LES POTINS DE LA MONTAGNE REVELOISE

lundi 13 août 2018 par IMEC

Première sortie pour l’ Osella PA 21S Evo de Pascal Campi accompagnée d’une excellente 3e place.

Petit retour sur la course de côte de Revel-Saint Ferréol-Vaudreuille, épreuve que j’avais zappé pendant plusieurs années. Pour le cadre, rien n’a changé, enfin pas tout à fait avec une invasion de bottes de paille, quelques personnes qui ont laissé leur place et d’autres sont arrivées par exemple le président, qui est désormais Gérard Rebourd en lieu et place de Frédéric Viguier qui semble s’être calmé.

Toujours aussi mordant le Bernard Dupuy et son Speed Car GTR

Si lors de notre compte rendu (1) nous n’avions parlé que des premiers et des vainqueurs de groupe, d’ autres pilotes sont loin d’avoir démérités à l’exemple du pas mauvais Bernard Dupuy qui a mis tout le monde d’accord en s’imposant dans la catégorie des six CM qui plus est il termine 6e au général. Le ‘’vainqueur’’ du groupe FA, l’inamovible Yves Dubrana toujours fidèle à BMW et qui s’est mis sur son trente et un auréolé d’une superbe combinaison.

Claude Paillares a réussi à réparer sa transmission et fait ses montées de courses

Les petites ou grosses misères : avec deux abandons, le Bigourdan Florent Despotel (Citroën Saxo VTS) sur sortie de piste lors des essais et David Rullac (Volkswagen Golf GTI) problème mécaniques à la fin des essais. En fin de matinée nous pensions que le Tarnais Claude Paillares (BMW Série 1) après avoir cassé une transmission jetterait l’éponge, et bien non il fait ses trois montées de course termine 37e en un temps de 1’13’’33mn. Lionel Barthas (Clio 3) a bien cru que sa journée serait stoppé avant la fin de la1e montée de course sa voiture venant mourir à nos pieds dans un virage, finalement un problème d’électronique vite réparé lui permet de terminer sereinement son week-end, il termine 32e en 1’12’72mn. Par contre pas de chance pour Philippe Quioc (Simca Rallye 2) qui après avoir du faire fabriquer de nouveaux axes de transmissions à mis le moteur dans le sac lors de la 3e montée.

Un petit soucis électrique pour Lionel Barthas qui termine ses deux dernières montées de course.
David Boucabeille s’impose dans le groupe F2000 au volant sa Renault 11 Turbo

Plusieurs concurrents qui ne font que deux voire trois courses de côtes s’inscrivent avec une licence à la journée moins chère qu’à l’année, ceci n’a pas empêché David Boucabeille (Renault 11 Turbo) de remporter le groupe F2000 devant des gens comme le tout bon Yannick Cano (Clio 16S). Un presque revenant, Régis Bégué avec sa Renault 5 GT Turbo qui ne participe plus qu’à quelques épreuves, il termine 43e. Lui qui avait terminé dans le tiercé de tête de la ligue il y a quelques années, a également levé le pied, il s’agit de Claude Aussenac (Clio Williams), vainqueur de la classe FN/1. Bernard Dupuy vainqueur à plusieurs reprises de la Ligue ne dispute plus le championnat, il faut dire qu’il s’est reconverti dans le VHC avec une barquette.

Deuxième participation pour Christelle Rebourd en course de côte sur Peugeot 205 Rallye

Nous vous avions parlé des 8 féminines, qui semble être un record de participation, avec dans l’ordre du classement, Andrey Herréro (Clio R3), Virginie Sémat (Clio), Alexandra Herbaut (Citroën Saxo VTS), Fabienne Boschi (Clio 16S), Marie Ottavi (Citroën Saxo VTS), Camille Courrière (Peugeot 205 Rallye), Lise Valette (Honda Civic EG6) et, seconde course de côte pour la fille du président du club Christelle Rebours (Peugeot 205 Rallye).

Les plus jeunes ne sont pas inactifs, ici ils valident chaque montée de course en apportant une case réservée sous l’œil attentif d’un aîné.

Dans les coulisses d’une course de côte : avant que les pilotes, les officiels et le public ne prennent leur place, il faut mettre sur pied l’infrastructure, ce qui ne se fait dans quelques minutes loin de là. Il faut poser les bottes de pailles ce qui demande une journée et une autre journée pour la pose de la rubalise, le fléchage, la pose de panneaux d’interdiction ou d’autorisation, tout ceci avec la mobilisation de 20 personnes, sans oublier bien sûr en amont toutes les démarches, les recherches des sponsors et autres, mais ceci personne ne le voit.

Une minute de silence : lors du briefing pendant une minute tout le monde s’est tu, en mémoire de deux personnes décédées, il s’agit du président de Auto Sport Passion de Graulhet, Christian Géromin et de Florian Bruniquel, membre du Revel Team Auto, sans oublier une pensée pour Ludovic Jaurou très gravement accidenté voici quelque temps, à qui nous souhaitons un prompt rétablissement.

Le préposé à la cale serait-il un descendant des indiens d’Amérique du Nord, ou d’un inca d’Amérique du Sud, franchement vous avez vu sa tronche… ?

(1) voir ici : http://www.actumecanique.com/spip.php?article7349

(2) Les classements : http://www.actumecanique.com/spip.php?article7340

B.L.S. – texte et photos