GT FFSA : SOFREV PREND LE LARGE AU CHAMPIONNAT

jeudi 11 juillet 2013 par IMEC

La quatrième manche du championnat de France GT FFSA, qui s’est déroulée sur le circuit du Val de Vienne, marquait aussi le passage du cap de la mi-saison. A cette occasion, le Team Sofrev-ASP a de nouveau fait moisson de gros points confortant ainsi l’avance de l’équipage Morgan Moullin-Traffort / Fabien Barthez en tête du classement général pilotes. Après deux victoires et un podium, la paire toulousaine dispose à présent d’un peu d’oxygène aux commandes d’un championnat de haut vol. Idem pour le classement par équipe où le Team Sofrev-ASP est installé à la première place. Pour la Ferrari 458 Italia N°20, le week-end fut décevant mais Jean-Luc Beaubelique et Soheil Ayari gardent le moral et pensent déjà à Magny-Cours début septembre, juste après la pause estivale.

Comme souvent à cette période de l’année, soleil et chaleur étaient bien au rendez-vous dans la Vienne. Une chaleur étouffante mettant à rude épreuve hommes et machines. Tout n’avait pas débuté sous les meilleurs auspices pour le Team Sofrev-ASP qui lors des essais libres s’est retrouvé un peu noyé dans le peloton, naviguant entre la 10e et la 14e position. Pour les qualifications, l’option est prise de tester deux set-up différents sur chacune des voitures. Dès la première séance, le ton est donné avec le 4e chrono de Fabien et le 7e de Jean-Luc. Pour la deuxième, Soheil termine 8e tandis que Morgan décroche la pole. La troisième de rang pour le Toulousain. Après des questions et de gros doutes lors des essais libres, l’équipe et les pilotes se sentent plus sereins pour la suite du week-end.

La première course, samedi après-midi démarre dans de bonnes conditions. Fabien positionné en deuxième ligne s’élance parfaitement et réussit très rapidement à progresser d’une place alors qu’en tête, Grégoire Demoustier a déjà pris le large. Sur un excellent rythme, Fabien ne compte pas s’arrêter là et inflige à David Hallyday une pression d’enfer. Ce dernier finit par céder et le pilote de la N°16 est désormais deuxième. Une position qu’il détiendra toujours en regagnant les stands pour le changement de pilote. Pendant que la McLaren effectue ses 10 secondes de pénalité, Morgan Moullin-Traffort ressort de la pitlane en tête. Morgan effectue un superbe relais, maintenant la cadence tout en gérant sa course et contrôlant ses adversaires. Il en sera ainsi jusqu’au damier… Morgan signe pour l’équipage de la N°16 une nouvelle victoire, la deuxième de la saison.
Sur la N°20, Jean-Luc Beaubelique assure le premier relais avec maîtrise et rejoint les stands 7e. Soheil Ayari enchaine et tente de reprendre quelques places. Mais à l’attaque sur Dino Lunardi, il ne peut éviter l’accrochage. La N°20 écopera un peu plus tard d’une pénalité et chutera au classement général de la 6e à la 12e place.

Le lendemain, pour la deuxième course, les deux voitures sont recalées sur le même set-up, celui de la N°16. Morgan prend son envol de la pole et enchaine les tours sur un rythme très soutenu mais dans l’avant dernier tour de son relais, il perd du temps en doublant un attardé et se fait passer par Anthony Beltoise. Il rejoint donc les stands, deuxième, et doit effectuer sa pénalité de 15 secondes pour sa victoire de la veille. Fabien reprend la piste au 4e rang. Soheil effectue quant à lui un relais très rapide et rentre aux stands à la 6e place. Jean-Luc prend le volant et ressort 3e. Une grosse partie du travail est faite et le podium se profile déjà. Malheureusement, dans les tous derniers tours, en rejoignant le groupe des pilotes de la Coupe de France pour les passer, ces derniers résistent et la bagarre se termine par un accrochage… Profitant bien involontairement de cette infortune, Fabien Barthez se retrouve sur la troisième marche du podium.

La première course, samedi après-midi démarre dans de bonnes conditions. Fabien positionné Pour Jérôme Policand, ce meeting aura soufflé le chaud et le froid.
« Je suis bien sûr très heureux des résultats du week-end mais je suis aussi déçu pour les pilotes de la N°20 qui se sont bien battus mais n’ont pas été récompensés. Globalement, je pourrais dire que nous revenons de loin. Après des essais libres en demi-teinte, nous avons redressé la barre. Nous avons à présent passé le cap de la mi-saison et le constat est assez simple, Morgan et Fabien sont toujours en tête du championnat et confortent leur avance et par équipe nous sommes en haut de la feuille de classement. Mais pas de conclusion hâtive, la saison est loin d’être terminée, nous traversons une période de réussite mais nos concurrents ont la vitesse nécessaire pour nous inquiéter. »A présent, le prochain rendez-vous sera Spa. Un gros morceau tant par la difficulté de la course que par la qualité du plateau. « Nous n’engagerons qu’une voiture, la N°20 actuellement en tête de la catégorie Gentlemen. C’est un gros challenge, l’objectif est de garder notre place de leader à l’issue de la course. »

Donc, prochain rendez-vous, les Blancpain Endurance Series et l’épreuve phare de la saison, les 24 Heures de Spa, les 27 et 28 juillet. L’affiche est belle et en terme de championnat, des points seront attribués aux équipages après 6 heures, 12 heures et 24 heures de course. La course de l’année en GT !
Source Sofrev - ASP - @ photo P. Hecq