635 CSI
  • Les bigourdans de la famille Astuguevieille sort de son trou et la grosse artillerie avec sa Mustang. Pour le trou, explication depuis des mois voire des années nous les avions pas revu, voilà qui annonce sa venue de bonne augure à Arnos. Paul qui a pris sa retraire nous annonce un programme plus étoffé avec la Mustang dans la catégorie HTCC. En attendant ses deux fils Thomas et Nicolas se sont fait les dents dont une seconde place pour le dernier cité.
  • Rencontré dans une allée, le Palois Rémy Bechabergue spécialiste entre autre des courses de côtes, prévoit son retour mais quand… ? Au volant d’une Formula Masters.
Le Gersois Jean Baju au premier plan fait de gros progrès
  • Rencontre parmi tant d’autres avec le Gersois Jean Baju, au volant d’une BMW M3 E36. Un Jean qui prend de l’aplomb, après avoir débuté en 2016, il grignote petit à petit des places dans le classement. Il avoue avoir fait de gros, voire de très gros progrès, depuis ses premières armes, il termine deux fois 6e. Par contre il ne sait pas de quoi demain sera fait
Fernand Paillé-Barrère tout à la fois organisateur et pilote
  • Nouveau venu en Twin’cup, lui qui pilote habituellement une Seat Ibiza, Fernand Paille-Barrère a construit avec son fils Dimitri une petite puce, qu’ils étrennaient ce week-end. Par contre ils étaient sur le front lors du 1e rallye (sa spécialité) du Piémont Oloronais, le père organisateur et le fils pilote qui a abandonné sur panne mécanique.
Photo souvenir de Guillaume Audrerie
  • Pour finir, une photo souvenir. Voici un an le Toulousain Guillaume Audrerie se voyant remettre un poster de sa Dacia Logan Cup dédicacée par ses nombreux potes et une coupe pour ces 30 ans. Un an plus tard voici un oubli réparé, mais avec un an de plus à son compteur.

Les autres articles qui traitent de ce sujet :

Les classements : http://www.actumecanique.com/spip.php?article7847

A voir : http://www.actumecanique.com/spip.php?article7889

B.L.S. © ILEC - Hervé Margolles & B.L.S.