L’ORDRE DE DEPART DE L’ETAPE 3 DU RALLYE TT ​ORTHEZ BEARN

samedi 7 août 2021 par IMEC

De la pluie, un terrain glissant sur les premières spéciales du Rallye d’Orthez-Béarn (3e manche du Championnat de France), les nerfs des pilotes en ont pris un coup ! Freinage sur le verglas, accélération modérée… la vigilance fut de mise sur les ES des 2 Luys 1 et de Chalosse 1 car tout le monde a compris que les pièges épiaient… Finalement, la spéciale 1 des 2 Luys fut annulée pour les concurrents du Championnat et des 2 roues motrices, seuls, les SSV et les 4x4 l’ont explorée. Vainqueur la veille de la spéciale 1, Baure (4.40km), Benoît Bersans ouvrait la piste déjà bien dégagée par les passages des SSV et des 4x4. Ce qui, naturellement imposa au pilote qui monte dans la hiérarchie une discipline exemplaire. C’est donc dans Chalosse 1 que la bataille put s’engager avec un Jérôme Helin exceptionnel, tout en glisse étalant son expérience dans la gadoue. Déjà Jean Garicoix, Loïc Costes, Thibault Flouret-Barbé, Benoit Bersans… prennent quelques secondes mais le match ne fait que commencer. Costes s’adjuge la suivante (Herrere 1) mais très vite le Champion en titre remet ses moyens en ordre en signant le meilleur chrono des trois spéciales suivantes : Les 2 Luys 2,
Chalosse 2 et Herrere 2. C’est donc en tête de la meute que Jérôme rangea son petit Rivet Suzuki dans le parc fermé de Sainte-Suzanne avec une avance de 31’’4 sur Thibault Flouret-Barbé également sur Rivet mais équipé d’un BMW. Costes colle à la culotte de Thibault tandis que Benoît Bersans est à plus d’une minute du leader. Si l’étape d’aujourd’hui présentait des caractéristiques appropriées aux pistes des Landes, demain elles seront totalement différentes ce qui pourrait renverser la hiérarchie de ce soir. En 2 roues motrices, Yann Clévenot peut gérer la troisième journée possédant plus de 3 minutes d’avance sur Nicolas Lendresse. En 4x4, Patrice Daviton (Jeep Cherokee), le leader devra tenir le régional de l’étape, Fabien Darracq à 14 secondes. Enfin, Arnaud Lopes a frappé un grand coup sur la table en SSV en précédant son chasseur, Nicolas Hourtané de plus de 2 minutes après sept spéciales disputées.

Paroles de pilotes

  • Jérôme Helin (Leader) : « C’est dans la spéciale de Chalosse 1 que j’ai pu creuser le plus gros écart sur mes adversaires. Il le fallait ! Le deuxième passage dans ce secteur était plutôt chocolat, j’y ai effectué des freinages saignants ! »
  • Thibault Flouret-Barbé (2e) : « J’ai évité les fossés du matin. N’ayant jamais roulé avec le Rivet sur le gras, j’ai essayé de comprendre ses réactions. »
  • Loïc Costes (3e) : « Une journée compliquée en ce qui me concerne. J’ai eu du mal avec la météo et ne suis pas hyper content de ma prestation. »
  • Benoît Bersans (4e) : « J’ai limité la casse ! Ca glissait énormément, j’ai toutefois pris du plaisir sur la fin de la journée quand les pistes s’asséchées. Rouler vite était dangereux. »
  • JeanGaricoix (5e) : « J’ai opté pour un pilotage tranquille ! J’adore la glisse mais, je me devais d’assurer après les abandons au Barétous et au Gers. »
  • Stephan Barthe (8e) : « Je ne suis pas mécontent de ma position. Je reprends progressivement confiance, du rythme car, j’ai encore en tête mon tonneau au Gers. »
  • Yannick Lonné-Peyret (9e) : « Tout va bien, j’attends demain pour m’exprimer car, je ressens une grosse fatigue après ma vaccination… »
  • Sébastien Urrutia (10e) : « Déjà être là ce soir, suis ravi après une série d’infortunes. Je croise les doigts pour demain. »
  • Vincent Foucart (12e) : « Une journée nickel en ce qui me concerne. On est venu pour s’amuser et, je m’amuse. »
  • Joël Chopin (14e) : « Je redoute les conditions dans lesquelles nous avons évolué ce matin. J’ai horreur des pistes grasses. »
  • Arnaud Lopes (leader SSV) : « Ce fut compliqué car, j’étais le balayeur de la piste ouvrant chaque spéciale du rallye. »
  • Nicolas Hourtané (2e SSV) : « Je suis toujours un peu long à la détente quand je m’
    engage dans un rallye mais, ce fut moins laborieux que d’habitude. »
  • Franck Olaïzola (3e SSV) : « Je ne pensais pas faire aussi bien ! Arnaud (Lopes) est très rapide et en parfaite osmose avec son engin et puis, l’âge est là, nous ne conduisons pas sur le même rythme. »
  • Patrice Daviton (leader 4x4) : « Ce matin, c’était très glissant, j’ai évité de justesse quelques sorties. On pouvait y rester facilement. »
  • Fabien Darracq (2e 4x4) : « Très compliqué à gérer ce matin mais on est là et content d’y être. J’ai réalisé de petits chronos à mon avis ! »
  • Joël Harichoury (6e 4x4) : « Je n’ai pas aimé l’état des pistes de ce matin. Quand c’est trop gras, je suis sur la défensive ! Par contre, j’ai adoré le dernier secteur qui avait bien séché. »
    Ordre de passage étape 3

B.L.S. d’après un communiqué © B.L.S.