DERNIERE MANCHE 2022 POUR L’ALBIGEOIS RENAUD MALINCONI

vendredi 18 novembre 2022 par IMEC

Dernier rendez-vous de la saison au Mans pour l’Albigeois Renaud Malinconi lors de l’ultime épreuve du Trophée Pirelli Endurance Series.
Cette pénultième course faisait office de finale pour le pilote du Circuit d’Albi et était décisive pour l’attribution du titre de champion 2022.

En effet l’équipage tarnais arrivait en tête du championnat mais avec une faible avance de points sur leurs concurrentes directs. L’enjeu pour cette course était simple, peu importe la place il nous fallait être devant le second !.

Dès les essais libres, la Ginetta #95 pointa tout en haut des feuilles de classement, Renaud connaît parfaitement la piste pour y avoir réalisé des milliers de kilomètres lors de son passage à la Filière Elf. La qualification viendra d’ailleurs confirmer les performances entrevues aux essais, puisque la voiture aux couleurs de LR Performance pointera devant la voiture concurrente avec une petite marge de sécurité. Le départ de la course de 6 heures est donné sous un beau soleil sarthois ! Au bout de 45 minutes de course, un premier problème mécanique survient sur l’auto avec la casse d’une vis de triangle de suspension, l’équipe parvient à réparer et l’auto peut repartir. Les concurrents de l’Albigeois qui ont eu aussi leur lot d’avarie pointent juste derrière, mais le rythme est bon . Malheureusement à 24 minutes de l’arrivée, le cardan de transmission casse, synonyme d’abandon, et surtout de titre de Champion 2022 qui s’envole.

Grosse désillusion pour Renaud ! : « C’est une grosse déception pour nous, nous avons fini à chaque fois 1ers ou deuxièmes, et nous perdons le titre lors de la dernière épreuve, exactement comme en 2021, c’est frustrant tant la saison a été bonne.. Le championnat a été très serré cette année, et tous les points ont comptés. Cette course nous a vraiment fait vivre un ascenseur émotionnel énorme, il y a eu beaucoup de rebondissements et c’est au pire moment que la voiture nous lâche sur une pièce qui n’a jamais montré de signes de faiblesse de l’année. Il n’y pas grand-chose à dire de plus si ce n’est que l’on va pouvoir presque m’appeler Poulidor ! Je souhaite remercier l’ensemble de mes partenaires qui me suivent depuis quelques années maintenant et sans qui cette nouvelle saison n’aurait pas été possible. »

B.L.S. d’après un communiqué © TTE/Louis Fabbri