MIKE PARISY A NOGARO : UN ZESTE DE REUSSITE AURAIT ETE LE BIENVENU

mardi 9 avril 2013 par IMEC

Le Sébastien Loeb Racing a fait la une des Coupes de Pâques. Normal, quand son copropriétaire mais aussi pilote, porte sur sa tête neuf couronnes de champion du monde des rallyes. Un multiple champion qui n’a pas tardé à faire parler la poudre le dimanche, lors de la course qualificative. Sébastien Loeb associé au pilote officiel Alvaro Parente sur la McLaren N°9 s’imposent d’entrée dans une discipline d’un très haut niveau que le team découvre. Ce qui en dit long sur la capacité de l’équipe qui sans aucun doute est désormais rentrée dans la cours des grands. Le lundi lors de la ‘’Course’’ le duo écope d’une pénalité, Seb pour avoir dégrafé son harnais avant l’immobilisation totale de la voiture. Une erreur de jeunesse, trahie par l’œil de la caméra fixée dans l’habitacle.

La McLaren N°10 du Palois Mike Parisy et d’Andréa Zubber a démontré de belles choses tout le long du week-end , même si les résultats ne sont pas à la hauteur de ce qu’attendait ses pilotes. Et pourtant tout avait bien débuté. Le vendredi, lors des essais libres Mike réalise le meilleur temps. Samedi pour les essais qualifs il échoue à 1/1100 de la pole décrochée par le pilote officiel Audi, l’ Allemand René Rast. La seconde GT du Loeb Racing se trouve en 2e ligne avec le 3e chronos. Déjà Mike peut tirer un premier bilan de ces journée « Ce sont les premiers pas de Sébastien Loeb Racing à ce niveau de compétition mais tous les moyens ont été réunis pour bien figurer. Nous pouvons être satisfaits d’offrir ces 2e et 3e places au team pour sa première apparition. Mon coéquipier fait également un super boulot, l’ambiance dans l’équipe est parfaite tout comme l’approche technique. Ce premier résultat est le fruit d’un véritable esprit d’équipe. »

La suite sera hélas moins réjouissante. La GT de Parisy et Zuber se voit disqualifiée à cause d’un capteur chargé d’espionner le turbo défectueux, l’équipe alsacienne n’étant nullement concernée par ce problème. Résultat la N° 10 partira de la 9e position, ce qui dans un peloton aussi relevé ne va simplifier la vie de ses pilotes. A la fin du premier tour Parisy pointe en 6e position, mais quelques boucles plus tard une crevaison anéantie toute chance de bien figurer. Après une belle remontée, ils terminent à la 10e place.

Le lendemain sous la pluie les choses seront un peu plus compliquées pour les Mc.Laren 9 et 10. Les deux GT devront progresser pour être plus incisives dans de telles conditions météo. De visu les Audi semblent beaucoup plus agiles. En dehors de petit couac de Loeb, Parente écope d’une pénalité pour avoir accroché le leader Rast. Au final ils prennent la 12e place, juste derrière la voiture sœur de Parisy, Zuber. Un week-end plutôt mitigé pour le palois  : « Les performances affichées en début de week-end ont laissé entrevoir de très belles perspectives. La sanction injustifiée de vendredi a anéanti tous les espoirs de notre équipage. C’est dur de se relever d’un tel handicap dans un championnat réunissant les meilleurs pilotes GT. Le niveau du staff technique et de notre binôme sont clairement identifiés sur le sec, il nous faut à présent un peu de réussite pour parvenir à décrocher notre première victoire. »

Ils vont tout faire pour prendre leur revanche sur le circuit de Zolder en Belgique, les 20 et 21 avril prochains.

B.L.S. – Citation Mike Parisy.